Voyage insolite dans les HAUTES-PYRENEES en transhumance avec Sangria Gratuite

Visiter de manière insolite le département des Hautes-Pyrénées en Occitanie en suivant point par point la chanson “La Transhumance” du groupe tarbais Sangria Gratuite, c’est l’idée touristique complètement folle de mon confinement 2020. Mais certainement la meilleure idée du moment et sur tous les plans ! Oui oui, tu vas voir !

Beau point de vue Hautes Pyrenees

 

Pourquoi et comment visiter les Hautes-Pyrénées en suivant une chanson ?

2020 est une année particulièrement spéciale. Toutes nos habitudes ont explosé et celles touristiques n’échappent pas à la règle, bien au contraire. Les prestataires suffoquent, certains sont ouverts, beaucoup sont encore fermés, temporairement ou définitivement. Mon organisation habituelle pour préparer mes sorties et voyages ne fonctionnait pas. C’était le flou total.
On nous a d’abord imposé un rayon de manœuvre de 1 km : impossible de partir au-delà du panneau de sortie du village.
Le kilomètre passe à 100 km : je prends une carte routière, mon compas, et en tenant compte de l’échelle, je trace méticuleusement mon cercle de 100 km de rayon. Je peux aller jusqu’à l’ouest de Tarbes et au Pic du Midi. Ça laisse un bon terrain de jeu entre la campagne et deux vallées dans les montagnes.
Les 100 km disparaissent mais on doit rester en France : trop de choix maintenant !! Me voilà perdue et avec très peu de temps devant moi pour m’organiser.

C’est alors que l’idée parfaite débarque à 3h du mat’ en pleine lecture de L’art de voyager sans partir loin du Lonely Planet: voyager en suivant une chanson qui évoque des lieux différents d’une destination. Hop, ni une ni deux, je liste les noms de villages cités dans la chanson qui me semble la plus appropriée de Sangria Gratuite (que j’ai la chance d’aller interviewer quelques jours plus tard), La Transhumance. Je trouve le lien touristique de ce fil rouge impeccable en complément de l’interview.  J’ouvre Google Maps pour situer ces communes inconnues et ô miracle, ça suit une belle ligne de la campagne à la montagne en traversant quasiment tout le département du nord au sud.

Il n’y a plus qu’à tenter d’évaluer “a vista de nas” combien de temps passer dans chaque endroit sans regarder à quoi ressemblent les villages pour jouer le jeu de la surprise totale. Me connaissant, c’est super difficile comme exercice. Mais je ne craque pas. Je jette un œil tout de même aux activités complémentaires dans le coin, au cas z’où… ^^

Le lendemain, j’en parle à mes proches de tous âges pour voir si mon idée insomniaque est complètement en dehors des réalités et s’il n’y a que moi pour adhérer à un délire pareil. Tout le monde se marre et valide à 100% le projet. Eh bien go !! Je suivrai donc une transhumance musicale et solitaire !

 

Pour cette fois, je te propose un roadbook du voyage de manière chronologique, comme je le retranscris dans mon carnet de voyage à chaque séjour. Ça fait davantage sens ici. Immersion totale dans ma voiture magique et dans mon sac à dos !
Mais au fait… Connais-tu la chanson à laquelle je fais référence et qui me sert pour cette fois de guide touristique ? Clique là-dessus et fais défiler l’article pour l’ambiance ! 😉

 

Comme la question m’a déjà été posée avant le départ par les copains… Evidemment que ma transhumance à moi est bien plus sage et qu’il n’est pas question de trouver l’amour dans chaque village ! (Mais où ce berger trouve-t-il le temps d’ailleurs ???? Il arrive au Col d’Aspin sans troupeau, non ?)

 

Le tourisme dans les Hautes-Pyrénées hors des sentiers battus, ça donne quoi ?

 

 

Tourisme insolite dans la campagne des Hautes-Pyrénées

La campagne du 65 est totalement méconnue, même des habitants des départements limitrophes auxquels j’appartiens. J’ai découvert par exemple que les vins du Madiran se situaient dans les Hautes-Pyrénées en partie alors que j’étais persuadée qu’ils étaient dans le Gers dans leur totalité. On part vraiment de loin !
Je me demande donc à juste titre ce que je vais bien pouvoir découvrir dans ce nord du département !

Lahitte-Toupière

C’est la première étape de La Transhumance. Le nom prête à sourire avant même d’y être. Le tourisme insolite dans les Hautes-Pyrénées commence là. D’ailleurs, dans le 31, on a exactement le même village dans le Comminges : Lafitte-Toupière. En gascon, c’est simplement devenu “hitta” avec un H. “Toupière” n’a rien à voir avec la fabrication de toupies (ç’aurait été trop facile) mais rappelle un lieu de fabrication de poteries.

Village insolite dans les Hautes-Pyrénées Lahitte Toupière

Le village est, comme la plupart de ceux que je vais traverser, sur une petite colline (à 292 m d’altitude précisément). C’est bien, ça permet de ne jamais perdre de vue les Pyrénées (et accessoirement le sud parce que la connexion internet du GPS crachote parfois) !
Je pensais atterrir dans un hameau mais il s’agit bien d’un village avec un beau kiosque et une jolie arrivée bien entretenue devant l’église. J’y apprends d’ailleurs que cette dernière a été entièrement brûlée par le Prince Noir lors de la Guerre de 100 ans comme l’a été celle de mon propre village en Haute-Garonne. Quel pyromane multi-récidiviste celui-là !
L’église a été restaurée au XVème siècle grâce aux produits de la vente des toupies (poteries).

Mis à part ça, j’ai beau fouiner, je ne trouve rien de plus. Je tourne une dernière fois en prenant un petit chemin et là  le drame se profile : le chemin rétrécit de plus en plus, le sol est de plus en plus défoncé et il n’y a aucun renfoncement pour faire demi-tour. Je tente une marche-arrière et je manque de renverser à 3 mm du pare-choc une croix en pierre devant une ferme (pourtant j’étais persuadée qu’elle n’était pas là il y a 3 minutes ^^). Les fermiers sortent de la maison en criant “ATTENTIOOOOON !” (Sympas ces radars de recul !) Ils me demandent si je suis “perrrrduuuue” (oui, j’ai réussi cet exploit) puis m’indiquent la sortie, droit devant. Sauvée pour cette fois ! Il commence bien ce trip !

Balade insolite à Lahitte-Toupière dans les Hautes-Pyrénées

 

Maubourguet

C’est ici que débute l’interrogatoire récurrent de la semaine : “que venez-vous faire dans le coin ?”
J’y ai eu droit dans tous les endroits où j’ai croisé des gens. A la fin, j’avais mon speech bien rôdé ! J’ai fait une promo d’enfer à Sangria Gratuite pour les rares qui ne les connaissaient pas déjà ! Et au pire, j’ai fait marrer tout le monde… C’est bien aussi ! 😉

Bref, revenons à notre troupeau. Maubourguet est assez grand mais je l’ai trouvé… froid. En dehors des deux bars, tout est fermé, même les beaux jardins à la française que j’aperçois de l’autre côté de l’Adour. Effet post-confinement ?

visiter Maubourguet dans les Hautes Pyrénées

tourisme Maubourguet dans les Hautes Pyrénées

Pourquoi visiter Maubourguet dans les Hautes Pyrénées ?

J’ai raté les arènes dans lesquelles ont lieu des courses landaises et autres manifestations festives : je n’ai pas vu de panneaux les indiquant.
Par contre, ils ont une superbe aire de pique-nique ombragée en bord de lavoir et d’Echez où je suis restée bouquiner un bon moment. Jusqu’à ce que la police municipale se montre un peu curieuse de ma présence… Après 5 contrôles durant le confinement, je crois que je vais arrêter de porter ce tee-shirt “Dealeuse de bonbecs” !

Que voir et que faire à Maubourguet dans les Hautes Pyrénées ?

 

Artagnan

Artagnan m’a bien fait “voir les pierres” comme disait ma grand-mère. Je n’ai pas trouvé de centre-ville alors j’ai tourné un moment, persuadée de l’avoir manqué à un embranchement. Eh bien non. Ce qui s’en rapproche le plus, c’est une immense place verdoyante avec son église au clocher-mur si étrange.
Ce n’est pas le petit papi à la bicyclette rouillée lisant son journal sous l’arbre à côté de moi qui me dira le contraire. Non, lui me demande ce que je viens faire ici. C’est reparti pour LE speech, un sourire et un clin d’œil ! Il a rigolé et m’a promis d’écouter le groupe Sangria Gratuite. Mission accomplie !
Une splendide bâtisse plus tard à l’énorme chien pas commode qui m’empêche d’approcher, et je repars sur les routes des Hautes-Pyrénées hors des sentiers battus…

 

Y a-t-il un lien avec le célèbre mousquetaire  ? Je me suis longtemps posé la question mais internet ramait tellement que ça m’a tenue en haleine un moment. Il y a bien un lien mais vague et lointain. D’Artagnan est en fait originaire du Gers. Il se donne ce nom d’armes car cette seigneurie de Bigorre est possédée par la famille de sa mère.

 

Pouyastruc

Encore un nom qui me fait sourire depuis un moment sur le roadbook !
La visite est moins drôle. Je comprends assez vite qu’après m’être battue avec d’autres voitures pour avoir une place à l’ombre sous le seul chêne disponible (le seul chêne tout court même), le point d’intérêt va me faire passer par le cimetière. Je ne suis pas fan des visites de cimetières du tout. C’est à peu près au même niveau que ma passion des églises. Je passe donc en catimini sous les fenêtres de la mairie parce que les deux autres portails étant fermés, je pense que le passage trouvé est un oubli de leur part !
Et puis aaaaah, les voilà. Mes chères Pyrénées. Impeccable. Mais brrrr, toutes ces croix et ce silence [de mort, ça prend tout son sens], ça pèse.
Clic, photo pour immortaliser le passage et demi-tour leste, toujours sur la pointe des pieds devant le bureau de la secrétaire aux fenêtres ouvertes… Je fais donc le mur d’un cimetière paumé sur une colline. Tu m’aurais dit que j’allais faire ça il y a 4 jours, j’aurais bien rigolé !

transhumance insolite sangria gratuite Hautes Pyrénées Pouyastruc

Un beau lac incontournable près de Tarbes 

En redescendant, je croise un panneau annonçant un lac d’ “intérêt intéressant” manifestement. D’après le tableau de bord de la voiture, il fait 31°. Ma motivation pour visiter  l’étape suivante, Tarbes, a dû s’arrêter aux alentours de 29°. Bon. Yolo ? En accord avec moi-même, yolo. Direction le lac de l’Arrêt Darré.
Je suis épatée par la taille de ce lac de barrage : si tu veux en faire le tour, sache qu’il fait 10 km (dénivelé 180 m) ! De quoi t’occuper un bon moment ! D’autant plus si tu es pêcheur puisque la pêche y est autorisée.
Certains gonflent le paddle ou le canoë, ça donne envie !
J’aime beaucoup son côté préservé, la nature est intacte entre nuances de vert et de bleu où que les yeux se posent. Ai-je besoin de préciser que la vue sur les montagnes est incroyable ? Ça devient lassant à la longue, non ? ^^

Pour ma part, je fais une mini-balade, juste pour me caler face à la chaîne des Pyrénées, au calme. Manque de pot, Aldo, en pleine séance d’exercice sportif avec “moins-de-tissu-c’est-attentat-à-la-pudeur”, me suit. Comme à Toulouse, c’est le moment de sortir le casque sur les oreilles. Le message passe visiblement et il repart dans l’autre sens. Good. Au moment de reprendre la route pour rejoindre Tarbes, je retrouve Aldo près de ma voiture en train de faire ses derniers efforts musculaires. Grand sourire ultra-bright et… “bonjour” ! Oui, oui, “bonjour de politesse et au-revoir Aldo” ! Aldo existe donc bien ailleurs qu’au cinéma… Dingue.

Peut-être que ça n’a pas été si difficile finalement pour le berger de la chanson de Sangria Gratuite de trouver l’amour dans chaque village ? 🙂

Lac de Larré d'Arrêt beau lac près de Tarbes

Vielle-Adour

Avant d’arriver à Vielle-Adour, c’est un véritable paysage de carte postale qui se détache devant mes yeux. Je suis en train de kiffer par tous les pores ce tourisme insolite dans les Hautes-Pyrénées ! Clocher en contre-jour, montagnes en filigrane, verdure éclatante et, au choix, tracteur ou cycliste pour donner un peu de vie à l’ensemble ! Pololo ! Je sens que ce secteur va bien me muscler la rétine !

Surprise, je fais ici une jolie trouvaille, celle d’une machine agricole ayant participé à l’exposition universelle de 1900 à Paris ! Elle est dans un parfait état de conservation et j’admire ce pan de notre histoire sous toutes les coutures. C’est dingue d’être une des rares non locales à me retrouver face à une telle pièce de musée en plein air !
Je trouve juste un peu dommage de ne pas avoir trouvé un petit panneau expliquant quel est ce drôle d’engin sorti d’un autre temps car n’ayant personne du milieu agricole dans ma famille, je sèche ! J’aurais dit une moissonneuse batteuse si j’avais été sur une case à camembert au Trivial Pursuit, mais si tu peux confirmer ? 🙂

Un peu plus loin, c’est un nouvel outillage sorti du début du XXème siècle que je découvre mais celui-ci je le connais car je l’ai croisé à Cuba !  C’est un atelier pour le ferrage des vaches ou des bœufs… Super état de conservation là aussi !

Orignac

Orignac semble fait pour illustrer la citation “le bonheur n’est pas au bout du chemin, le bonheur EST le chemin”.
Le village me laissera moins de souvenirs que la route elle-même. Elle est incroyable (et je commence à manquer de superlatifs) avec son herbe vert fluo sur des reliefs vallonnés et avec les sempiternelles montagnes en arrière-plan. Je trouve même l’arbre (un tilleul) qui a certainement servi au fond d’écran de mon Windows 95 entre les villages de Luc et Orignac !
Je découvrirai d’ailleurs plus tard que cet arbre est la star des photographes du coin !

beau spot photo insolite Hautes Pyrenees

Je ne visite pas Orignac car il fait près de 35° et tout n’est fait que de goudron. Vraiment, il fait trop chaud pour ma motivation avec les 152° sur l’asphalte et je ne trouve rien pour capter ma curiosité là où se pose mon regard. Je continue donc ma route.

balade jolis villages de campagne Hautes Pyrenees

 

Tourisme insolite et randonnées dans les montagnes des Hautes-Pyrénées

J’ai placé ma limite des montagnes à Bagnères-de-Bigorre ! J’ai trouvé l’ambiance différente des autres villes et villages traversés précédemment.  Je ne sais pas si c’est très correct au niveau des susceptibilités de territoires mais d’un point de vue extérieur, c’est l’impression ressentie.

Les randonnées que j’ai faites sont tirées du volume 2 des Sentiers d’Emilie sur les Hautes-Pyrénées. J’ai choisi de jouer la carte de la prudence. La montagne reste la montagne : belle mais imprévisible et potentiellement dangereuse. Je voyage seule, un accident est vite arrivé (si tu as vu/lu “127 heures”, tu comprends de quoi je parle). Or, je souhaite que mon séjour se déroule sans drame. Je baisse donc volontairement mes ambitions et garde les exploits sportifs pour une autre fois.
Ces randos sont parfaitement faisables, en solo, avec des enfants ou avec un sens de l’orientation curviligne. Attention toutefois, le balisage n’est pas toujours si évident à dénicher sur certains parcours !

randonner avec les sentiers d'emilie hautes pyrénées

Asté

A Asté, je suis censée trouver le pont. Sauf que je n’en déniche pas un en particulier.
Par contre, je décide de suivre le conseil des membres du groupe Sangria Gratuite en allant découvrir la Fontaine de Crastes en sortie du village.
Elle est indiquée depuis le centre-ville et je me gare au dernier large parking avant de continuer tranquillement à pied sur un chemin extrêmement bien balisé, ombragé et tout plat durant 10 min. Une petite balade digestive des plus simples !

Balade familiale fontaine de Crastes Hautes Pyrénées

visite insolite Hautes Pyrénées fontaine de Crastes

Cette fontaine est visiblement miraculeuse : riche en silice et en magnésium, elle est indiquée contre les maladies de peau, les plaies et les ulcères.
Ne souffrant de rien de tout ça, je ne peux donc pas te donner ma propre opinion sur la guérison. Par contre, je peux t’indiquer qu’elle est bien froide ! 🙂 Néanmoins, j’ai croisé beaucoup de personnes venant de plein de départements différents, jeunes ou d’un âge assez avancé donc j’aurais tendance à dire que ce n’est pas du chiqué pour qu’ils viennent d’aussi loin se perdre sur ce chemin si étroit, parfois même en camping-car !

Note intéressante : il est possible de soigner son animal souffrant de l’une de ces affections, mais plus bas dans le ruisseau.

fontaine de Crastes miracles maladie de peau

Bagnères-de-Bigorre

Je n’ai pas eu le temps de visiter Bagnères-de-Bigorre car j’avais un gros défi à y relever : ma première randonnée en solo ! Pour ce faire, j’ai choisi la randonnée panoramique de la Vierge du Bédat qui fait le tour de la colline au-dessus de Bagnères avec un départ juste derrière les thermes. (Un article est en cours de rédaction pour te la présenter.)

que faire comme tourisme à Bagnères de Bigorre dans les Hautes Pyrénées ?

Et si tu n’es pas trop randonnée, aucun problème, il y a d’autres choses à faire et à voir à Bagnères-de-Bigorre :

  • aller (éviter de) te ruiner au Casino pour te procurer quelques sensations ;
  • te faire chouchouter l’organisme au spa thermal Aquensis ;
  • visiter le musée du marbre qui est une spécialité de notre piémont pyrénéen ;
  • découvrir une fabrique de bières artisanales aux Brasseurs de l’Adour ;
  • Pratiquer des activités à sensations avec Vertige de l’Adour (via ferrata et canyoning).
  • Pratiquer une activité beaucoup moins à sensation : le mini-golf ! Testé 2 mois plus tard, le parcours est très agréable et peut mettre les nerfs d’un débutant à l’épreuve !! ^^

 

Campan

Mon village coup de cœur ! J’y suis retournée 2 fois après ma première visite. J’ai beaucoup apprécié ce qui se dégageait de cet endroit : un village insolite aux traditions fortes, à l’Histoire riche et aux gens accueillants. Pour un séjour insolite dans les Hautes-Pyrénées, la visite du village de Campan est un incontournable !
J’ai commencé par faire un petit tour du village avant de partir faire la randonnée panoramique au-dessus de Campan (article en cours de rédaction pour te présenter cette randonnée).

visiter Campan village insolite des Hautes-Pyrénées

tourisme hors des sentiers battus Campan Hautes-Pyrénées

tourisme insolite Campan Hautes-Pyrénées

Les mounaques de Campan

La principale tradition de Campan, ce sont ses mounaques !
Qu’es aquo ? Eh bien ce sont des poupées de chiffon et de foin, grandeur nature (le mot mounaque signifie poupée en occitan) ! Certaines paraissent même tellement réalistes que tu pourrais bien sursauter une fois ou deux en les confondant avec de vraies personnes et vice-versa ! Ainsi, ce sont les mounaques des célèbres Astérix et Obélix qui t’accueilleront à l’entrée du village en venant de Bagnères-de-Bigorre.  En affûtant ton œil, tu pourrais également croiser Bécassine ! Mais ce que tu croiseras surtout, ce sont des poupées anonymes.

incontournable tradition des mounaques de Campan Hautes-Pyrénées

Elles sont issues d’une vieille tradition locale, remise au goût du jour dans les années 1990, lors d’une fête communale de la ville de Campan, la Fête des Mariolles. Depuis, chaque été, de juillet à septembre, ces mounaques sont exposées dans les rues, sur les balcons ou au milieu des jardins.

Eh oui, c’est de là que vient le mot “mariolle”  et l’expression associée “faire le mariolle” !  “Faire le mariolle” signifie “faire son intéressant”. Gaye Mariolle était un soldat de l’Empire de Napoléon qui s’est distingué en prenant un canon d’artillerie à bout de bras à la place d’un fusil  !

 

beau savoir faire artisanal Campan Hautes Pyrénées

quel savoir faire artisanal incontournable dans les Hautes Pyrénées ?

 

Mais d’où vient cette tradition des mounaques de Campan ?

Autrefois, à Campan, on ne se mariait qu’entre gens du village.
L’aîné de chaque famille (garçon ou fille) héritait de la totalité des biens familiaux et c’était surtout cet aîné qu’il fallait garder dans le village. Alors s’il avait le malheur de se marier avec une personne d’ailleurs, le couple faisait l’objet d’un charivari. Idem dans un autre cas de mariage hors norme : si un veuf ou une veuve se mettait en tête d’épouser un jeune. Les habitants du village réclamaient alors une sorte de tribut compensatoire. Si ce tribut n’était pas acquitté, c’était le charivari, une manifestation très bruyante autour de la maison de la fiancée. Un couple de mounaques sensé représenter les défauts des futurs époux était ensuite accroché à sa maison.
Tout cela s’arrêtait le jour du mariage lorsque les mariés passaient sous le couple de chiffon et qu’ils payaient une somme aux jeunes du village participant au charivari pour qu’ils puissent aller faire la fête.

tradition insolite des mounaques de Campan Hautes-Pyrénées

Aujourd’hui, les mounaques exposées dans le village n’ont plus rien à voir avec ces problèmes d’héritages et sont confectionnées par des bénévoles.
Ne manque pas de te rendre à l’Atelier des Mounaques en plein centre du village. Il paraît qu’il est exceptionnel. Je n’ai pas pu m’y rendre pour ma part, il était encore fermé en période post-covid.

quel atelier d'artisan à ne pas manquer dans les Hautes Pyrénées ?

activité touristique insolite mounaques de Campan Hautes Pyrénées

 

Les Cagots de Campan

J’ai découvert les Cagots à Campan mais visiblement leur histoire peu glorieuse concerne l’ensemble du sud-ouest. Il s’agit d’un racisme dont on ne parle jamais, un peu similaire au système des castes en Inde car non basé sur la religion, la race ou la langue. Le fait de naître dans une famille de Cagots signifiait qu’on ne pouvait jamais quitter sa condition.
Un Cagot était mis à l’écart géographiquement dans le village mais aussi socialement (un ensemble de règles à faire pâlir les Droits de l’Homme après avoir traversé tout l’arc-en-ciel encadre leur existence) et professionnellement : il exerçait les pires besognes (charpentiers, tonneliers, bourreaux). D’ailleurs le mot “Cagot” est issu de la langue béarnaise pour laquelle il signifiait “lépreux”.
Ces gens étaient-ils isolés pour des maladies ou seulement des peuples étrangers en fuite ? Ou un mélange des deux ? Mystère.
A Campan, en aval de l’Adour, un pont unissant les deux rives porte leur nom ainsi qu’un panneau explicatif qui te présente tout ce pan extraordinaire et ignoré de l’Histoire locale.

Que visiter d'insolite dans les Hautes-Pyrénées ?

 

L’hôtel des 3 cols… ou des 2 cols ?

Un mystère, cet hôtel de la vallée de Campan…

Nous voilà à l’étape de ce séjour hors des sentiers battus qui m’a le plus remué les méninges.
Impossible de trouver l’Hôtel des 3 Cols, par contre j’ai trouvé sans aucun problème l’Hôtel des 2 Cols ! Etrange ça quand même de dénicher exactement le même nom sauf concernant le chiffre ! Je n’arrivais pas à m’enlever cette remarque de la tête.
J’ai demandé à la patronne si l’hôtel avait changé de nom et elle m’a répondu par la négative. J’ai poursuivi en lui faisant remarquer qu’on parlait de son hôtel dans une chanson du coin. J’ai eu droit à un plus beau bottage en touche qu’en finale du Top 14 !
Mmmmh. Il y a baleine sous caillou, ça me rappelle les secrets de polichinelle de mon propre village.
En vrai, ce nom actuel est plus logique que celui de la chanson populaire car ici, on se situe entre deux cols mythiques du Tour de France : celui d’Aspin et celui du Tourmalet. Je me demande bien ce que peut être le troisième…

hotel des 2 cols Hautes-Pyrénées

L’énigme de l’hôtel des 3 cols se résout ! 

Je découvre par hasard en discutant le lendemain midi qu’un des hôtels à l’abandon avant le lac de Payolle est celui dont parle la chanson ! Que les gens du coin le savent tous. Ni une ni deux, j’y fais un saut.
Brrrrr, l’ambiance est glaciale tant par ce que voient mes yeux que par les températures que sent mon épiderme ! Pour la chair de poule, je ne me prononce pas sur la raison ! Je n’apprendrai rien de plus ici de toute façon, tout est fermé et barricadé.

urbex Hautes-Pyrénées

Bon, dans quel endroit faut-il se rendre pour en apprendre davantage sur les commérages d’un périmètre donné ? Ça c’est facile ! Il y a les coiffeurs, les esthéticiennes, les bars et… les marchés ! J’ai remarqué qu’il y en avait un permanent à Campan avec les produits du terroir. En plus j’y arrive pile à l’heure de l’apéro et il y a un marchand de bouteilles apéritives du sud-ouest ! Impeccable, les langues se délient facilement à cet horaire sacré ! Ce marchand est d’ici et il m’apprend plein de choses autour de ce fameux hôtel et je comprends ainsi beaucoup mieux les paroles de la chanson. Mon mystère est résolu, ma partie de Cluedo personnelle aussi ! (Par contre, afin de ne nuire à aucune famille, je préfère ne pas faire étalage de l’histoire ici).

Retiens juste que l’Hôtel des 2 Cols n’a rien à voir avec la chanson et que son existence est juste un hasard extraordinaire !

tourisme insolite Hautes-Pyrénées urbex et légendes

Mon avis sur l’Hôtel des 2 cols 

Et sinon, j’avais peur de me retrouver un peu dans un repère de routiers comme à la Jonquera mais finalement, rien à voir ! Ici, aucun semi-remorque ne transite ! Je le comprends très vite le lendemain quand ma pédale d’accélérateur a décidé de me lancer une alerte sonore très violente en montant au Col d’Aspin ! Un camion ne peut absolument pas faire passer son plan de route par ce secteur.
A l’hôtel, il n’y avait personne à part Benjamin, illustre inconnu avec lequel j’ai fini par discuter à bâtons rompus jusqu’à 2h du matin (et QUE discuter, toujours aucun rapport avec les aventures du berger de la chanson La Transhumance, je n’étais pas là pour ça).
La reprise touristique post-confinement n’est pas simple dans ces territoires. Mais en temps normal, c’est rempli de cyclistes aux tenues bariolées qui font claquer leurs semelles spéciales sur l’asphalte et les pédales.

J’ai testé le restaurant de cet hôtel de la vallée de Campan le soir et c’est vraiment excellent, tu peux y manger les yeux fermés. Les quantités ne sont pas chiches et les plats sont faits maison.

INFORMATIONS PRATIQUES SUR L'HÔTEL DES DEUX COLS
Les tarifs ne comprennent pas le petit-déjeuner qui est à 7,50€.
Chambre double et chambre simple
: 60 €
Chambre familiale (un lit double et 2 lits simples superposés) : 90€

L’hôtel possède un parking gratuit mais tu peux aussi te garer sur la place du village.

RÉSERVE TA NUIT A L'HÔTEL DES DEUX COLS

Payolle

J’y suis allée enfant (mais je n’en garde pas de souvenirs) et c’est un lac dont j’entends très souvent parler, qui est fortement recommandé. Je ne vais donc pas te cacher que j’avais beaucoup d’attentes à son sujet ! Et donc, presque forcément dans pareille situation, j’ai été un poil de mouche déçue.
En fait, comme souvent dans le cas de lacs fortement recommandés (cf. les lacs des Dolomites), je m’attendais à une eau bleue-verte aux couleurs assez folles et pompon sur la Garonne, peut-être même translucide !
Malheureusement, ce n’était pas le cas ici, l’eau était vert-foncé et le lac bien plus petit que dans mon souvenir…
Et en plus, il y avait des vaches partout en liberté sur les sentiers. Au moins j’ai bien musclé mes fessiers en traversant à plusieurs reprises ! Mais j’avoue avoir bien ri devant une ruminante particulièrement gourmande qui essayait de s’inviter “discretos” dans un camping-car à la porte latérale ouverte !

Par contre, on n’enlèvera pas à ce lac la formidable vue en contre-plongée sur le Pic du Midi !
Ni aux parents la tranquillité d’esprit qu’offrent des balades en poney autour du lac !

Une balade à faire à Payolle 

C’est certainement la balade la plus simple que j’aie jamais faite : la balade des Quatre Véziaux. Elle permet de faire le tour du lac puis d’aller jusqu’au camping des Quatre Véziaux qu’elle dépasse un peu pour faire demi-tour.
Le dénivelé ne ferait pâlir qu’un escargot asthmatique : 60 m ! Mais quand on est vraiment fatigué et qu’on a malgré tout envie de se balader, elle est parfaite !

Une excellente adresse où manger à Payolle : l’Auberge des 3 Pics

Sa renommée va jusqu’à Toulouse où ma famille me l’a recommandée plusieurs fois ! Bon, eux l’appellent plutôt Chez Germaine. Germaine, c’est la fondatrice de l’établissement. J’ai mis un moment à faire le lien mais quand j’ai parlé d’excellente garbure à Payolle à ma propre auberge, on m’a tout de suite indiqué le lieu en comprenant de suite à qui je faisais référence !!

Bonne adresse garbure Hautes-Pyrénées

 

La GARBURE est une spécialité culinaire des Pyrénées, une soupe d’origine paysanne et se composant d’un assortiment de légumes et de viandes. Une astuce de réussite : plus elle mijote, meilleure elle est !
Personnellement, avec ou sans viande, j’adore ça, mais c’est plutôt un plat à consommer quand il fait frais sinon tu peux attraper une suée en moins de 47 secondes.
Attention, les rations ne sont pas du tout les mêmes selon que tu consommes la garbure en entrée ou en plat ! Le plat est très très consistant ! Si tu pars en rando juste après ça, tes articulations vont souffrir !

J’ai pris un menu des plus normaux et j’ai jeûné le soir ! ^^ De vraies quantités montagnardes de cuisine maison ! Je te recommande à fond les ballons cette halte gastronomique près de Campan ! Elle fait partie de celles où l’on revient de bon cœur !

Excellente adresse où manger Hautes-Pyrénées

 

Le Col d’Aspin

Situé à 1493 m, il relie les vallées de Campan et d’Aure, c’est-à-dire qu’il relie le lac de Payolle à Arreau.
Il a été rendu mythique grâce au Tour de France qui l’a franchi à 74 reprises ! Depuis, il est très réputé auprès des cyclistes et cyclotouristes qui se mettent eux aussi en tête de se prendre pour le maillot jaune d’un jour ! (Pour certains, ce jour c’est le dimanche car ils finissent par monter à pied en poussant leur fidèle destrier !)
Il est d’ailleurs plus ardu à monter depuis Arreau que depuis le versant de la vallée de Campan, pour information !

cyclisme col d'aspin hautes pyrénées

Pour ma part, tu te doutes bien que je ne me suis pas claqué le mollet. J’avais simplement dans l’idée de faire la jolie randonnée panoramique du Col d’Aspin jusqu’au sommet, le Plo del Naou. Enfin… J’ai tenté. Parce qu’évidemment, mon ascendant boulet est un peu doublement ressorti et que ça ne s’est pas passé exactement de cette façon !

(L’article sur cette randonnée du Plo del Naou est en cours de rédaction.)

visiter les hautes pyrénées hors des sentiers battus

En tout cas, c’était ma dernière randonnée et mon dernier bol d’air avant de commencer le premier jour du reste de ma vie. Et je l’ai savouré ! J’ai adoré le Col d’Aspin !
Le nuancier de vert y flirte tant avec les nuages laiteux qu’avec les sommets environnants, les paysages sont à couper le souffle à 360°, les vaches sont espiègles (j’ai bien ri avec ce cycliste se retrouvant à uriner à côté d’une vache venue l’admirer en plein travail), les multiples sentiers ne souffrent pas vraiment de l’affluence, l’ambiance est très décontractée entre vanlifers, bikers, cyclistes, randonneurs et VTTistes…
Bref, tous les arguments positifs se sont donnés rendez-vous à cet endroit !

séjour insolite dans les Hautes-Pyrénées

tourisme insolite au col d'aspin hautes pyrénées

 

Un détour : la vallée de Lesponne

On entre dans la vallée de Lesponne juste avant d’atteindre Campan en venant de Bagnères-de-Bigorre. Je n’y suis restée qu’une demi-journée car je voulais faire la randonnée jusqu’à la superbe cascade Magenta depuis Lesponne. (L’article est aussi en cours de rédaction pour cette après-midi sportive et… imprévue !)
Cette randonnée est vraiment très chouette et accessible aux familles. C’est la promenade du dimanche des habitants du coin dans un environnement des plus agréables.

OU MANGER DANS LA VALLÉE DE LESPONNE ?
A l’auberge Miniquette à Lesponne !
Récompensés d’une Toque dans le Guide du Gault & Millau en 2016, 2017, 2018 ainsi que dans l’édition 2019, ayant également obtenu le Certificat d’Excellence de Tripadvisor en 2016, 2018 et 2019, Sandrine et Christophe t’accueillent dans leur auberge à l’ambiance montagnarde et chaleureuse.
Toute la cuisine traditionnelle servie est maison et pour ma part, j’ai choisi une bonne garbure sans viande avant de partir en rando. On avouera que ce n’était pas l’idée du siècle mais ça me faisait trop envie depuis des jours ! Ce que je retiendrai le plus concernant cette auberge ? La gentillesse des propriétaires ! A la fin du repas, ayant compris que je voyageais seule, ils m’ont demandé quelle était ma voiture sur le parking pour qu’ils vérifient que j’étais bien partie le soir et qu’il ne m’était pas arrivé malheur sur les sentiers. Cette attention m’a déjà beaucoup touchée mais mon cœur a fait boum quand ils n’ont pas hésité à venir me chercher en catastrophe alors que j’étais coincée sous un orage de grêle bien violent à quelques kilomètres de là. MER-CI !
C’est si rare de tomber sur des personnes au cœur gros comme ça… ! ^^

tourisme insolite hautes pyrénées vallée de Lesponne

 

Où dormir lors de son séjour dans les Hautes-Pyrénées ?

J’ai eu beaucoup de chance, je ne suis tombée que sur de supers endroits où dormir dans le 65, sans trop chercher et surtout avec seulement 2 jours d’avance à chaque fois pour les réservations (il faut bien que le coronaminus ait quelques avantages !).  Je n’ai pas des goûts de luxe, je ne suis souvent à mon hébergement que pour dormir donc les critères essentiels sont : du calme et un bon matelas car après une journée à crapahuter j’ai besoin d’un repos salvateur, un accueil sympathique et souriant, un décor à deux pas qui me permette de rêver et enfin, un tarif modéré ! Pas besoin d’une décoration digne de Pinterest ! Ça ne reste qu’un bonus.
Voici donc les hébergements correspondant à ces critères que je te recommande les yeux fermés (et que j’ai payés avec mes propres deniers, s’il est nécessaire de le préciser) :

“Ancienne école” à Cazaux-Villecomtal au nord de Tarbes

Une halte un peu en dehors de la chanson mais j’avais envie de très grand calme si possible sans croiser personne, d’une superbe vue sur les Pyrénées, de voir à quoi ça ressemblait de dormir dans une ancienne école quand on est une ancienne instit’ !
Je n’ai été déçue sur aucun des critères ! Je n’ai croisé personne à part un tracteur lors de ma balade en longboard du soir sur la crête et face au soleil couchant sur les Pyrénées… Quel spectacle en écoutant tantôt les grillons et tantôt de la bonne zik ! La jolie surprise est venue de la table d’orientation originale pour repérer tous les sommets sans mal. Rien que pour ce paysage de dingue en pleine campagne perdue, ça vaut le détour ! Que l’on soit seul ou accompagné d’ailleurs !

Vue panoramique sur les Pyrénées dans le Gers à Cazaux Villecomtal

beau village Gers avec point de vue sur les Pyrénées

Joli village dans le Gers Cazaux Villecomtal

Beau point de vue dans le Gers à Cazaux Villecomtal

Et la nuit elle-même ? Au top ! La chambre sous les toits est immense, avec une grande salle de bain et un vrai bureau. Le calme règne autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.  Les propriétaires, des Anglais, sont aux petits soins et servent des repas faits maison avec les productions de leur jardin autant que possible. La papille ne s’y trompe pas d’ailleurs ! C’est trop bon !

Lors de ma venue, ils accueillaient une jeune collégienne venue une semaine en immersion complète pour apprendre l’anglais auprès d’eux. Je n’avais jamais vu ce principe mais je trouve ça très chouette !

Bon, en vrai, je triche un peu car là, on est dans le Gers, mais tellement proche des Hautes-Pyrénées que ça passe ?

INFORMATIONS PRATIQUES SUR LA CHAMBRE D'HÔTES ANCIENNE ECOLE
Les tarifs comprennent le petit-déjeuner. 
Chambre double
 : 60 €
Chambre avec lits jumeaux : 55 €

L’hôtel possède un parking gratuit privatif.

RÉSERVE TA NUIT A L'ANCIENNE ECOLE

beau logement insolite gers et hautes pyrénées occitanie

 

Auberge “la Bergerie” dans la vallée de Campan

Située après Campan et avant Payolle, dans un des quartiers de Sainte-Marie-de-Campan nommé La Séoube, La Bergerie c’est l’auberge au charme montagnard traditionnel par excellence. La déco est d’ici, l’ambiance est chaleureuse comme dans un cocon et on imagine sans peine les soirées guitare et les discussions au coin du feu de cheminée en plein hiver ou encore les soirées concerts sur la terrasse au cœur de l’été. De toute façon, ici, c’est très simple, il n’y a pas de télé, par choix. Par contre, les étagères débordent de jeux de société et de livres ! On favorise le contact humain à tous les moments de la journée.
Les chambres y sont originales : la salle de bain est dans un petit coin de la chambre sans séparation murale, juste avec la douche pour isoler. Les toilettes sont sur le palier. Mais rien de gênant puisque de toute façon tu auras appris à connaître tes voisins de palier au rez-de-chaussée en les massacrant au Time’s Up !
Personnellement, je me suis sentie vraiment très bien dans cet endroit, accueillie comme dans la famille. J’y suis d’ailleurs restée une nuit supplémentaire. J’avais besoin de prolonger le voyage émotionnel d’une journée.

Et dans l’assiette alors ? La cuisine est maison, on se régale de l’entrée jusqu’au dessert avec un menu unique et on dort ensuite du sommeil des justes ! C’était trop bon et pour un prix vraiment compétitif !

Tu l’auras compris, je garde un souvenir doux comme un marshmallow de mon passage à La Bergerie dans la vallée de Campan !

INFORMATIONS PRATIQUES SUR L'AUBERGE LA BERGERIE
Les tarifs ne comprennent pas le petit-déjeuner qui est à 7  €.
Chambre double avec toilettes communes
: 52 €
Chambre simple avec toilettes communes : 39 €

L’hôtel possède un parking gratuit.

RÉSERVE TA NUIT A L'AUBERGE LA BERGERIE

 

Point de vue plus personnel de cette transhumance insolite dans les Hautes-Pyrénées

Cette transhumance était certainement moins pour le blog que pour moi au final je pense. Je voulais certes visiter les Hautes-Pyrénées depuis un moment au-delà des grands sites touristiques mais j’y ai surtout vu l’occasion de dépasser pas mal de craintes sclérosantes en vivant un voyage intérieur hors des sentiers battus. Parce que oui, si tu veux quelque chose que tu n’as jamais eu, il faut accepter de vivre comme tu n’as jamais vécu.

Je n’ai jamais voyagé en suivant une idée aussi saugrenue. On ne fait pas ça quand on est un adulte responsable. Sauf qu’a priori je suis un adulte avec les pieds sur terre mais aussi avec la tête dans les nuages ! ^^
Je n’ai jamais voyagé en solo, toujours avec la famille, les amis, ou le conjoint. Des personnes qui malgré elles ont posé des limites à plusieurs de mes envies profondes, au fil des ans. J’ai eu intensément besoin pour UNE fois de n’écouter que moi et mon instinct, sur la route. Sans justifier, sans quantifier, sans rationaliser, sans programmer, sans anticiper, sans avoir peur. YO-LO. Parce qu’en vrai, je suis moins cartésienne que rêveuse. Désolé pour les études scientifiques et pour l’organisation incarnée que la société attend d’une femme !

lieux mythiques dans les hautes pyrénées
Comme une envie sourde de quitter le troupeau…

C’a été dur, je ne vais pas te mentir. Les 2 premiers jours, je me suis demandé sincèrement ce que je fabriquais là. Il y a eu des coups de mou et de spleen sévères. Il a bien fallu les affronter.
La première rando a ancré vraiment les choses, et de manière parfaitement symbolique, au niveau de la table d’orientation après en avoir tellement bavé sur la montée (je me suis perdue 2 fois, j’ai cloué le bec des gardes-forestiers qui se moquaient “gentiment” de moi, j’ai eu la cuisse dévorée par les moustigres, j’ai fait tomber mon objectif photo dans les épines de pin en le changeant… Mais put*** j’allais arriver au bout et ne rien lâcher… ^^) ! J’étais si fière de moi face à cette table peinte indiquant le sud et ses montagnes si belles sous les nuages orageux ! Je l’avais fait, sans compter sur personne d’autre que sur moi ! C’était pile le point d’alignement qui me manquait depuis des mois. Ensuite tout s’est déroulé tranquillement, avec apaisement. Pas de mystère, c’est là que les chouettes rencontres ont vraiment commencé.

Quel tourisme insolite dans les Hautes-Pyrénées ?

A la toute fin de ce parcours de transhumance, j’ai fait une super découverte, là-haut, à côté du Plo del Naou, toute seule, après avoir suivi un balisage inexistant en dehors des bouses de vaches : je me suis trouvée, MOI. Celle que j’avais oubliée pendant 15 ans. C’est si long 15 ans à faire passer les autres et les convenances avant soi. Face à ce nouvel orage qui descendait, à cette vue à 360°, au vent d’ouest qui emportait le poids du passé, au soleil qui me laissait un tatouage de débardeur indélébile, j’ai découvert qu’on pouvait rire et pleurer en même temps. Et tu sais quoi ? Ça fait un bien fou.
Je suis descendue en gambadant sans mal aux genoux (aux “je-nous” ?) pour la première fois depuis 3 ans. Il n’y a pas de hasards dans la vie, on me l’a assez répété pourtant…

On devrait tous faire ce genre de transhumance une fois dans sa vie. Et ça devrait être remboursé par la sécu. 🙂

Chère existence, on (re)commence sur des bases plus sincères, plus rock & folk… plus adéquates. Et en glissant sur un longboard avec une grosse banane vissée, un genou écorché, un short en jean effiloché, sans les cheveux lissés, en vivant ma vie professionnelle atypique et construite sur-mesure. Parce que je le vaux bien. Na.

tourisme insolite dans les Hautes-Pyrénées

 

La savais-tu ? La chanson “La Transhumance” a été reprise et s’est faite connaître dans toute la région grâce à Sangria Gratuite mais on doit sa composition originale à un artiste de la vallée de Campan : Edmond Duplan. Personnalité un peu loufoque semble-t-il, il valait mieux l’avoir à la bonne car il assassinait les gens dans ses chansons !

 

 

Fan du groupe Sangria Gratuite, des Hautes-Pyrénées ou des voyages un peu délirants ? Epingle cette idée de voyage insolite dans les Hautes-Pyrénées sur Pinterest ! 

Tags from the story
, , ,

Vos petits mots

  • L’idée de visiter le département des Hautes-Pyrénées avec la chanson “La Transhumance” est absolument dingue et hors des sentiers battus. Je valide cette idée de génie qui donne envie de faire la même chose. J’écoute d’ailleurs la chanson en lisant cet article et ça c’est le top. Bravo pour ce magnifique travail

    • Formidable ! Ainsi je peux dire que l’essai est pleinement transformé, pour rester fidèle à la culture du coin ! 😉
      Au plaisir de te croiser dans mes chères Pyrénées pour 2021 !

  • Bon, je ne connais absolument pas cette chanson mais l’idée de dessiner un itinéraire qui suit l’histoire d’une musique, j’aime beaucoup l’idée et l’originalité. C’est frais et ça change : merci 🙂

    Ps : bon par contre les mounaques elles me font vraiment bader hahah

    • Mais merci surtout à toi pour ce commentaire ! J’ai vraiment adoré voyager en suivant une chanson ! Ca change de suivre le guide du Routard ou le Lonely car on ne sait pas du tout ce qui nous attend à la prochaine étape ni même si ça vaudra le coup ! On réinvente notre façon de voir les choses !

      PS : Ah les mounaques c’est particulier… On adore ou on déteste bien souvent ! 😉

  • Bon je l’avoue avant que tu m’en parles, je ne connaissais pas ce groupe…ne me jette pas la pierre 😉
    J’adore la chanson et encore plus l’idée d’en faire un road trip ! C’est vraiment original, bravo. Ca donne envie de partir découvrir ce département de notre chère région Occitanie.
    Je ne connaissais pas non plus les mounaques et leur histoire, c’est une belle découverte…je me coucherai moins bête ce soir 😉

    • Je ne te la jette pas du tout car ils sont beaucoup plus connus dans l’ancienne Midi-Pyrénées et sur le côté Aquitaine.
      Ravie de voir que le coin te plaît ! On planifiera un séjour plus long que le week-end avec Visages du Sud afin que tu puisses venir quelques jours à la découverte de ce département montagnard qui regorge de pépites méconnues ! (un peu comme toute la région mais certains départements plus que d’autres 😉 )

  • C’est vraiment sympa ce concept, je valide totalement 🙂
    En tout cas c’est un bel article plein de photos magnifiques et d’idées pour une prochaine aventure sur les routes du sud de la France. Les photos des montagnes sont tellement jolies, ça donne envie de mettre le cap au sud sans plus tarder ^^
    Je suis content pour toi que ces chemins t’aient apporté autant 🙂
    À bientôt

    • Merci Alexis ! C’était exactement le voyage que je voulais vivre depuis longtemps. Et finalement, je suis contente d’avoir pu le faire seule pour vibrer intensément sans avoir besoin de me modérer ni de me justifier.
      Les décors sudistes savent se faire spectaculaires, surtout pour les gens patients et ceux qui aiment bien la magie du tourisme alternatif ! 😉
      Je t’attends toujours par chez moi. C’est quand tu veux ! 🙂

  • J’ai adoré cet article et ce concept, tu as eu là une idée géniale!! J’y découvre des lieux magnifiques totalement inconnus pour moi et qui confirme que notre région recèle de petits trésors. Pour ma part, la chanson me renvoie directement à mes années étudiantes, petit moment de nostalgie 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.