Le Scarabée Bleu – Emmanuelle Jappert

Avis sur Le Scarabée Bleu d'Emmanuelle Jappert et développement personnel

En ce moment, j’ai plus que jamais envie de lire des livres qui me font voyager autant que des livres qui me font du bien au moral. Ça tombe bien, Le Scarabée Bleu promet de faire les deux à la fois alors je n’ai pas trop traîné pour commencer cette lecture que je venais de recevoir !!

Chronique sur Le Scarabée Bleu d'Emmanuelle Jappert

De quoi parle Le Scarabée Bleu ?

Anicha, une jeune femme de 16 ans, vit dans une oasis éloignée de tout dans une vallée magnifique du Maroc. Elle a tout pour être heureuse : l’amour de ses parents, les gens de son village sur qui elle peut compter et sa passion pour les livres. Mais elle rêve de partir découvrir le monde et étudier à Marrakech. Focalisée sur cet objectif, elle passe à côté des plaisirs de son existence. Son corps sonne alors l’alarme. Prise de douleurs insupportables elle se retrouve nez à nez avec un scarabée bleu, tête pensante du petit peuple. L’insecte, devinant en la jeune fille un destin incroyable va l’initier avec d’autres guides à la connaissance de soi et de la vie. Chaque personnage, aussi petit soit-il, a vocation à délivrer des messages remplis d’espoir. Mais les nombreux obstacles mis sur la route de la jeune Anicha auront-ils raison d’elle ?… Un magnifique récit initiatique comme une invitation aux voyages !

 

« Oui Anicha, tout commence… Tu t’es perdue pour mieux te trouver. Tu peux maintenant voir clair en toi et avancer sur ta route , libérée de ce fardeau qui t’encombrait, qui te faisait passer à côté de l’essentiel. « 

 

Mon avis sur Le Scarabée Bleu ?

Le Scarabée Bleu, à la manière de l’Alchimiste de Coelho, nous plonge dans un univers un peu fantastique, beaucoup onirique. Ce style littéraire peut ne pas plaire à tout le monde et j’avoue avoir eu un peu peur de mon côté en découvrant les commentaires sur internet. Dans quoi m’étais-je donc fourrée ?

Finalement, il s’agit plus d’un conte initiatique avec quelques éléments un peu magiques que d’un récit totalement illuminé. Ouf, ça va. L’instit en moi maîtrise totalement le sujet pour l’avoir plusieurs fois pratiqué en classe et pour avoir travaillé sur le thème des contes lors de recherches en littérature de jeunesse à l’IUFM.

D’ailleurs ce qui est intéressant avec ce roman, c’est qu’il a plusieurs niveaux de lecture : un enfant peut tout aussi bien le lire qu’un ado ou qu’un adulte. Chacun se focalisera sur ce qui l’intéresse et l’adulte poussera la réflexion en tentant de suivre les métaphores et les enseignements qui en découlent. Ces derniers ne sont d’ailleurs pas tous faciles à comprendre. Pour ma part, j’en retiendrai un : le monde ne s’apprend pas dans les livres, il s’apprend en étant parcouru (bien évidemment, c’est terriblement mieux formulé dans le roman, tu t’en doutes !).

On évolue dans une bulle de douceur comme les contes savent si bien le faire en nous créant une réalité un peu distordue et simplifiée avec des personnages presque caricaturés, tous jouant un rôle bien spécifique pour aider notre héroïne face à chacun de ses éléments perturbateurs. Comme dans tout récit initiatique, elle va éclore au fil de la lecture comme une jolie pivoine, forte de son expérience de la vie !

On voyage entre le Maroc et l’Egypte, entre la ville et le désert. On entend presque les bruits du souk et on sent presque les odeurs enivrantes des épices. Si le but est de s’évader lors de cette lecture, il est clairement atteint !

 

« Je suis arrivée dans cette ville sans connaître personne. Il ne m’est rien arrivé, ou plutôt que des belles rencontres. Je crois bien que quelque chose de puissant nous guide si on s’ouvre à l’inconnu. »

 

Au final ? Ai-je envie d’y croire à ce Scarabée Bleu ?

J’ai choisi ce livre pour sa couverture, j’ai aimé ce livre par son contenu. Ce conte onirique et initiatique nous fait voyager sous la chaleur de l’Afrique du Nord, tout en douceur et avec un peu plus de connaissances sur nous-mêmes et sur la vie dans son ensemble à chaque chapitre.
Oui, je crois totalement au Scarabée Bleu. D’ailleurs, pour te faire une confidence, je crois bien l’avoir déjà rencontré. C’était dans un tout petit village perdu dans la campagne turque. Je n’ai jamais (re)croisé de ma vie un insecte pareil et je suis restée fascinée pendant dix bonnes minutes à le regarder traverser la route avec sa galaxie sur le dos…

Le Scarabée Bleu du roman dans la réalité en Turquie
Comme dans le roman, il s’est présenté à moi à un tournant de ma vie…

 

« Nous pouvons faire évoluer tout ce qui nous entoure par le seul pouvoir de nos pensées. En remplaçant le mal-être  et les représentations douloureuses, les souvenirs et les rancœurs. Plonge dans ton présent, ouvre-toi à toutes les surprises qu’il t’offre. En l’occurrence, vois tes amis qui t’entourent, ou cet azur de la mer. Fais cela chaque jour et tu verras, l’équilibre reviendra en toi. N’oublie jamais : soigne ton âme et apprends à vaincre, non à te résigner ! Pars à la conquête de ton mental et ta liberté triomphera ! »

 

Ma note : 17 / 20

 

Clique ici pour acheter « Le Scarabée Bleu » !

 

Cette lecture est le fruit d’un partenariat avec la  maison d’édition Eyrolles. Merci à eux pour leur confiance et pour m’avoir permis de choisir librement ce titre qui m’intéressait.

Vos petits mots

  • Ce livre donne carrément envie ! Tant pour la couverture, que pour le titre et encore plus pour le résumé que tu en fais. Comme souvent avec toi je vais le rajouter à ma liste des livres à lire. Je crois qu’il serait temps d’investir dans une liseuse même si j’ai du mal avec le concept tant toucher les pages d’un livre fait partie de la lecture pour moi. Mais ça ferait fichtrement du bien à mon porte-feuille ^^

    • Je pense que pour qui aime à la fois les voyages (et les cultures du monde) et le développement personnel, ce roman conviendra parfaitement ! Si tu te reconnais, fonce !
      Pour la liseuse, je l’aime d’amour en voyage mais à la maison, je ne lis quasiment que sur papier. Mes yeux ont besoin de repos après des heures sur écran et j’aime trop regarder où j’en suis dans l’avancement de ma lecture en regardant les pages défiler ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.