La pâtissière de Long Island – Sylvia Lott

la pâtissière de Long Island de Sylvia Lott

La pâtissière de Long Island n’est pas un roman que j’aurais choisi pour sa couverture ! Ce rose bonbon n’est pas du tout de ceux que j’assume en public ! Par contre le résumé m’a attirée dans l’étagère à lire de belle-maman ! J’avais l’impression que j’allais retrouver le cocon de La petite boulangerie du bout du monde que j’avais adoré ! A raison ou à tort ?

Avis sur La pâtissière de Long Island

De quoi parle La pâtissière de Long Island ?

Au début des années 1930, la jeune Marie est forcée de quitter sa Frise natale et est envoyée par son père, opposé à sa relation avec un protestant, auprès de ses frères installés à New York. Après un temps d’adaptation difficile, elle entreprend de conquérir la ville grâce à une recette de cheesecake qu’elle adapte avec les ingrédients locaux. Soixante-dix ans plus tard, Rona, sa petite nièce est en pleine crise professionnelle et personnelle lorsqu’elle lui rend visite. Marie lui raconte alors l’histoire de sa vie et lui confie avant son retour la recette du fameux cheesecake lui offrant ainsi la possibilité d’un nouveau départ.

Mon avis sur La pâtissière de Long Island ?

Le roman a été un peu long à se lancer et je me perdais un peu dans la multitude de prénoms des personnages. Mais petit à petit, le champs des protagonistes s’est éclairci et l’intrigue s’est mise en place.
On suit bien l’évolution du personnage de Marie, très obéissante et naïve en Allemagne pour devenir plus indépendante et débridée en Amérique dans ses loisirs comme dans ses relations, partagée entre ses deux terres qui sont les deux faces de sa même médaille.

J’ai adoré découvrir l’histoire de ces émigrés allemands à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale. Je ne savais pas qu’ils étaient aussi nombreux aux USA. Je ne savais pas non plus que des camps nazis avaient été créés à New-York. Eh oui, voilà un livre à la couverture cul-cul-la-praline qui nous apprend des choses !

Moi qui déteste cuisiner, je serais presque allée dans l’arrière-cuisine pour aller chercher un rouleau et tenter à mon tour de pâtisser un gâteau qui permettrait aux gens de s’apaiser et de se réconcilier. J’ai trouvé l’idée absolument géniale. Et c’est vrai que c’est souvent quand nos sens sont satisfaits et détendus que l’on peut avoir les conversations les plus importantes, celles qui peuvent changer des vies (pas pour rien que les chinois négocient au restaurant !).

Le parallèle années 30 et années 2000 avec les deux histoires imbriquées de femmes est tout aussi intéressant que le reste et l’on se rend compte que quelle que soit la génération, il y a toujours des dénominateurs communs tels que les changements de vie inopinés, les amours déraisonnées qui nous tombent sur le coin du nez, les relations amicales qui nous (trans)portent… La liste est longue !

« Je veux te dire une chose : les rêves échouent par le doute, pas par l’erreur. Si cela ne marche pas immédiatement, alors contente-toi d’essayer jusqu’à ce que cela fonctionne. Parfois, cela ne tient qu’à un détail ! N’aie pas peur des erreurs ! Promis ? »

 

Au final ? Vais-je me reconvertir comme pâtissière ?

Un roman de chick-lit qui comporte quelques longueurs au démarrage et quelques répétitions mais en dépit de tout ça, il s’agit d’une lecture très agréable qui nous apprend quelques notions (immigration allemande sur le sol américain, qu’est ce que la Frise…) et qui nous emporte dans une petite bulle de niaiserie contrôlée qui fait du bien à notre âme malmenée par les infos du JT !! A lire d’urgence si l’on traverse une crise culinaire tenace !

Ma note : 17 / 20

 

Clique ici pour acheter « La pâtissière de Long Island » !

Tags from the story
, ,

Vos petits mots

    • C’est sûr que pour qui connaît bien l’Allemagne, il y a peut-être de quoi faire dresser les cheveux sur la tête (ou je suis peut-être mauvaise langue aussi) ! Mais pour les novices comme moi, c’était une lecture parfaite pour lâcher la pression du quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.