Haut les cœurs ! – Caroline Noël

chronique-Haut-les-coeurs-Caroline-Noël

Ce livre, je l’attendais depuis tellement longtemps, si tu savais ! Bien que reçu en service de presse, il a un goût particulier car c’est un service de presse personnalisé. En effet, Haut les coeurs ! a été écrit par une copine ! Eh oui !
Caro, je l’ai « rencontrée » il y a 3 ans : nous faisions partie de la même équipe de chroniqueurs pour un webzine. Tu comprends donc bien que je ne pouvais pas passer à côté de la lecture de son premier roman paru chez une maison d’édition que j’adore en plus : les éditions Charleston !
Mais assez parlé du contexte et entrons dans le vif du sujet !

avis-haut-les-coeurs-Caroline-Noël

De quoi parle Haut les cœurs ?

Les amies, les amours, les enfants, un boulot passion, sans compter le succès de son blog de voyages… La vie de Chloé était si belle jusqu’à ce qu’elle assiste, incapable de réagir, à un événement bouleversant. En l’espace d’une seconde, la jeune femme sait que plus rien ne sera comme avant… Sous le choc, elle décide de ne rien dire. À personne. Mais le silence est un lourd fardeau à porter. Désormais, tout semble s’enrayer dans sa vie. Comme si on lui avait coupé les ailes. En pensant compter sur ses amies proches, Ada, Jess, et Mila, Chloé va se rendre compte que certaines décisions ne peuvent être prises qu’en solitaire. Leur amitié tiendra-t-elle le choc ? Et qu’en sera-t-il de son couple ?

Mon avis sur Haut les cœurs ?

C’est à croire que le thème était écrit pour moi : la vie d’une blogueuse voyage (et dont la maman s’appelle Corinne) ! Ah ah ! Une grande partie de mon cœur littéraire était conquise rien que par le résumé !
Mais avec Chloé, la blogueuse, nous avons pas mal d’aspects divergents, comme je n’ai pas tardé à m’en rendre compte : elle a une audience au top (alors que nous, ici, on évolue dans la sphère de la nano-influence), elle enchaîne les événements et les voyages sponsorisés (on a arrêté alors que ça démarrait car ça ne nous correspond pas), elle semble prendre goût aux sorties mondaines liées au blog (le sourire crispé me file des crampes et j’ai souvent poney) qu’elle enchaîne, elle ne se pose jamais alors que j’ai besoin de moments de break pour faire le point, elle est capable de vendre son blog à la première offre alors qu’il s’agit véritablement de sa passion (je ne pourrais jamais vendre mon blog pour offrir une audience toute faite à une marque, ça serait tromper des gens qui m’ont fait confiance)… J’ai donc ressenti la nécessité de dizaines de pages supplémentaires pour cerner ce personnage aux antipodes de mon propre caractère.

J’ai eu extrêmement de mal à comprendre la décision prise par Chloé lors de son événement bouleversant, à la cautionner, à accepter son attitude même après. Vraiment, ça a été dur. Vraiment, car elle ressassait en boucle dans sa tête au lieu de se libérer par la parole. Et puis ça m’a forcée à m’interroger sur le bien et le mal : que ferions-nous à sa place dans pareille situation ? Qui peut le savoir ? Est-ce moi qui détiens la vérité absolue ? La réponse est simple : non. Même si je suis « scandalisée » par son choix à l’heure actuelle, je ne suis pas à l’abri de prendre la même décision inconcevable si un jour quelque chose de similaire me tombait dessus. On ne peut pas juger une décision prise dans le danger et dans l’urgence.

J’ai beaucoup aimé la part belle donnée à l’amitié dans ce roman. La citation « les amis sont la famille qu’on se choisit » n’a jamais été plus vraie qu’ici. Les personnages secondaires sont attachants (peut-être plus que le personnage principal lui-même, finalement) et on n’a aucun mal à se les représenter. Pour autant, là aussi une question est soulevée : peut-on tout dire à ses amis ou vaut-il mieux taire certaines choses ? Vous avez 4h.

Au final ? Haut les cœurs pour la note aussi ?

J’ai passé un agréable moment de lecture avec l’héroïne, Chloé, durant lequel je ne me suis pas ennuyée. C’est impossible étant donné le rythme effréné de la vie qu’elle nous fait mener avec elle entre blog, travail, vies sociale et familiale (comme quoi, ça semble possible). Un roman très bien pour l’été, pour une lecture dynamique sans stress mais qui fait s’interroger sur les choses qui font la vie quotidienne, de manière plutôt sérieuse contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord.
Pour être tout à fait honnête, je n’ai pas eu l’étincelle lors de ma lecture, certainement à cause du fait que je sois moi-même blogueuse voyage avec une manière totalement différente de gérer mon espace virtuel et son avenir et que de fait, j’aie été trop focalisée sur cette partie à laquelle je n’adhérais pas. Je m’attendais à quelque chose de différent et les horizons d’attente d’un lecteur peuvent handicaper inconsciemment un roman !

Malgré ce petit bémol et quelques couacs liés à la rédaction d’un premier roman, je lirai volontiers les prochains romans de Caroline Noël qui, connaissant son perfectionnisme, va gagner en assurance au fil de l’expérience car l’essentiel est là : l’envie et les bonnes idées !

Ma note : 14 / 20

 

…Le petit plus…
Tu peux retrouver Caroline Noël sur son blog littéraire Carobookine, grande source d’inspiration pour les lectures. Et si tu as la chance d’habiter en Alsace, tu pourras peut-être participer aux apéros littéraires qu’elle organise ?

 

Merci Caro et merci les éditions Charleston de m’avoir accordé votre confiance pour cette lecture !

Clique ici pour acheter « Haut les coeurs » !

Tags from the story
, , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.