CATALOGNE : découvrir l’arrière-pays entre Gérone et les Pyrénées

Gérone-maisons-Onyar-temps-de-flors

La Catalogne, Corinne connaît déjà plutôt pas mal, pour y avoir passé son enfance (tu peux retrouver ici un article sur Cambrils dans lequel elle a mis toutes ses tripes d’enfant suite aux attentats d’août 2017). Par contre, elle ne connaissait que la côte, qui remonte jusqu’à Cadaques, à la frontière française ! Et pourtant, ce serait une belle erreur que de limiter la Catalogne au seul intérêt de ses plages ou de ses criques ! Une belle erreur que nous, français, faisons souvent !
Le comité du tourisme de la Costa Brava et des Pyrénées l’a bien compris et souhaite faire découvrir à ses touristes également l’arrière-pays qui n’est pas ignoré, mais juste aussi méconnu que le village de Fabas en Haute-Garonne ! Voilà le pourquoi de notre présence dans le coin : faire découvrir ces coins boudés, à tort. Nous avons donc répondu présents à leur proposition de week-end aussi excités que des morpions en partance pour le Cap d’Agde !

Gérone

C’est là que se trouve notre premier pied-à-terre du week-end. Nous ne connaissons pas Gérone et comme d’hab, nous n’avons rien regardé de ce qui nous attendait sur le web avant de nous y rendre. On aime beaucoup les surprises et beaucoup moins les préjugés !

Un événement à ne pas rater : la fête des fleurs !

Ici, on l’appelle le Temps de Flors en catalan. Elle existe depuis environ 60 ans en collaboration avec la population. Elle dure plusieurs jours et se situe dans le Barri Vell, le vieux quartier de la ville qui se couvre de fleurs et de couleurs dans tous les recoins (si tu es allergique, condoléances, copain).

Cette année 2018, elle avait lieu du 12 au 20 mai. Nous y étions le samedi 14 mai, pour le premier jour du premier week-end. Oui, on va confirmer tes soupçons : ce n’est pas la meilleure idée de choisir ce jour-là car c’est plein comme dans un œuf aux poussins triplés ! Malheureusement, nous n’étions pas disponibles le week-end suivant… Mais de ton côté, si tu en as la possibilité, choisis au mieux la semaine, au pire le second week-end !

Prévois de prendre ton temps. Nous y avons passé une demi-journée et nous n’avons pas eu le temps de tout voir tellement cette fête est riche de choses à admirer entre les jardins, les petits espaces urbains, les patios, les murs, les escaliers et même les intérieurs de monuments ! Ne manque pas de jeter également un œil aux vitrines (oui mesdames, je vous fournis une excuse de platine) car plus de 80 commerçants participent à un concours de vitrines décorées !
Il faut aussi composer avec la foule compacte dans les rues et à l’entrée des monuments qui te ralentit régulièrement. Tu vois la technique de gruge au télésiège en hiver ? Tu fais la même : incruste par les extérieurs !

Le Temps de Flors en quelques chiffres
9 jours de festivités
203 projets floraux répartis sur 157 espaces à visiter dans la ville
Plus de 220 participations de passionnés pour créer les projets floraux (écoles, associations, fleuristes, artistes divers, etc.)
Plus de 100 entreprises ont fourni le matériel pour construire les montages floraux (métal, bois, etc.)
Plus de 250 000 visiteurs

Le Temps de Flors dans les rues

Si on peut te donner conseil : fais un peu de kiné oculaire avant de te rendre à Gérone pour cette fête ! Il te faut regarder partout pour savourer les projets floraux ! On a pas mal passé notre temps à faire ce qu’on fait de mieux en voyage : flâner le nez en l’air ! Nous avons traversé tout le vieux centre du Pont de Pedra à la Capella de Santa Llucia.
Nous avons eu un gros coup de cœur pour les décorations suspendues qui donnent une touche aérienne et poétique aux déambulations.

que-faire-un-week-end-Gérone

 

Le Temps de Flors dans les monuments

Nous sommes rentrés dans l’ Església de Sant Marti, monument médiéval, privilège assez incroyable, car cette dernière n’est ouverte que durant l’événement floral ! Elle ne sert plus aux offices religieux actuellement mais uniquement aux événements culturels proposé par la municipalité. Au pied de son escalier, l’immense arche qui est une icône de la ville, est celle du Palais Agullana.

insolite-église-Sant-Marti-fête-fleurs-Gérone-Catalogne
L’intérieur de l’église est entièrement décoré de fleurs ! Même ses petites chapelles et alcoves sur des thèmes différents (ici le Mexique ?) !

eglise-fermée-public-sauf-durant-Temps-Flors-Gérone-Catalogne

insolite-église-sant-marti-Gérone-Catalogne

Située dans le quartier juif, la Casa Lleo Avinay se visite également au fil des compositions florales. On te la recommande chaleureusement ! Non seulement l’architecture est époustouflante (son patio est construit selon la structure de l’arbre de vie), mais en plus l’originalité des projets floraux vaut le détour ! On n’en avait jamais vu des phosphorescentes dans le noir par exemple !

temps-de-flors-Casa-Lleo-Avinay

Dans le cloître du monastère Sant Pere de Galligants, le verdure cachée comme un trésor se fait mystique. Ça a toujours ce côté un peu en-dehors des réalités, les cloîtres, tu ne trouves pas ? On sentait la quiétude du lieu alors que des dizaines de touristes s’agitaient pourtant en tous sens ! On y retrouve aussi des figures classiques médiévales comme des sirènes et des lions.

visite-ne-pas-manquer-monastère-Gérone-Sant-Pere-Galligants

La Capella de Santa Llucia, toute petite au pied des murailles médiévales, est peut-être la plus chichement décorée, ce qui explique certainement que nos poumons puissent respirer librement libérés du corset de la surpopulation événementielle !

fête-des-fleurs-insolite-dans-monuments-religieux-Gérone-Catalogne

Le Temps de Flors jusque dans l’assiette !

46 établissements participent à l’initiative #Gastroflors et proposent des menus où les fleurs sont des ingrédients stars ! On a testé le menu proposé par le restaurant Bubbles Gastrobar et… on s’est régalés !!! On ne te cache pas qu’on était un peu sceptiques en entrant dans ce petit restaurant quand on nous a expliqué le principe. Au final, les plats sont repartis tellement nickels que la plonge n’était même pas nécessaire et que les assiettes pouvaient être rangées telles quelles dans les placards ! Les fleurs, comme les épices, apportent des saveurs particulières mais sans étouffer celle de l’ingrédient principal.

On a jeté un coup d’œil à la salle : elle était remplie de locaux (on les reconnait, ils parlent catalan et non castillan) et, pour nous, c’est un toujours un gage de qualité en voyage. Les locaux vont rarement dans les restaurants pas terribles !

On a également regardé les prix sur la carte de ce que nous avons mangé et on a été très surpris du rapport qualité-prix ! Les plats sont fins, bien présentés, le service rapide et classe, on s’attendait à un menu à environ 40€, vin et pain compris. Il coûtait en réalité 28€ !! C’est très abordable !

 

Flors de nit : Dans le même esprit que le #Gastroflors, les établissements de nuit de Gérone proposent des apéritifs, des tisanes, des tapas ou encore des cocktails conçus à base de fleurs !

 

OÙ TROUVER DES INFORMATIONS ?
Il est possible de trouver des plans et des informations à l’office de tourisme de la ville, à la mairie de Gérone, au point d’accueil, dans le Barri Vell sur les divers points du circuit, ou encore sur le site internet du Temps de Flors.
NOTRE AVIS SUR L'ÉVÉNEMENT ?
On a vraiment aimé découvrir le centre-ville historique par le biais de ce Temps de Flors coloré, original et festif. Il règne une bonne ambiance joviale et dynamique qui met le sourire aux lèvres. On sent vraiment un esprit communautaire et solidaire qui se dégage de tout ce travail.
Par contre, on a été un peu oppressés par la foule compacte à certains endroits. On remercie nos guides, Veronica et Margarita, qui connaissent la ville comme leur poche, d’avoir su s’adapter à nous en nous proposant un itinéraire le plus tranquille possible !
COMMENT ÉVITER AU MIEUX LA FOULE ?
Il va te falloir te lever tôt (ce que nous n’avons pas réussi à faire tellement on était crevés) !! Il faut commencer à visiter la ville avant l’ouverture des patios et monuments à 10h. Visite toutes les rues et compositions en extérieur, puis, quand les intérieurs ouvrent, commence à aller faire la queue dans les lieux les plus prisés : les bains arabes, la Casa Lleo Avinay, le souterrain et le cloître de la cathédrale, l’église Sant Marti, le musée d’Histoire des Juifs.
Prends un bouquin : il y aura nécessairement de l’attente !

 

Le centre-ville de Gérone

Les ponts et les maisons de l’Onyar      ✭✭✭

Le pont de Pedra (1856) est l’un des trois ponts principaux du centre-ville à explorer à pied. C’est peut-être le moins impressionnant par son architecture mais il offre une charmante vue sur les immeubles colorés qui bordent la rivière, l’Onyar, ainsi que sur la cathédrale en toile de fond. Si tu cherches le spot de carte postale pour Instagram, c’est ici ! Fais péter le petit chapeau de paille, le bouquet de fleurs et la robe longue à cet endroit ! (pas comme Corinne qui s’est habillée plus pratique que « pépette en vadrouille »)

point-vue-indispensable-visite-touristique-Gérone-Catalogne

Le pont de Peixateries Velles (1827), au nom totalement imprononçable, est l’un de nos préférés. Construit en métal, tu ne t’étonneras qu’à moitié si l’on te dit qu’il a été construit par la maison Eiffel ?? Là aussi, sa vue vaut son pesant de pétales !

pont-de-Peixateries-Velles-incontournable-visite-Catalogne

où-photographier-vue-carte-postale-ville-Gérone-Catalogne
La vue sur la ville depuis le pont de Peixateries Velles

construction-Eiffel-insolite-Gérone-Catalogne

typique-pont-en-métal-Gérone-Catalogne

Fête-des-fleurs-Gérone-insolite
On n’a pas pu s’empêcher de rajouter un intrus à l’aquarelle sur cette photo !

Enfin, le troisième, construit dans la même veine que le précédent (en métal et accès par un passage sous les maisons), léger et aérien, est celui de Gomez (1916). C’est ici que nous avons fait notre photo de carte postale à nous, plus rare, avec des barques décorées du Temps de Flors et avec des personnes costumées à leur bord ! Et toc !

Temps-de-Flors-depuis-point-vue-pont-Gomez-Gérone-Catalogne

que-voir-en-un-jour-au-temps-de-flors-Gérone-Catalogne

pont-de-gomez-Gérone-Catalogne

Les murailles médiévales        ✭✭✭

Elles datent du XIVème et XVème siècles. En y montant nous étions impressionnés par leur hauteur et le fait qu’elles constituent un excellent mirador sur la ville. Mais ça, c’était avant de regarder la carte et de se rendre compte qu’en fait nous étions sur la partie la plus riquiqui des murailles ! Nous n’avons pas eu l’occasion de voir la suite pour cette fois mais il y a fort à parier qu’il ne vaut mieux pas se dispenser d’une petite marche sur ces hauteurs !

balade-insolite-murailles-Gérone-Catalogne

atypique-visite-Força-Vella-Gérone-Catalogne

point-vue-panoramique-remparts-Gérone-Catalogne

 

Le petit bonus : Durant le Temps de Flors, c’est ici que tes poumons pourront s’emplir librement sans risquer d’entrer en collision avec la cage thoracique de quelqu’un d’autre ! Il y a très peu de touristes dans ce secteur et bon sang de bois, ça fait sacrément du bien !!

 

Le Call, le quartier juif      ✭✭✭

Call. Mais pourquoi ce nom ? On dirait un film d’action américain ra-call-eur (uh uh uh, trop facile) !
Call signifie ghetto en catalan. Ce qu’il a fini par devenir au fil des persécutions des juifs.
C’est l’un des quartiers juifs les mieux conservés au monde et on a tôt fait de se perdre dans les ruelles labyrinthiques ! Les gosses du coin doivent s’en donner à cœur joie pour leurs parties de cache-cache ! Ça ne m’étonnerait même pas qu’on procède à une sorte de sélection naturelle de l’orientation par ici…
En tout cas, on a adoré déambuler dans ce quartier pavé dans les ruelles étroites, sous les arches, partout.

événement-insolite-Catalogne-Temps-de-Flors-Gérone

rues-insolites-Gérone-Catalogne-quartier-juif

visiter-Call-quartier-juif-Gérone-Catalogne

balade-dans-call-quartier-juif-Gérone-charme

plusieurs-spots-photos-instagram-quartier-juif-Gérone-Catalogne

Les édifices religieux        ✭✭✭

On commence par la Cathédrale parce que c’est celle pour laquelle tu n’auras aucune excuse si tu la loupes ! Elle est tellement immense qu’on la voit de tous les côtés (et puis accessoirement, elle est aussi située sur le point le plus haut de Gérone) ! Elle a une construction assez atypique, sur plusieurs siècles, entre les XIème et XVIIIème siècles et donc elle est le mélange de plusieurs styles architecturaux différents.
Tu ne dois absolument pas manquer sa nef gothique qui, avec 23m de long, est la plus grande du monde ! (on l’a loupée, il y avait trop de monde à cet endroit… On compte sur toi pour faire mieux !)

La basilique de Sant Feliu a été la première cathédrale (gothique) de Gérone. Son clocher constitue avec la cathédrale la skyline de la ville. Il faisait également office de tour de défense !!

basilique-sant-feliu-Gérone-tourisme

Le monastère bénédictin de Sant Pere de Galligants est devenu aujourd’hui un musée dont le principal intérêt est son cloître. Oui, on avoue, on adore les cloîtres, ces patios d’édifices religieux ! Ça rend toujours l’ensemble moins austère, étrangement !

 

incontournable-Gérone-cloitre-monastère-Sant-Pere-Galligants

Les lieux de tournage de Game of Thrones (saison 6)      ✭✭✭

La cerise sur le geek que voilà (on s’excuse pour les autres qui peuvent directement passer à la partie suivante) !! Nous en avons vus quatre au fil de nos déambulations dans le quartier juif.  Dans la saison 6 de GOT, la Gérone médiévale doit représenter Braavos où séjourne Arya Stark, mais aussi Port-Réal où l’on retrouve Cersei et Jaime Lannister.

La cathédrale, le monument le plus photographié de la ville, devient alors dans l’épisode 6, le Grand Septuaire de Baelor d’où est censée descendre Margaery, sous les huées à base de « Shame ! Shame ! Shame ! » de la foule comme Cersei l’a fait auparavant… Jaime Lannister, en preux chevalier sur son cheval blanc, monte quelques marches de l’impressionnant escalier. Pour l’anecdote, il aura fallu plusieurs jours aux cascadeurs pour former le cheval à monter les 91 marches de l’impressionnant escalier !

tournage-GOT-shame-arrière-pays-catalan-Gérone

Pour te remettre ce moment en tête :

Les escaliers de l’Esglesia de Sant Marti et les petites ruelles du Call environnantes ont été le siège de la bagarre et de la course-poursuite entre la gamine Sans-Visage et Arya.

La Plaça dels Jurats est transformée en théâtre en plein air dans Braavos. Au milieu d’une foule immense, Arya regarde avec amusement les acteurs montrant la montée et la chute de la famille Lannister. Cette place se trouve près de Sant Pere de Galligants, et elle est également utilisée pour le théâtre et les concerts dans la vraie vie. Même lors de notre passage pour le Temps de Flors comme tu peux le constater sur la photo :

Gérone-Plaça-dels-Jurats-tournage-GOT-saison6
Avec les projets floraux du Temps de Flors, c’est un peu compliqué de se la représenter, cette place !

Le petit pont menant au monastère Sant Pere de Galligants a vu tomber une Arya blessée… La scène suivante où elle sort de l’eau se déroule en Irlande avant de retourner à Gérone pour le plan suivant ! Et le spectateur n’y voit que du feu !!

Gérone-tournage-GOT-pont-arya-saison6

Il existe de nombreux lieux de tournage dans Gérone. Il nous faudra revoir la saison 6 pour les cibler puis revenir pour terminer l’inventaire et surtout, pour observer le grand escalier de l’Església Sant Marti sans personne pour mieux visualiser la scène dans nos têtes. Là, c’était quand même très très compliqué et relevait plus de l’imagination que du souvenir de la série !

La Lleona      ✭✭✩

Située sur la place Sant Feliu, il s’agit d’une statue de lionne grimpant sur une colonne. La légende dit que si tu lui embrasses le « culo », tu es assuré de revenir à Gérone ! Ce que la légende ne dit pas en revanche, c’est que ce sera certainement avec un herpès !
Tu t’en doutes, pour des raisons d’hygiène, nous nous sommes dispensés de tester la légende. Et puis, entre nous, on n’a pas besoin de ça : on sait très bien que l’on reviendra !

lleona-girona-catalogne

Comme nous n’avions pas de photo potable de la lionne sans des dizaines de mains qui lui tâtaient le croupion, on a choisi l’option aquarelle !

Les maisons de Rafael Maso       ✭✩✩

Avec Rafael Maso, nous découvrons un courant architectural dont nous ignorions l’existence : le noucentisme !! Ah ah ça t’en bouche un coin, hein ? Comme on n’a pas très bien compris en quoi ça consistait, on va éviter de raconter des âneries toutefois…
Pour observer ces œuvres, il te faut quitter le centre historique et te rendre dans la partie moderne et contemporaine de la ville. Comme nous, tu pourras alors admirer la Casa Teixidor, aussi appelée la Punxa (datant de 1920), et la Farinera Teixidor (1911) qui est une œuvre capitale du modernisme géronais.

visiter-maisons-rafael-maso-Gérone-farinera-teixidor

tourisme-Gérone-maisons-rafael-maso-punxa

Ce que nous n’avons pas pu voir mais qui semble valoir le détour

  • Les bains arabes : ils sont inspirés des bains romains et il ne faut pas manquer leur entrée ainsi que la coupole qui domine le bassin central.
  • L’université de Gérone située dans un ancien couvent (un des premiers édifices gothiques de Catalogne) avec un façade de style renaissance au niveau du bâtiment des Aligues.
  • Si l’on a dégoté quelques œuvres de street-art, un peu par hasard (surtout sur la piste cyclable sous le pont de la voie-ferrée), on sait qu’un festival a lieu chaque année et que la ville cache des fresques un peu partout…

fresque-street-art-centre-historique-Gérone

VISITER GÉRONE AVEC L'OFFICE DE TOURISME
Il te faut regarder l’agenda du site internet de l’office de tourisme régulièrement pour trouver les visites programmées. Pour la visite des incontournables (Girona Walks), il faut compter 12€ pour 2h.

 

Et Gérone by night, ça donne quoi ?

C’est tout aussi beau et bien plus tranquille ! Flo est allé faire un petit tour et nous a ramené quelques clichés avec son portable :

découvrir-Gérone-nuit

restaurant-français-Gérone

Contrairement à beaucoup de villes en France, un soir de fin de semaine surtout, Gérone est très sécure. Il n’y a pas de problème de délinquance et les femmes n’ont pas peur de sortir seules le soir par crainte d’une agression quelconque. On aime bien préciser ce genre de détails car à Toulouse, Corinne y réfléchit à deux fois par exemple…

Dans les environs de Gérone

Fuir la ville et goûter à la tranquillité de ses environs proches ? C’est possible en se rendant à Banyoles, petite ville calme à l’ouest de Gérone ! Le cœur de l’activité de la ville tourne autour du lac. Ça tombe bien, c’est là que l’on se rend !
Le lac de Banyoles propose diverses activités régulières dont celle qu’on a découverte à côté de notre ponton : le kayak-polo-basket (on ne sait pas exactement comment ça s’appelle mais à priori on doit bien dormir le soir) ! Pour les touristes, il est possible de se baigner dans plusieurs zones de baignade, de courir sur les 6 km de périmètre, de pratiquer la pêche sportive, de louer des barques et, plus original : de s’essayer au Dragon Boat !!

quelles-activités-pratiquer-lac-banyoles-proche-Gérone

De notre côté, on a fait plus classique et on a testé le kayak sur le lac. Si Corinne pensait qu’elle allait pouvoir bronzer pépère-détendue-de-la-culotte au milieu du silence et de quelques éclaboussures sur des eaux aussi bleues qu’un saphir, c’était sans compter sur un vent d’Eole en colère qui s’est mis en marche juste au moment du demi-tour. Ça nous a refait le brushing façon coiffé-décoiffé de coiffeur en apprentissage mais surtout ça nous a tué les bras, les abdos, les quadriceps et toute une série de muscles dont on avait complètement oublié l’existence. On a même fini en remorquage par le kayak du moniteur, Atilio, sinon Corinne terminait en PLS !

Lors de cette balade, on a pu admirer les sublimes maisons de pêcheurs, les pesqueres, qui ont un style particulier, entre le rococo et l’orientaliste et construites entre 1850 et 1931. Si tu as de la chance, tu pourras également tomber sur des tortues !

louer-kayak-lac-banyoles-environs-Gérone

 

Peu de photos pour cette sortie afin d’éviter de suicider par noyade nos appareils photos et téléphones (et puis notre énergie était totalement concentrée à ramener le kayak au niveau du ponton salvateur !)
L’orage qui montait nous a empêchés de prendre en photo depuis la terre ferme quelques pesqueres. On te laisse ainsi le soin de faire mieux que nous !

 

PRATIQUER LE KAYAK À BANYOLES
On te recommande de contacter Atilio Vasquez qui parle un peu français et son entreprise Caiac i Natura.
Site internet
Téléphone : +34 699 770 647

Jette aussi un coup d’oeil au site internet de Banyoles.

 

Se loger à Gérone

Nous avons séjourné à l’hôtel Double Tree by Hilton dans la partie contemporaine de la ville, à 10min à pied du centre historique et 20min de la cathédrale. L’hôtel possède un parking privé bien pratique pour laisser sa voiture car à Gérone, on peut tout faire en marchant !
Mais tout ça on s’en fichait, ce qu’on a vu surtout c’est le « by Hilton » !! Et juste après : piscine sur le toit !! OMG ! C’est pas trop dans nos habitudes ça ! Et vu le prix de la nuit du vendredi d’après Booking dans une chambre double avec lits jumeaux et sans balcon, on confirme : 85-90€ sans petit dej’ ! Gloups.
Si tu veux te faire plaisir ET qu’il fait beau/chaud, on te le recommande quand même : la piscine est vraiment sympa et tu as un bar à côté. Gniark gniark.
Mis à part ça, même si c’est classe, on n’a rien trouvé d’extraordinaire : pas de vue oufissime, pas de charme particulier dans la déco même si c’est propre (on raisonne en pauvres, hein, avec la propreté), chauffage un peu trop à bloc sans possibilité de réglage et une insonorisation qui pourrait être améliorée… Ah si !! On cherche encore l’utilité du téléphone fixe à côté des toilettes !

On a aussi testé le restaurant de l’hôtel et si comme nous tu es crevé après une longue route, c’est un bon plan : c’est simple et bon sans pour autant avoir des tarifs excessifs (environ 25€ le menu d’un soir de week-end).

où-se-loger-Gérone-hotel-double-tree-by-hilton

 

INFORMATIONS PRATIQUES
Adresse : Mossèn Joan Pons, 1, 17001 Gérone, Espagne
Téléphone : +34 972 41 46 00
Site internet : wwww.girona.doubletreebyhilton.com

Le personnel est très accueillant et parle français (en plus d’autres langues).

Réserver son séjour à l’hôtel Double Tree by Hilton

 

La Vallée de Núria

Nous nous sommes rendus à la gare de Ribes de Freser où nous avions pour mission de prendre le train à crémaillère pour monter au Vall de Nuria. Il parcourt 12,5 km et gravit plus de 1000m de dénivelé. Si, des fois, lors d’un trajet en train la vue n’a rien de transcendant en longeant des murs de pierre, on peut t’assurer qu’ici tu auras les boules si tu ne regardes pas dehors !

monter-train-crémaillère-Nuria-Catalogne
Ceci est l’ancien train à crémaillère (qui ressemble beaucoup à l’actuel) avec notre billet pour la montée

Là-haut, une randonnée sur les flancs des montagnes nous attendait. Normalement nous devions voir des animaux sympathiques comme des marmottes (en liberté, bien sûr). Nous devions également pratiquer le tir à l’arc (que Corinne adore pour avoir pratiqué plusieurs fois).

Comme souvent au cours de nos voyages, même les organisés, tout ne se passe pas comme prévu. Ici, la météo a COMPLÈTEMENT déraillé ! On rappelle que nous sommes à la mi-mai. Eh bien… avant même d’arriver en gare à la fin des 40min de trajet, nous avons vu des flocons virevolter au vent !! Mais nooooooon ? C’est pas possible ??

arrivée-vall-de-nuria-train-crémaillère-Catalogne
L’arrivée au Vall de Nuria vue depuis le train à crémaillère (avec option vitres sales)

Eh bien si. Nous arrivons à la station sous une neige qui tombe méchamment comme un sachet de sucre glace qui échappe des mains ! Il fait 2° à peine. Nous sommes en habits de rando d’été, avec un coupe-vent pour les plus chanceux et des vêtements techniques, mais légers, de ski. On commence à virer au bleu et par la même occasion en schtroumpfs grognons. Un vent glacial nous achève et l’on se réfugie dans la station pour attendre notre guide sur place, Joan.

monter-vall-de-nuria-train-crémaillère-arrière-pays-catalan
Train à crémaillère peint à l’aquarelle dans le décor naturel en photo !!

Ce dernier nous apprend que la saison de ski s’est terminée la semaine précédente et qu’hier encore, ils étaient en tee-shirt en train de gambader au milieu des rochers et des fleurettes comme Heidi ! Bon, bon… Et sinon, vous n’avez pas des blousons de ski et des pantalons à prêter pour des personnes qui se pensaient au printemps ? Dites ?
Heureusement pour nous, ce fut le cas.

Nous avons donc pu visiter ce qu’il était possible de visiter avec des chaussures de rando estivales, entourés de sommets qui flirtent avec les 3000m :

  • le petit musée présentant la faune et la flore locale dans les locaux de la station sous forme d’exposition et de film.
  • la petite chapelleque-faire-vall-de-nuria-catalogne
  • le point de vue sur la station avec le lac se déversant en contre-bas. On recommande, c’est vraiment magnifique !! Même si on a cru que la Reine des Neiges nous lançait une attaque foudroyante, on ne regrette pas du tout d’être montés jusque là pour admirer cette vue.

point-de-vue-panoramique-station-vall-de-nuria

  • le Sanctuaire de la vierge noire avec les légendes de San Gil et de ses symboles  (la cloche, le chaudron et la croix) que tu retrouveras partout dans les deux édifices religieux du Vall de Nuria. Tu trouveras aussi un chaudron à l’entrée du Sanctuaire dans lequel il faut que la femme d’un couple mette sa tête pendant que le monsieur sonne trois fois la cloche pour être assurée d’une certaine fertilité. Comme nous étions le seul couple à proximité, on a testé, pour la forme. On espère ne pas se retrouver avec des triplés sur les bras ! On n’avait rien demandé, nous !!
visiter-église-vall-de-nuria-catalogne

origine-légendaire-Nuria-Catalogne

Núria est une contrée riche de légendes, mais, certainement, le récit le plus remarquable est celui de la découverte de la Vierge. Selon la légende, Saint Gil, né à Athènes et nommé évêque de Nîmes, sculpta son image entre les années 700 et 703, quand il vivait en ermite dans la vallée. Au moyen de la cloche, il convoquait les bergers de la contrée, les évangélisait devant la croix que lui-même avait sculptée et partageait ses repas cuisinés dans une marmite. Ainsi, la cloche, la croix et la marmite devinrent les symboles de Núria. La prédication était souvent persécutée et il fut bientôt obligé de quitter la vallée en laissant la Vierge cachée dans une petite grotte. En 1072, un pèlerin originaire de Dalmatie appelé Amadeus, suivant une révélation divine vint chercher l’image de la Vierge dans la vallée. Il construisit, avec l’aide des bergers qui connaissaient la tradition de Saint Gil, une petite chapelle (origine du Sanctuaire). Plus tard, quand Amadeus quitta la région, les bergers retrouvèrent la statue de la vierge. Mais, il fut impossible de la porter à la procession de Queralbs « parce qu’elle voulait impérativement rester à Núria »

 

promenade-bord-lac-vall-nuria-catalogne

 

INFORMATIONS PRATIQUES
Il n’est pas possible d’accéder par la route au Vall de Nuria. Il faut prendre le train à crémaillère qui part toutes les 30min et qui coûte 24,80€ aller/retour (les tarifs varient en fonction de l’âge).
Site internet

 

La Garrotxa

Pour cette partie du week-end, on a vraiment joué de malchance. En bons Gaulois, le ciel nous est tombé sur la tête sous la forme d’orages diluviens !! Nous devions découvrir la Voie Verte en vélos électriques sur la route du Carrilet. Cette activité, on l’attendait avec impatience car comme souvent, on bave sur les paysages de la Garrotxa depuis un moment grâce à Pinterest (ses volcans, ses cascades, ses petits villages construits avec des vieilles pierres à haut potentiel charmant…) !
Malheureusement, malgré toute nos invocations et rituels chamanes en faveur du retour du soleil (ou du moins d’un nuage sec), rien n’y a fait.
La montagne est restée bouchée, les routes humides et nos épidermes gelés. Nous sommes donc restés nous reposer à notre hôtel charmant. Dans cette partie, nous allons donc surtout nous attacher à te présenter les deux excellentes adresses que Dunia, notre guide locale, nous a fait découvrir. Nous y reviendrons les yeux fermés, sans aucune espèce d’hésitation.

Les bonnes adresses à Olot et ses environs

Un hôtel à ne pas manquer dans la Garrotxa

Nous avons été logés dans l’hôtel rural du Mas Garganta qui est une ferme rénovée du XIVème siècle. Nous en sommes tombés amoureux sitôt le palier franchi. Contrairement à l’hôtel Double Tree de Gérone, celui-ci est bourré de charme avec ses sols en carrelage un peu inégaux, beaucoup en pente, ses poutres en bois, son côté rustique qui en fait un endroit des plus cosy…

où-dormir-proche-olot-catalogne

logement-ancien-typique-rural-environs-Olot-Mas-Garganta
Je passe également sur l’épicerie digne de nos grand-mères à l’entrée : des denrées dans des paniers ou dans des bocaux de verre sur un énorme buffet en bois massif.
La terrasse ombragée (ou plutôt abritée dans notre cas), nous a rappelé l’architecture des haciendas cubaines et les rocking-chairs n’aidaient pas à faire disparaître cette impression ! Sa vue plongeante sur la piscine ou sur la montagne, au choix, sont encore un plus !
Notre chambre était immense avec une toute petite salle de bain toute mignonne qui rappelait vraiment à Corinne la salle de bain de sa mamie, la baignoire la plus minuscule du monde en sus ! Pas de bling-bling moderne et froid ici, tout est chaleureux et vintage.

bon-logement-pas-cher-Olot-Catalogne
Contrairement à ce qu’on pourrait penser, notre photo est droite ! C’est le sol qui ne l’est pas !

Tu l’auras donc compris, on a adoré ! La petite mamie qui gère le lieu est adorable, chaleureuse, sourire aux lèvres vissé en permanence, on a vraiment l’impression d’être de la famille ! On serait bien restés une nuit de plus dans cet endroit !

Où-dormir-environs-Olot-Catalogne

 

INFORMATIONS PRATIQUES
Site internet
E-mail : info@masgarganta.com
Tarif d’une chambre double
: 50 € petit déjeuner compris.
Il est aussi possible de camper dans une partie du jardin dans un véhicule aménagé ou en tente avec accès pour laver, cuisiner, nettoyer (le prix est à déterminer en fonction des besoins).
Tu peux pratiquer l’horticulture, aller chercher les œufs au poulailler, te baigner dans la piscine !

Toi aussi tu craques ? Allez, clique ici pour réserver à l’hôtel Mas Garganta !

 

Un restaurant à retenir dans la Garrotxa

Après une tentative de visite de village sur le chemin du restaurant avortée à cause de la pluie qui nous a rattrapés, nous arrivons à Olot pour dîner à La Quinta Justa. Le lieu a une déco de bistrot chic et une cuisine simple mais bonne et bien présentée : de la cuisine volcanique, paraît-il ! (La Garrotxa est une région volcanique, pour rappel) . Les prix sont raisonnables et nous aurions tout à fait pu nous rendre par nous-mêmes à cette adresse : le menu le plus cher, gastronomique, s’élève à 32€, vin compris.

INFORMATIONS PRATIQUES
Adresse : Passeig de Barcelona, 7
17800 OLOT
Contact : info@laquintajusta.cat
Site internet

 

Sur le chemin du retour vers la France

En cette fin de Semaine Sainte, prendre l’autoroute pour rentrer serait un véritable suicide routier. Nous préférons donc couper par nos chères Pyrénées  et profiter du paysage qui défile sous nos yeux. On alterne verdure et neige régulièrement. Le tee-shirt et la veste polaire. Jamais vu un climat schizophrène pareil ! Mais la route est belle et nous sommes seuls, ou presque. What else ?

route-montagne-cerdagne-Catalogne

quelles-routes-panoramiques-Catalogne

Puigcerda

C’est la « capitale » de la Cerdagne espagnole et elle se situe à seulement 25min de Font-Romeu, côté français.
Deux places sont à voir : l’animée plaça de Santa Maria avec ses bars et terrasses, la plaça Ajuntament (de la mairie) qui offre un impressionnant panorama sur le plateau cerdan, droit devant.
Au centre de la plaça de Santa Maria, tu trouveras une sorte de tour, c’est le Campanar de Santa Maria. Il se visite et il est possible de monter tout en haut pour bénéficier d’une vue à 360° sur les environs (plateau cerdan et Pyrénées). Nous avons passé notre tour car nous étions encore gelés de notre passage par le Vall de Nuria !
Le centre-ville historique est mignonnet avec ses vieilles devantures de boutiques et quelques maisons à colombages mais sinon, il ne présente pas, selon nous, un grand intérêt.

spot-instagram-arrière-pays-catalan
où-sortir-boire-un-verre-Puigcerda-Catalogne

Enfin, nous sommes allés nous balader un peu autour du lac. C’est tellement paisible avec les cygnes et les canards qui nagent avec les Pyrénées en toile de fond ainsi que de vieilles villas de style Belle-Epoque… Viens flâner la narine au vent par là, tu vas adorer. Et si tu veux te la jouer Ryan Gosling dans N’oublie jamais, tu pourras aussi louer une barque ! Bon, il y a moins de cygnes que dans le film, mais de toute façon, tu n’es pas Ryan Gosling non plus !
Si tu viens à Puigcerda en hiver, tu auras sûrement la chance de voir ce lac gelé !

tourisme-lac-Puigcerda-Catalogne

que-faire-Puigcerda-famille-Catalogne

que-faire-Puigcerda-Catalogne

Llivia

Llivia a la particularité géographique d’être une enclave espagnole sur le territoire français, dans les Pyrénées-Orientales, et peuplée d’irréductibles catalans espagnols !
Le centre-ville est mignon avec toutes ces pierres sur les murs mais tu as rapidement fait le tour et surtout, ce que nous voulions voir, c’était le château. On est repartis la croupe basse parce que du château, il ne reste que des ruines au sol : les fondations.  Tout a été détruit.

balade-llivia-Catalogne

tourisme-arrière-pays-catalan-Llivia

On a quand même rigolé devant la représentation de Lampégie, fille du Duc d’Aquitaine et épouse d’un gouverneur, en mosaïque street-art sur une placette et seins nus !! La municipalité a poussé le trait d’humour jusqu’à placer une borne de secours cardiaque juste à côté !! On ne sait jamais, depuis que tu as arrêté Playboy en entrant dans l’âge adulte, tu pourrais défaillir !

llivia-street-art-lampegie-Catalogne

Pour se repérer un peu…

Comme Corinne avant de se rendre dans cet arrière-pays de Catalogne (même après d’ailleurs), il est possible que tu ne situes pas très bien tous les lieux dont on parle dans cet article. Voici donc une carte pour t’aider un tantinet :

Tu trouveras en vert les visites, en violet les restaurants, en rouge les logements.

Le mot de la fin

L’arrière-pays catalan gagne vraiment à être davantage connu. A part s’il pique une petite crise météorologique comme celle que nous avons connue, le climat est tout aussi favorable que sur la côte et c’est beaucoup plus respirable pour les claustrophobes du tourisme de masse, comme nous. Ici, les touristes sont espagnols et même s’ils parlent très fort, ça nous convient très bien !
Les paysages sont variés, les villages charmants (même si à l’heure actuelle ceux de la Garrotxa nous font encore de l’œil), la nature abondante et verte, les tarifs plus qu’honnêtes et abordables… Tout pour plaire, quoi.

Les autres participants de ce week-end dans l’arrière-pays de Catalogne

découvrir-arrière-pays-catalan-entre-amis

groupe-blogtrip-arrière-pays-catalan

Il y avait tout d’abord Alex du blog Wait&Sea qui nous a d’ailleurs régalés d’une chouette vidéo lors de ce séjour et Claire du blog Claironyva. Nous sommes tous toulousains et potes en dehors de nos blogs. Aucune concurrence, ambiance bon enfant pour ce séjour !
Avant d’oublier, on en profite pour te montrer la vidéo, tiens :

Ensuite, nous n’avons jamais été vraiment seuls et nous remercions chaleureusement nos coordinateurs/animateurs/GO de choc et de charme qui nous ont proposé un séjour parfaitement ficelé tout en nous laissant nos moments de liberté : Veronica, Dunia, Atilio et Joan.

Bien évidemment, ils ne nous ont pas mis un couteau sous la gorge en nous montrant au passage des poupées vaudoo à notre effigie afin que l’on n’écrive que des superlatifs positifs sur ce week-end. Nous restons totalement libres de nos propos malgré ce partenariat et si on dit qu’on aime, on aime vraiment.

Liens des réseaux sociaux du comité du tourisme de la Costa Brava et des Pyrénées :
Facebook, Twitter, Instagram, Youtube

Envie de découvrir la Catalogne autrement qu’en jouant au toast sur une plage ? Epingle cet article sur Pinterest !

visiter-Gérone-lors-du-Temps-de-Flors-Pinterest
découvrir-arrière-pays-Catalogne-Pinterest

 

 

 

 

 

Nous précisons que les liens Booking sont affiliés. Cela signifie que nous percevons une commission si vous procédez à un achat sans que le produit soit plus cher pour vous. Cette commission est versée par le site commerçant et non l’hôtel. C’est grâce à ces commissions que nous pouvons faire face aux frais engendrés par notre site et que vous pouvez continuer à lire nos conseils et aventures !

Vos petits mots

    • Je confirme, ça pourrait te plaire !! Il y a plein de villages avec de vieilles pierres et des randos tous niveaux sur du plat ou en montagne !

  • La Catalogne n’est qu’à 30 minutes de chez moi et ce que je peux vous confirmer c’est qu’elle ne se limite pas aux criques de la Costa Brava, comme vous le dites si bien ce serait une belle erreur. J’ai toujours aimé faire des escapades dans le nord de la catalogne. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé Ripoll et la randonnée des 7 Gorgs ( je sais pas si tu avais vu ) qui est vraiment un vrai petit trésor. Je ne parle même pas de Tavertet qui est à mes yeux une des plus belles randonnées de ma vie… bref je suis une amoureuse de la Catalogne et je l’ai arpenter avec mes parents quand j’étais jeune une poignée de fois. Et la conclusion à laquelle j’arrive c’est toujours : TROP GÉNIAL!!!! Donc merci pour ce bel article qui montre à quel point la catalogne est belle et vos photos sur Gérone sont incroyables! Un très beau partage! D’ailleurs, ça me fait toujours plaisir de lire des articles comme les votres, étoffés et bourrés de détails… au moins on apprend quelque chose… pas comme chez certain 😉
    Des bisous !

    • Un immense merci pour ton gentil commentaire qui nous booste à nous améliorer ou du moins à continuer sur cette lancée !
      Sinon, la randonnée des 7 Gorgs ne me dit rien (mais les noms et moi… )… Par contre Tavertet est dans mon top 10 des choses à voir en Espagne ! (grâce à toi d’ailleurs !!)

    • Merci beaucoup Claire !
      Pour les dessins à l’aquarelle, je suis la première fan du boulot de Flo !! Et j’aime bien le mix avec le support photo !

    • Avec plaisir ! Nous aussi nous partions de rien et maintenant nous avons envie d’en découvrir encore davantage parce que c’est vraiment le bon plan ! Magnifique coin, pas très cher, des multitudes de possibilités !
      La fête des fleurs nous a surpris car on s’attendait plus à des chars fleuris comme chez nous et en fait ça n’avait rien à voir et c’était encore plus chouette !

  • Tes photos sont magnifiques !
    Ton article me rappelle de beaux souvenirs ! J’allais souvent en Espagne et Catalogne avec mes parents quand j’étais petite ^^ Je garde un bon souvenir de Gerone et de la Costa Brava ^^

    • Merci pour les photos, mais je rends à César ce qui lui appartient : il y a autant de mes photos que de celles de Flo !
      Oh on a un point en commun pour les vacances d’enfance alors ! Où allais-tu de ton côté en Catalogne ?

    • C’est vrai, tu ne connais pas la Catalogne espagnole ? Oh lala, il va falloir remédier rapidement à ça alors ! Cette région possède énormément de charmes pour plaire à tout le monde et à tous les goûts !

  • Hello,
    Merci pour ces belles photos, ces productions florales sont magnifiques, les gens ont vraiment de l’imagination (j’adore l’œuf à la poêle en fleurs !). As-tu déjà assisté à la fête des fleurs de Bagnères-de-Luchon ? Si non, je te la recommande vivement, chaque année des chars sont construits et fleuris par rapport à un thème particulier, et tout finit en bataille de fleurs géante !
    Bonne continuation

    • Coucou,
      On t’avoue qu’on a été littéralement scotchés par ces compositions, effectivement !
      Non, malheureusement je n’ai pas assisté à la fête des fleurs de Luchon (juste celle de Cazères). 2 ans que l’on a envie d’y aller mais nous avons toujours un engagement à tenir ce week-end là. Mais un jour on ira, c’est sûr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.