OMAN : l’essentiel pratique pour se préparer avant le départ !

préparation-voyage-Oman

Le Sultanat d’Oman, c’est ce pays extraordinaire qui te poursuivra mentalement un long moment après ton retour. Tu croiras avoir rêvé au milieu des vapeurs fortes d’encens.
Comme on s’amusait à le dire tout le long du séjour, c’est aussi ce pays des quatre éléments que sont l’eau, la terre, le feu et l’air.
L’eau sera incarnée par les wadis et par ces kilomètres de côtes maritimes tantôt escarpées tantôt sablonneuses, hésitantes.
La terre, tu pourras la rencontrer dans les chaînes de montagnes que sont les djebels (ou jebels). On sentirait presque gronder le sol !
Le désert, lui, a pour maître-mot le feu !
Et l’air, plus volatil, plus éphémère, sera ici le sourire de ses habitants ou là cette petite brise que tu poursuis pour ta propre survie ou encore la frivolité de Mascate, sa capitale.

 

Carte d’identité d’Oman en bref

Bon, déjà, il est important de situer Oman dans le monde ! On s’est aperçus en annonçant notre destination de voyage que beaucoup de personnes ne connaissaient pas du tout ce pays (au moins on était quasi sûrs d’avoir la paix concernant les rencontres fortuites) ! Alors voilà, Oman, c’est là :

localisation-geographique-oman

Le Yémen est actuellement en guerre mais la frontière avec Oman est sûre et bien tenue selon les locaux. La prudence te conseille tout de même d’avertir l’ambassade de ta présence dans le coin du Dhofar. Tiens-toi également informé des dernières informations sur le site du Ministère des Affaires étrangères.

Superficie : 309 500 Km²
Population :
3,9 millions habitants.
Régime :
Monarchie parlementaire
Chef de l’Etat :
Sa Majesté le Sultan Qabous Bin Saîd Al-Said
Langue parlée :
Arabe. Anglais largement répandu
Monnaie :
Le rial omanais (OMR), Un rial vaut environ 2 €, mais le taux de change est variable.
Capitale :
Mascate, principal centre politique, économique et administratif
Religion :
islam ibadite qui attribue une grande importance au pacifisme, à la tolérance et à l’indulgence.
3165 Km de côtes, 2 déserts de sable
Plus hautes montagnes :
3 075 m d’altitude (au Jabal Shams)
Jours de week-end : vendredi et samedi

 

Avant le départ pour du kiff en barres !

Deux choses sont extrêmement importantes et peuvent plomber/ruiner ton fantasme de voyage :

  • Ton passeport doit être valable 6 mois après la date de retour en France ou de sortie du territoire. (à 15 jours près, c’était mort pour Corinne)
  • Tu dois être en possession d’un visa. Il est obligatoire pour les habitants de l’UE, les Suisses et les Canadiens. Il se commande en ligne et vaut 20 OMR.

Les vaccins ne sont pas obligatoires à part celui contre la fièvre jaune si tu as vadrouillé dans un des pays de la zone à risque. Veille néanmoins à être à jour des plus universels (DTCP, hépatite B, etc.) comme pour tous tes voyages et pour ta propre sécurité.

Si tu veux offrir de l’alcool à Oman, attention, tu n’as droit qu’à une bouteille par personne arrivant par avion !

Remplis tes papilles d’aliments aux saveurs et aux textures variées tant que tu le peux encore ! Surtout des légumes !

OBTENIR SON VISA
Il s’obtient en ligne sur ce site géré par la police omanaise. Il faut aussi scanner une photo d’identité et la mettre sur ce site au moment de la demande. Il te permet de rester sur le territoire pour une durée n’excédant pas un mois.
Attention : Si tu te rends à Musandam par voie terrestre, il te faudra t’acquitter d’un second visa à la frontière avec les Émirats Arabes Unis. Aucun problème si tu t’y rends par avion ou par bateau par contre car tu restes sur le territoire.

 

OBTENIR DE LA DOCUMENTATION
Tu peux écrire à l’office de tourisme du sultanat d’Oman à info@omantourisme.com et ils t’enverront une splendide brochure-guide. Ou sinon demander de l’information sur ce site.

Le climat à Oman

Bon, on le case quasiment au tout début car c’est une des principales préoccupations du voyageur à destination du sultanat ! Et après s’être octroyés un hammam naturel à l’air libre pendant 12 jours, on comprend bien pourquoi !!

Déjà, sache qu’il y a deux climats dans le pays : méditerranéen au Nord et à l’Est, tropical à l’Ouest et au Sud.

Il fait humide, surtout le long des côtes, mais toujours bien moins que dans la plupart des pays tropicaux dans lesquels nous sommes allés.

Le désert omanais, contrairement à beaucoup d’autres, ne souffre pas d’écarts de températures aussi ouverts que les jambes d’une contorsionniste en plein numéro, entre le jour et la nuit : la nuit descend rarement en-dessous de 20°. Ce point nous a surpris !

que-voir-dizaine-jours-Oman

Quand partir à Oman ?

La meilleure période est celle de l’hiver entre début novembre et fin mars avec des températures autour de 25-30° en journée sur les côtes et en plaine, et 15°-25° en montagne. Mais c’est aussi la saison des pluies, tu peux y avoir droit en montagne, ainsi que des nuits très fraîches avec des températures pouvant descendre en-dessous de 0° !

En été, tu peux emmener ton Ricard au Dhofar (c’était juste pour la rime, hein) : il sera arrosé avec des épisodes de mousson, alors qu’au nord, tu pourras te faire un sauna pour purifier les pores sous une bonne petite cinquantaine de degrés !

Notre petite expérience :

On a testé le début de la saison chaude avec du 40°-44° en journée en plaine et sur les côtes, et on peut te dire que c’est plutôt compliqué pour nos organismes à gérer ! Ils tentent de s’adapter comme ils peuvent : migraines, intense fatigue, diarrhée, sudation incontrôlable… C’est presque une torture de se balader dehors entre 11h et 15h30. Heureusement que la nuit tombe tôt, aux alentours de 18h30, pour souffler un peu. Point trop n’en faut, la nuit, il fait 36° !
En plus tu ne bronzeras pas car tu joueras à chat perché avec les zones ombragées tout en te tartinant compulsivement de crème solaire indice 50 (ou écran total selon ta carnation) pour ne pas avoir de greffe de peau au retour en France !
Avant, on avait aussi des principes sur la climatisation, mais ça, c’était avant…

pourquoi-voyager-Oman

Comment on s’habille avec ce climat ?

A moins que tu ne sois adepte des wraps comme méthode de régime fulgurant, on te conseille de prendre des tenues d’été, légères mais pas dévêtues : tee-shirts, bermudas, pantacourts, pantalons… Le tout en lin, coton, ou dans des matières conçues pour les vêtements techniques de sport comme la course (respirant et qui sèche vite).

Quand on est une femme, ça donne quoi côté vestimentaire ?

Les omanaises sont très très couvertes : habillées avec pantalon et haut long ou bien avec une robe, les cheveux couverts d’un foulard, elles mettent en plus par-dessus tout ça une longue tunique noire à capuche appelée abaya.
Les bédouines portent aussi une burqa (à ne surtout pas confondre avec celle des femmes afghanes) qui ici est un masque. Je t’avoue qu’il m’a mise très mal à l’aise car on dirait un accessoire de soirée sado-maso ! Fort heureusement pour mon ressenti, nous avons croisé peu de bédouines portant cette parure.

Du coup, pour nous, touristes, mieux vaut éviter de dénoter encore plus que ce que notre peau claire fait déjà. C’est une forme de respect pour la culture de ce pays dans lequel on a CHOISI d’aller. Donc on choisit aussi de se plier autant que faire se peut à leurs coutumes. Lors de notre voyage, on a croisé quelques princesses aux épaules dénudées, dos apparent, petit short et décolleté, vêtements moulants.
JE NE TE CONSEILLE PAS DU TOUT CETTE TENUE considérée comme choquante à Oman et qui passerait pourtant inaperçue en Amérique latine !
Les hommes passent leur temps à te reluquer sans tenue sexy (surtout les indiens et les pakistanais d’ailleurs, ils ne cillent pas, c’est TRÈS gênant) alors si tu te dénudes davantage, ils risquent fort de très mal te considérer, sans aucune forme de respect. Je ne pense pas qu’ils en arriveraient à être aussi mal éduqués que les français, en en venant à tâter la marchandise, mais mieux vaut ne pas tenter le diable.

Le fashion-look de Corinne durant ce voyage lors de la saison chaude :

  • des tee-shirts à manches courtes : surtout au plus chaud de la journée à Mascate (plus progressiste) ou dans les lieux totalement paumés
  • des tee-shirts à manches longues : dans les mosquées
  • des tee-shirts à manches 3/4 : le soir ou à Nizwa et dans le Jebel Al Akhdar
  • un bermuda arrivant aux genoux : à la plage au sud de Mascate car vraiment très peu de monde dans les endroits où nous sommes allés.
  • des pantalons amples : dans les montagnes plus traditionalistes (type pantalons-souvenirs achetés en Thaïlande ou en Inde, sarouels) et les mosquées.
  • des pantacourts : la plupart du temps partout.
  • un petit short de surf + un tee-shirt de surf + un maillot de bain une pièce dessous : dans les wadis. MON MEILLEUR CONSEIL je pense ! J’ai sur-kiffé ce combo : je me baignais habillée, ça séchait en 2min grâce à ces vêtements techniques, aucune perte de temps à se déshabiller puis se rhabiller. Je mettais ensuite un pantalon à la place du short une fois arrivée à la voiture sur le parking. NI-CKEL. Je n’ai choqué personne et j’étais bien plus à l’aise que celles en bikini 2 pièces ! Surtout quand on croisait des femmes qui se baignaient tout habillées !
    Note que j’avais mis le maillot de bain une pièce dessous au cas où il n’y aurait eu personne mais on n’a pas eu cette chance avec la chaleur torride !
  • Une paire de tongs, une paire de sandales (je conseille celles de La Marine que j’avais oubliées à la maison, car elles vont dans l’eau et tiennent bien le pied, sans faire moche), une paire de chaussures de surf (ou d’aquashoes) qui vont dans l’eau, sont respirantes et sont jolies à porter à la ville (IDÉAL pour les wadis ; j’ai choisi celles-ci de chez Décathlon), une paire de chaussures de rando/de baskets.
  • Un foulard pour te protéger de la clim si tu es sensible, et pour couvrir tes cheveux dans les mosquées.
  • Un pull  pour les montagnes (ou une polaire si tu campes)
  • Une jolie robe longue si tu souhaites assister à un spectacle à l’opéra !

Avec tout ça, je pense que tu es parée !
Si tu pars en hiver, à la saison froide, je pense que tu peux prévoir davantage de vêtements chauds car dans les montagnes la température peut être vraiment fraîche !

comment-s'habiller-quand-on-est-une-femme-Oman

quels-vêtements-porter-pour-femme-touriste-Oman

Et pour les hommes alors ?

On pourrait croire que les hommes sont plus chanceux, mais finalement, ce n’est pas tellement le cas.

Les omanais sont aussi couverts que leurs femmes quand ils portent leur tenue traditionnelle : un tee-shirt et un pantalon sous une grande tunique blanche (ou parfois d’autres couleurs) nommée dishdasha, et sur la tête un turban ou bien un kummah, sorte de calot brodé certainement importé de Zanzibar.
(NB : j’ai été fascinée pendant tout le voyage par la richesse des couleurs et des motifs sur les kummah. Je ne pense pas en avoir vu deux semblables ! )
Si comme nous avant le départ tu penses que ça n’est que pour le folklore dans les lieux touristiques, tu te trompes ! Les omanais portent énormément cette tenue, toutes générations confondues et partout dans le pays. En outre, toute personne employée dans la fonction publique se doit de porter ce costume ! Le soir, par contre, les jeunes ont tendance à s’habiller à l’occidentale.

Pour les touristes, le dresscode ressemble sensiblement à celui de la femme étrangère mais les shorts aux genoux sont bien plus autorisés. Flo en a porté quasiment tout le voyage sans problème. Il a également pu se baigner en maillot-short de bain pas moulant et sans se couvrir le torse. L’injustice, quoi.

vêtements-traditionnels-hommes-Oman

Dans tous les cas, prépare-toi à avoir sacrément chaud ! Même si les vêtements sont légers et protègent des brûlures du soleil, rien ne remplace le petit air sur la peau dont on a l’habitude en occident ! J’ai vraiment eu beaucoup de mal en tant que femme habituée à voyager dans les pays latinos à supporter toutes ces couches de vêtements sous ces températures de l’enfer !

comment-vivent-omanais-Mascate-Oman

La sécurité à Oman

Quand on a annoncé que l’on partait sur la péninsule arabique, la moitié des personnes a eu un petit frisson de terreur. L’amalgame islam/terrorisme a la vie dure, surtout avec un petit manque de données géographiques situant la Syrie à la frontière d’Oman !

On tient à rassurer tout le monde : on a rarement traversé un pays aussi sécure (à part peut-être Cuba, et encore, à cause de La Havane…) !!
Les gens sont courtois au volant (aucune insulte, aucune bagarre, même lors d’un accident tout le monde reste calme, c’est fou) et se laissent passer sans problème, il n’y a pas de délinquance, il n’y a pas d’abus sur les touristes même par les vendeurs du souk ou les chauffeurs de taxis pourtant escrocs internationaux (on a basculé dans la science-fiction), il n’y a pas de mendicité…
Tu peux aussi laisser tes affaires en évidence dans la voiture, personne ne fracassera le véhicule pour les prendre. Plus fort encore : tu peux laisser ton sac avec appareil photo et autres objets précieux tout seul dans un endroit touristique mais dans un recoin, et retrouver tout son contenu à ton retour !!! Le guide ne comprenait pas qu’on soit autant émerveillés ! En fait, si tu te fais voler à Oman, c’est certainement à cause d’un touriste !!

pourquoi-choisir-Oman-comme-destination-vacances

La police est présente partout dans le pays mais se fait très discrète. Par contre, les radars poussent comme des champignons absolument partout et au moins autant que les dos d’ânes !! Tiens la bride de ta conduite, sinon tu risques de le regretter…
Il est interdit de consommer de l’alcool sur la voie publique sous peine de se prendre la prune la plus amère-salée de sa vie. Attends de rentrer en France pour aller dans les ferias, va, c’est mieux.

Sois vigilant et très prudent dans les zones désertiques : ne t’aventure pas seul dans le désert et pars en convoi d’au moins deux voitures, de préférence avec quelqu’un qui connait l’itinéraire. N’oublie pas d’emporter GPS, boussole, carte routière, trousse de secours, nourriture, eau et carburant de réserve. Ne fais pas l’erreur de tout miser sur la technologie et choisis du matériel manuel également ! On peut facilement jouer sa vie dans ces coins !

NB : A cette période chaude, on ne nous a pas proposé du Dune Bashing (4×4 dans les dunes) car la chaleur ramollit énormément le sable et on s’ensable avant d’avoir fini de chanter le refrain de la Marseillaise ! Véridique, on a vu ça avec un local lors du lever de soleil, alors que la chaleur était pourtant bien moins intense à 7h du matin ! On te déconseille donc de sortir de la piste ! Si les locaux ne le font pas (ou juste avec les bédouins), ne te prends pas pour Superman, sinon tu vas expérimenter la super-loose !

Sois vigilant à l’endroit où tu poses tes pieds dans la nature ! Scorpions et serpents peuvent être dangereux et venimeux.
Dans les wadis, en hiver, les crues peuvent survenir inopinément. Écoute les recommandations des omanais avant de partir à l’aventure !

La nourriture à Oman

Aaaaaaaah ! Voilà certainement la cause nos plus gros fous-rires récurrents !! Tout un poème burlesque !
D’ailleurs c’est assez courant lors des voyages que l’on soit le plus dépaysés au moment des repas… Oman n’échappe pas à la règle !

La tradition des repas

Le « cérémonial » du repas commence par le fait d’aller se laver les mains. On ne détaillera pas plus ici, mais on t’invite à aller à la partie suivante de cet article pour en savoir davantage.

Ensuite, dans la tradition pure, on mange… par terre ! On déplie une grande feuille plastique puis on pose les plats dessus. Chacun se sert avec sa main droite quasi exclusivement. On peut utiliser la main gauche pour s’aider à couper le poulet mais dans l’idéal, il faudrait le faire uniquement avec la droite. La main gauche est celle utilisée pour s’essuyer le croupion alors… Si comme Corinne tu es gaucher, tu te fais violence tout le long du voyage ! Et tu fais un régime par la même occasion car tu vas être maladroit, et lent, et donc peu manger car le temps que tu avales deux bouchées (ou tu en mettras absolument partout, surtout si c’est du riz), le plat sera presque terminé ! Voilà voilà…
A la fin du repas, on enlève du plastique tout ce qui est récupérable et on jette directement tout le reste.

quoi-manger-Oman

Au restaurant, on peut manger de plusieurs façons différentes ! A l’occidentale sur des tables ou bien par terre dans des petits salons privés avec des tapis au sol ainsi que des coussins. Il y a généralement deux parties dans le restaurant : une partie pour les hommes et une partie pour les familles (où vont les hommes accompagnés de leur famille ou les femmes seules avec/sans enfant(s)) qui sont toutes les deux séparées. Mais les plus modernes à Mascate ne font plus de distinction.
On conseille aux voyageuses seules, s’il y a des courageuses, d’aller manger dans la partie pour les familles afin d’être plus tranquilles.

On a été surpris par deux choses :

  • les omanais n’ont pas la culture du repas comme on l’a nous : ce n’est pas un moment de forte convivialité, de communication et d’échange. Non, c’est un moment purement alimentaire. D’ailleurs on ne s’éternise pas à table une fois le repas consommé. On a vu des personnes ne pas s’échanger un mot pendant toute la durée de la présence au restaurant !

  • la très faible présence des femmes aux repas avec nous à la maison, le soir. Elles triment pour préparer à manger pendant des heures, nous emmènent les plats, picorent un peu voire pas du tout, et s’en vont… Dans la tradition, il paraît que les femmes mangent après les hommes qui leur laissent néanmoins les meilleures parts… (on est sceptiques concernant ce dernier point !)

repas-Oman
Comme beaucoup d’autres moments, celui du repas se passe en grande partie sur le téléphone !

Concrètement, on mange quoi ?

Il n’y a pas vraiment de nourriture typique à Oman, même s’ils s’en défendent et prétendent le contraire ! Par exemple, pour le petit déjeuner, ils proposent des sortes de crêpes fourrées dont ils disent être les créateurs mais qui ressemblent étrangement à nos bretonnes !! Et que dire des pancakes ? Eh eh, même si on y met du miel de dattes dessus au lieu du sirop d’érable, il y a quand même quelques similarités indéniables !

Par contre, c’est un sacré carrefour des saveurs et des épices, en rapport avec l’Histoire et la position du pays sur les routes des caravaniers et du commerce maritime ! Les influences gastronomiques sont multiples : Iran, Inde, Europe, Liban, Turquie, Yémen, Zanzibar… Il y en a donc pour tous les goûts ! Houmous, falafels, poulet byriani, kebabs, shwarma sont des incontournables !
Pour ce qui est des desserts, on est navrés, on n’en a pas mangé ! L’occasion ne s’est pas présentée et franchement, cellulite, bourrelets et autres caries ne s’en portent pas plus mal ! Il paraît que c’est très très très sucré…

 

Le bizutage de la mort qui tue: Si on te propose du Tafartees Laban, FUIS pauvre humain ! On va te présenter ça comme de l’ayran turc, adorable boisson au yaourt liquide salé. Boniment de souk ! Si ça en a effectivement l’aspect, le goût n’est pas le même, plus âpre, plus fort. Et surtout… C’est un satané aérophagique naturel qui va te mettre dans la plus inconfortable des situations ! Foi de testeurs qui ont testé et désapprouvé.

 

Les cas du café et du thé

Ces boissons, on les attend au tournant. Comme les cocktails. Mais ce dernier point a été réglé assez vite à Oman !
Bon. Sache qu’il ne faut PAS DU TOUT t’attendre au goût et à l’aspect que tu connais d’habitude.
Le Qahwah (mot arabe pour désigner le café) est du jus de chau…. Non. Il en a en tout cas l’aspect car il est plus clair que le café italien. Il est parfumé à la cardamome et/ou aux clous de girofle. C’est spécial. Corinne n’a jamais pu le boire sans être prise de spasmes ! Ce qui est très con car il s’agit d’une sorte de ciment social, élément essentiel de l’hospitalité traditionnelle !

Le shay, quant à lui, se laisse plus facilement boire même s’il n’est pas souvent artisanal comme l’indique l’étiquette du sachet… Là aussi, rien à voir avec le thé occidental. Lorsqu’il est servi avec du lait et parfumé au safran, il s’appelle karak !

Pour signifier que tu as assez bu et que tu ne souhaites pas être resservi, pense à agiter la main tenant la tasse devant toi dans un mouvement à la « ainsi font font font, les petites marionnettes »… Sinon tu peux dire « non » longtemps et boire jusqu’à plus soif pendant 14 ans ! (si les omanais veulent jouer). Bon, par contre, la politesse exige que tu en boives quand même trois fois… (bon courage, je t’envoie mes bonnes ondes pour désactiver ton sens gustatif !)
Dans les affaires, on respecte aussi cette tradition.

Que-boire-boissons-Oman

Pour les régimes particuliers…

Pour ceux qui comme Corinne déclenchent des épisodes gastriques impressionnants rien qu’à la vue de la nourriture épicée, rassurez-vous, il est tout à fait possible de trouver des plats qui soient sweets… Mais il faut bien le spécifier au serveur ! Une papille avertie en vaut mieux que deux brûlées !
Les végétariens ont aussi de quoi faire car plusieurs plats sont dépourvus de viande (mais c’est quand même plus facile si tu manges des œufs !).
Pour les végans… Ne venez pas à Oman ! Mission impossible sauf si vous voulez maigrir en un temps record !

Écologie et santé omanaises

On met ces deux domaines sans aucun rapport apparent ensemble car tu vas voir qu’il y a un lien entre les deux !

Les omanais sont très attachés à l’hygiène : l’apparence soignée et le fait d’être propre sur eux tant sur leur corps que sur leurs vêtements sont des choses très importantes. Sentir bon (leur costume traditionnel comporte un « gland » rattaché au col par un cordon pour mettre le parfum dedans), avoir des vêtements immaculés, sont une forme de respect de l’autre. Ils peuvent donc prendre des douches plusieurs fois par jour, surtout en saison chaude, et se changer plusieurs fois dans la journée sans que ça ne choque personne.

que-faire-dizaine-jours-Oman
« Le classieux et le pouilleux », conte arabe des 1001 nuits…

Nous avons également été extrêmement surpris par leur rituel de lavage des mains lors des repas ! Avant de manger, il faut absolument se laver les mains et on te rappelle à l’ordre poliment si tu ne le fais pas ! A la fin du repas, rebelotte, il faut repasser au lavabo ! On comprend totalement l’intérêt quand on mange à la manière traditionnelle : uniquement avec les mains.
En tout cas, c’est une affaire d’état car le moindre petit boui-boui culinaire possède un lavabo dans le restaurant à l’écart des toilettes et bien en ligne de mire, comme pour te rappeler les règles de bienséance ! Bon, on s’y fait vite, je te rassure, et finalement, c’est plutôt bien !

Mais alors, ce qu’on ne comprend vraiment vraiment pas…

… c’est pourquoi, bowdel de farine ensablée, ils ne sont pas aussi précautionneux avec leur environnement ???? Mystère et boule de falafel ! Ce qui nous a fait bondir :

  • la climatisation tourne en permanence dans les voitures, même à l’arrêt, pendant que leur propriétaire va faire ses courses !!!
  • la climatisation fonctionne alors que les portes des boutiques ou des restaurants sont ouverts.
  • la climatisation est souvent mal réglée en étant trop forte.
  • même en bas de chez eux, ils jettent leurs déchets dans la rue.
  • les plages sont des poubelles à ciel ouvert ; tu réfléchis à deux fois avant de marcher pieds nus (on ne l’a jamais fait) sous peine de choper un tétanos avec herpès.
  • au restaurant, au lieu d’avoir des serviettes en tissu, on te donne des boîtes de kleenex dont chaque feuille sert pour un plat.  Les serviettes en tissu ne se trouvent que dans les restaurants haut de gamme.
  • mettons que tu sois dans un bar et que tu commandes plusieurs boissons successives. On te redonne une paille à chacune de tes boissons ! Donc j’ai pu me retrouver avec 3 pailles rien que pour moi en l’espace de 30min ! WTF ???
  • le plastique est utilisé à outrance : majorité écrasante de petites bouteilles d’eau comparé aux grandes bouteilles et qu’on peut rarement remplir à nouveau, emballages des produits pas toujours nécessaires, la suprématie des sacs ( des « poches » pour les copains du sud-ouest !) en plastique pas toujours justifiés…
  • utilisation permanente de la voiture individuelle : les transports en commun sont quasi inexistants, et on comprend très vite que les infrastructures ne sont pas en faveur des cyclistes et des piétons ! (les trottoirs sont souvent de nouvelles voies de circulation ou des parkings !)
  • aucun tri des déchets dans les poubelles ménagères.
  • un manque flagrant de poubelles dans les espaces publics. On s’est retrouvés plusieurs fois avec des déchets dans nos sacs ou nos poches de pantalons pour la journée parce qu’on ne trouvait pas d’endroit adéquat pour les jeter.
  • culture de la consommation : ils achètent de tout, de rien, surtout des gadgets inutiles. D’avoir fait les magasins avec notre guide nous a permis d’observer rapidement cette tendance. Et étrangement, ce sont les femmes qui ont l’air d’en être les spécialistes puisque dans ces moments-là, il s’adressait à moi ! Dommage l’ami, c’est moi la plus minimaliste des deux !! Ah ah !

Voilà pour ce qui nous vient à l’esprit mais on est persuadés d’avoir bondi encore plus que ça quand on était sur place.
Ils ont TOUT à apprendre en matière d’écologie et de préservation de l’environnement mais une éducation complète est à faire car pour le moment ils n’en comprennent pas du tout l’intérêt, dans leurs certitudes et habitudes d’habitants d’un pays riche. Quelle tristesse pour ce patrimoine et cette nature exceptionnels !!!

questions-écologie-environnement-Oman

La population omanaise

Elle se compose d’Omanais « purs » et de Bédouins, puis de « pièces rapportées » comprenant : des expats occidentaux et américains, des indiens et pakistanais, quelques asiatiques.
Nous avons été assez surpris (pour ne pas dire choqués) du clivage qu’il existe entre les différentes origines. Les omanais ne se mélangent pas avec les indiens ou les asiatiques. Ces derniers sont souvent considérés comme de la main d’œuvre corvéable à merci (de ce que l’on en a vu, presque même des esclaves modernes), payés une misère pour réaliser des travaux manuels ou des taches domestiques souvent avec des horaires à rallonge, sans contrat de travail, sans visa et avec des retours au pays soumis à autorisation… Nous avons vu des hommes s’activer sur des chantiers en plein soleil sous presque 45° !!! Où sont les normes de sécurité pour ces personnes ? Notre guide n’a pas cillé quand j’ai exprimé (bruyamment) ma surprise !

Ça, c’est réellement l’aspect négatif d’Oman mais comme nous n’avions rien lu là-dessus avant le départ et que ça nous a vraiment marqués une fois sur place, habitués que nous sommes en France à rejouer la pub Benetton sans distinction de couleurs et d’origines,  il fallait qu’on le souligne !

Mais il y a aussi d’autres différences avec notre société occidentale. L’article serait beaucoup trop long si on te listait tout alors on te propose quelques morceaux choisis !
Savais-tu par exemple que les omanais se disent bonjour en se frottant le nez et en faisant un bruit de poutou ? Bon, pas avec de parfaits inconnus, quand même. Avec les amis proches et la famille. Les bras nous en tombaient la première fois ! Des Inuits des sables, bouduuuuuu !
Les femmes ne serrent pas la main en premier (même les étrangères) et attendent de voir si l’homme leur tend la leur ou non.  Si tu avances ta main la première, tu prends le risque que l’homme en face refuse de la serrer… Ça peut surprendre !

 

Entre la pudeur de la tradition et l’exhibitionnisme de la modernité : deux ne voulaient pas être pris en photo alors que le 3ème les y poussait pour apparaître sur Instagram !

Les omanais sont des geeks finis ! Bien plus que nous et peut-être à niveau égal avec les singapouriens, c’est dire ! Sans leur téléphone, ils seraient complètement perdus car c’est leur vie entière qu’il y a dedans ! Ils se prennent sans cesse en photo pour tout et n’importe quoi à tel point que ça a fini par nous gêner atrocement à la fin de notre séjour. On ne supportait plus de voir un téléphone se tourner dans notre direction pour un selfie !  Surtout Corinne qui finissait avec des grimaces sur les dernières photos !
Ils en ont une pratique plus originale : c’est leur moyen de rencontre du sexe opposé ! Toutes les applications sur mobile sont bonnes pour ça ! Ils vivent pas mal de relations digitales avant d’avoir un nombre certain de rencards avec plusieurs personnes différentes ! Les hommes auxquels on a parlé avaient tous plusieurs téléphones et cartes SIM ! Le must c’était un jeune de 23 ans qui avait environ 25 téléphones pour gérer ses 50 petites amies disséminées partout sur le territoire ! Un vrai businessman du cœur, on te le dit ! Ce soir-là, il n’avait « que » 3 téléphones mais il passait son temps à jongler de l’un à l’autre par SMS et appels ! Corinne en est restée médusée et ça le faisait beaucoup rire !

découvrir-Oman-culture-musulmane

Et le meilleur pour la fin !! Ceux qui nous suivent en story sur Instagram le savent, au vu du nombre de réactions reçues… Les omanais n’ont pas de filtre concernant leurs aérations naturelles : ils flatulent et éructent librement ! Tellement que c’est à se demander si les pets et les rots ne sont pas claustrophobes !
Imagine-toi la scène où tu es tranquillou en train de manger (par terre pour plus de proximité) et tu entends un PROUUUUUUT bien appuyé sans que personne  ne change en rien ce qu’il est en train de faire. Normal, quoi.
Comme nous restions davantage avec des omanais qu’avec des touristes, cette habitude nous a poursuivis tout le long du séjour et, même à la fin, nous ne pouvions pas nous retenir de nous marrer comme des baleines. Au mieux, on pouffait. Au risque évidemment de les froisser, mais c’était plus fort que nous et on leur a évidemment expliqué pourquoi…
C’est sur le podium des choses qui nous ont le plus dépaysées à Oman !! Autant les rots on s’y attendait, autant les pets, on ne les a pas « sentis » venir, si on ose dire !

Le tourisme à Oman

Il est très loin d’être de masse. Certes, nous y étions au début de la basse saison mais nous avons été surpris, en dehors de Mascate, de ne pas croiser beaucoup de visages pâles ! Les lieux où tu en verras le plus sont la mosquée du Sultan Qaabos et le secteur de la Corniche à Mascate car des énormes bateaux de croisière accostent dans le port pour la journée (on a eu droit au mythique Queen Mary 2 !).
Parmi ces touristes, l’immense majorité est française et italienne !

Se loger à Oman

hébergement-choisir-Oman

Il s’agit d’une destination de tourisme de luxe essentiellement. Autant te dire que pour se loger c’est plus que compliqué pour les petites bourses ! D’ailleurs on oublie les auberges de jeunesse, il n’y en a pas !
Ceux-là opteront pour le camping. A Mascate, il est facile de trouver du matériel de camping dans les malls. Le camping sauvage est autorisé partout dans le pays sous couvert de respecter l’environnement, évidemment. Montre l’exemple aux locaux !
Par contre, on déconseille à la saison chaude (à part peut-être dans la montagne) car les températures descendent rarement en-dessous de 35° la nuit ! Et nous n’y étions qu’en avril, j’ose à peine imaginer de juin à août ! On déconseille aussi dans le désert avec le risque de croiser des serpents ou des scorpions. Dans les wadis, attention aux crues subites en cas de pluie (le sol est très sec et a du mal à absorber toute l’eau).
Nous avons écarté cette option car nous avons 34 ans tous les deux, nous ne récupérons plus aussi vite de notre fatigue qu’à 20 ans (on aimerait dire le contraire mais c’est malheureusement la vérité) et  on n’aurait pas récupéré sans la climatisation la nuit. Pas question de se gâcher le voyage en journée par économie sur la nuit !

où-loger-Oman

A Nizwa et à Mascate, il est possible de trouver quelques Airbnb intéressants. Des français ont pu trouver un appartement équipé pour 40€ la nuit par exemple, à Nizwa. (on ne sait pas dans quel état réel il était, toutefois)

Le reste du temps, il faut compter entre 80 et 130€ la nuit. Certains resorts sublimes font encore gonfler la note en proposant des chambres à 300€ (voire plus) !

Oman-destination-tourisme-haut-de-gamme

Enfin, Oman s’ouvre encore timidement au tourisme international, donc les établissements d’hébergement restent rares. Ne t’y prends donc pas au dernier moment pour réserver lors de la haute saison, en hiver.

Se déplacer à Oman

Bien que des vols internes existent pour relier Mascate à Salalah ou la péninsule du Musandam, on ne va pas y aller par quatre chemins : une voiture est indispensable !
Les transports en commun (bus) existent à Mascate intra-muros mais sont vraiment peu développés : on a du mal à trouver les arrêts ainsi que les horaires de passage. Bientôt sera créée une ligne de train allant de Sohar à Mascate dans un premier temps, pour, à terme, aller jusqu’à Salalah.
Ça reste donc très insuffisant pour visiter le pays.
D’ailleurs les omanais sont devenus un peu fainéants et prennent la voiture pour tout et n’importe quoi, même pour aller quelques mètres plus loin dans la rue !

Comment-se-déplacer-séjour-Oman

On te conseille de louer un 4×4 et non une berline basse afin de pouvoir aller sautiller du pneu sur le sable et sur les pistes caillouteuses des montagnes autant que sur les routes impeccables du reste du pays ! En dehors de la capitale, les axes routiers sont dans un état parfait et sont peu fréquentés.
Prends une liseuse, charge tes musiques sur le téléphone ou traite tes photos car les distances à couvrir pour relier une ville digne d’intérêt à une autre sont considérables et se comptent davantage en heures qu’en minutes !

Louer-voiture-voyage-Oman

Il est vivement conseillé de prendre un guide ou un chauffeur local pour se déplacer dans le désert, hein… On se répète mais là-bas, le désert ne ressemble pas à la dune du Pilat !

 

Les loueurs internationaux acceptent les permis de conduire nationaux. Et tant mieux car même en s’y prenant plus de 2 mois à l’avance, nous n’avions pas reçu le nôtre avant le départ !

 

Notre exemple de circuit de 12 jours

A titre indicatif, nous avons payé notre billet d’avion 500€/pers.  avec Turkish Airlines au départ de Toulouse via Istanbul lors des vacances scolaires de Pâques. Bien sûr, hors vacances, les prix sont plus attractifs !

Nous avons préparé avant notre départ les différents endroits que nous souhaitions voir lors de notre séjour mais nous avons laissé le soin à notre guide de s’occuper de la logistique pour relier ces différents points en fonction de nos logements-étapes.

Voilà donc notre programme final :

Jours 1, 2, 3 : Mascate
Jour 4 :
Château de Jibreen, Fort de Bahla, Visite d’une fabrique de potiers, Grotte d’Alhota
Jour 5 : Fort de Nizwa et marché du vendredi, tour dans le Jebel Al Akhdar
Jour 6 : Misfat Al Abriyyin, tour dans le Jebel Shams
Jour 7 : désert de Wahiba Sands
Jour 8 : Wadi Bani Khalid, Sur et la fabrique de boutres, Ras Al Hadd et la ponte des tortues
Jour 9 : Wadi Shab, Bimmah Sinkhole
Jour 10 : Nakhl
Jours 11 et 12 : Mascate

 

A présent, nous aurions opéré quelques modifications à ce planning :

  • Nous ne serions restés que 2 jours maximum à Mascate, capitale dont on a rapidement fait le tour.
  • Nous aurions passé plus de temps dans les montagnes pour y faire des randonnées et pour prendre un peu plus de fraîcheur salvatrice.
  • Nous aurions tenté d’aller à l’île de Masirah (ou le long de la côte, plus bas) à la place de Sour et Ras Al Hadd.

 

POURQUOI PRENDRE UN GUIDE ?
Notre choix de prendre un guide, voilà certainement la décision qui a le plus surpris nos abonnés sur les réseaux sociaux ! Pourtant, nous ne la regrettons absolument pas.
Nous rappelons que nous sommes partis au début de la saison chaude, pour une durée finalement très courte pour explorer un pays si vaste. Prendre un guide nous a permis trois choses essentielles : avoir un logement à moindres frais tout le long du séjour (nous logions chez lui ou dans sa famille), se frotter de près au mode de vie omanais, et gagner un temps considérable (et une énergie qui s’use très vite sous plus de 40°) en évitant de se perdre.
Tous les touristes que nous avons croisés se sont perdus plusieurs fois malgré leur GPS. Alors oui, on s’en sort, mais on perd un temps précieux. Certains ont même eu des soucis tout cons : les lieux s’écrivent de plusieurs façons différentes et parfois, ils ne se sont pas retrouvés dans ceux où ils souhaitaient aller initialement. Il faut absolument les coordonnées GPS !! Que l’on n’a pas toujours…
A titre indicatif, nous avons payé 1000€ par tête pour le logement, les repas dans la famille, le 4×4 et la conduite, le service de guide. Rien qu’avec la location de la voiture à cette période, nous arrivions quasiment à ce prix-là. Sans compter les logements hors de notre budget ! Les touristes que nous avons rencontrés et ayant fait sensiblement le même parcours pour la même durée par leurs propres moyens ont déboursé bien plus que nous et nous ont dit que nous avions fait une affaire !
Le seul moyen de faire plus concurrentiel est le camping. Mais à la saison chaude, bon courage à toi !

 

POUR CONTACTER NOTRE GUIDE
Hassan Al-Riyami
E-mail : hassan@omanste.com
Skype : hassan.al.riyami
Mobile (pour WhatsApp) : +968-92202348
Facebook

 

pourquoi-prendre-guide-séjour-Oman

PARLONS UN PEU BUDGET
Ce qui est cher à Oman : le logement, la location de 4×4
Ce qui est très abordable et permet de faire des économies : le carburant, la nourriture dans les petits restaurants, les visites qui sont quasi toutes gratuites à l’exception des forts.
Compter environ 110€-120€ par personne et par jour en voyageant en couple sans camper.

 

 

Le street-art à Oman

Dans tous les pays où l’on passe, on se réserve obligatoirement un temps pour découvrir le street-art local. Ici, ce fut très rapide ! Il n’y en a quasiment pas et nous n’avons trouvé que trois ridicules petits spots : sur les piles du dessous de pont à l’entrée du Wadi Shab, sur une pile de pont en revenant de l’aéroport, sur la route entre Wadi Bani Khalid et Sour !

Voilà ! On t’avait dit que c’était rapide !

où-trouver-graffitis-Oman

Sinon, comme nous, tu peux avoir la chance d’atterrir dans un airbnb qui a fait peindre les murs de son appartement !

Oman-recherche-street-art
Pour les observateurs, à gauche ça représente Nizwa, et à droite Mascate !

Je lis quoi pour me mettre dans l’ambiance du pays ?

Le recueil de contes des Mille et une nuits

Rien de tel pour te mettre dans l’ambiance de la péninsule arabique dans une petite bouffée de nostalgie enfantine ! Par contre, on ne garantit pas que tu n’aies pas l’impression d’apercevoir Aladdin au détour d’une échoppe de souk !

préparer-voyage-oman-quels livres

Le guide Gallimard de la bibliothèque du voyageur : Oman et les Émirats Arabes Unis

Cette collection, on l’achète pour chaque voyage quand le guide existe pour le pays. Celui sur Oman ne déroge pas à ce qui fait son succès : énormément d’illustrations en couleurs et pas juste une pauvre planche en fin de livre, beaucoup plus d’informations culturelles que des listes de restaurants ou d’hôtels. Passionnant, vraiment !

lectures-pour-préparer-voyage-Oman

 

Je ramène quoi comme souvenirs d’Oman ?

Tu peux ramener pas mal de babioles de décoration qui serviront de porte-poussière : dromadaires, cafetières, etc. De notre côté, nous avons opté pour une petite lampe d’Aladdin dorée ! On ne sait jamais… On a pas mal de vœux en stock !
L’artisanat local fait la part belle à la poterie, confectionnée à la main du modelage à la peinture, ou encore à la joaillerie en argent. Cette dernière est plutôt lourde et massive, contrairement à notre style occidental. On n’a pas trop accroché…

souvenirs-artisanaux-Oman

Comme consommables utiles, tu peux ramener de l’encens à brûler (le parfum des dieux) produit naturellement à partir de la résine du Boswellia et qui sert à parfumer autant qu’à éloigner les moustiques, de l’encens comestible ayant des vertus sur la digestion et sur les peaux à problèmes, un des parfums du créateur de luxe Amouage et reconnu dans le monde entier, des épices, ou encore des dattes et du miel de dattes (on dirait un peu du sirop d’érable !).

cadeaux-ramener-voyage-Oman
Dattes et encens

Tu peux aussi ramener du textile typique du pays : la tenue omanaise avec sa si jolie coiffe, ou, comme nous, un chèche bien utile lors des voyages ! Tu peux demander à ce que l’on te montre comme le nouer en turban. Flo y arrive comme un chef à présent !

 

On espère sincèrement que cet article t’aura permis de découvrir un peu (plus de) la culture omanaise et qu’il t’aura permis d’appréhender un peu mieux un voyage dans ces contrées tellement dépaysantes mais aussi tellement enrichissantes ? On ne peut que te conseiller d’aller t’emplir les yeux de couleurs chaudes, les narines de vapeurs d’encens, la peau d’une purge par sudation… On recommande cette destination les yeux fermés !

notre-expérience-voyage-Oman-saison-chaude

 

Tu rêves de rencontrer Sindbad le Marin depuis tes 8 ans ? Épingle cet article sur Pinterest pour t’organiser lors de la réalisation de ton rêve dans son pays !

 

préparer-séjour-Oman-guide-pratique       préparer-voyage-Oman-informations-pratiques

Tags from the story
, , ,

Vos petits mots

    • Merci !! Fais-lui lire ! C’est lui qui devrait avoir du mal à te convaincre étant donné la place de la femme, et non l’inverse ! 🙂

    • Merci beaucoup ! Cette fois, j’avais pris pas mal de notes sur le téléphone sur place pour me rappeler de tout ce qui nous surprenait ! Ça m’a fait gagner un temps fou lors de la rédaction (deviendrais-je enfin organisée ?)! Il ne restait plus qu’à se documenter en lisant des pages et des pages en rentrant ! C’était passionnant en fait ! 🙂

  • C’est passionnant ! Oman est souvent traité sous l’angle luxe et 1001 nuits, ça fait plaisir d’en apprendre plus sur ses autres facettes. C’est sûr que les flatulences et les déchets ça fait moins rêver, mais l’article est hyper intéressant et on comprend bien mieux le pays ! On n’avait jamais entendu parler non plus de cette histoire de bisous avec le nez, incroyable 🙂

    • Merci ! Étant donné notre compte en banque, on ne pouvait malheureusement (ou heureusement car on était loin d’être malheureux) pas l’aborder sous l’angle du luxe. Pourtant je te jure qu’on aurait savouré la piscine à débordement chauffée à la tombée du jour !!
      Pareil que vous, les bisous et ce peu de cas accordé à l’environnement étaient des grandes découvertes à la Tex Avery sur place ! 😀

  • Bon je retente ma chance avec les commentaires aujourd’hui 😉
    J’aime beaucoup l’article, surtout la mention pour les chaussures (sa m’a fait découvrir des modèles hyper pratiques que je ne connaissais pas, ils pourraient me servir pour le surf !)

    • Impeccable, tout fonctionne pour les commentaires ! Reçu 5/5 !
      Les chaussures, c’est ma VBI du séjour. J’en suis tellement ravie que je les porte même en France dans la vie de tous les jours ! Elles sont jolies, agréables, confortables et respirantes ! Je crois même que je vais craquer pour une 2ème paire !
      Pour le surf, c’est top dans les spots où il faut passer sur des rochers (ou dans les coins à oursins !) ! Après, à voir ce que ça donne si tu les gardes sur la planche, j’ai pas encore testé sur le paddle vu le temps formidable que nous avons ! 🙁

  • Merci pour cet article extrêmement complet notamment pour le côté vestimentaire!!!!.On découvre Oman sous un autre angle avec pleins d’infos pratiques, l’idéal pour préparer ce voyage. C’est vraiment rare de trouver ces infos sur les autres sites, donc MERCI!!! J’attends avec impatience la suite…

    • Ravie que l’article te plaise, vraiment ! Pour ce qui est des fringues, c’est ce qui m’a le plus posé souci avant le départ. Je m’y suis d’ailleurs prise des mois à l’avance pour fouiller les boutiques et mes fonds d’étagères !
      On essaie de faire arriver la suite assez vite, promis ! Juste 2 articles très urgents à publier d’abord ! 😉

  • Wahou il est top ton article et donne des infos que je n’ai pas vues ailleurs. C’est hyper utile, merci !
    J’y reviendrai sûrement puisque c’est prévu pour cette fin d’année avec les enfants 😉
    J’ai déjà les billets et l’itinéraire mais il va falloir que je peaufine tout ça !

    • Merci beaucoup Céline ! Je n’avais pas trouvé certaines informations non plus avant le départ alors autant que ma propre ignorance et les enseignements tirés servent à d’autres ! Vous allez vous régaler là-bas, je n’en doute pas et les enfants vont adorer. Les petits Omanais sont super sympas et parlent un anglais parfait très jeunes, à faire complexer ma prof de collège ! N’hésite pas à me faire un petit signe quand vous partez, je serai heureuse de suivre vos aventures ! 🙂

  • Que de détails! Déjà je suis droitière, ça va m ‘aider:p Et pour les tenues, je crois qu’il vaudra mieux que j’y aille en hiver car je pense avoir du mal à supporter autant de couches/longueur par 40° 🙂 Bonne idée la tenue de surf, je n’y aurai pas pensé!

    • Je suis très fière de ma main gauche, mais j’avoue que sur ce coup-là, elle m’a bien fait suer ! 🙂
      Je pense effectivement qu’y aller en hiver est une bonne solution. On n’a pas pu randonner tellement il faisait chaud aussi, c’est dommage ! Et rien ne sert de se lever aux aurores le matin, il fait très chaud la nuit aussi ! (à part en montagne où là, effectivement, ça peut peut-être s’envisager dans le Jebel Shams)
      La tenue de surf, j’adore, j’en deviens adepte aussi en France ! J’attends jusque que Tribord mette des couleurs intermédiaires entre le orange fluo et le noir… 😀

  • Il est superbe cet article est bien complet ! Effectivement des similitudes avec la Jordanie sur certains points … Moi aussi j’ai vu des touristes gazelles dénudées … Le genre de truc qui me choque mais bon … En tout cas en Jordanie les temps de repas sont une vraie occasion de se retrouver en famille et ça cause beaucoup !

    • Beaucoup de points communs effectivement (pour les touristes irrespectueuses, on s’en serait passé volontiers) et quelques différences culturelles qui font aussi le charme de chacun de ces pays ! Il faut bien, pour ne pas avoir toujours l’impression de visiter les mêmes endroits ! Ça me fait d’ailleurs penser qu’il faut que j’aille lire ton article (et t’ajouter à mon flux RSS pour ne plus louper les suivants) ! 😉

  • Terrible cet article !! Il y a tout ce qui faut savoir avant de partir et c’est super bien détaillé ! merci 🙂 je saurais ou reregarder le jour où j’irais à Oman! Comme d’habitude tu as l’art et la manière de nous transporter avec toi, avec vous à travers vos impressions et vos ressentis. Toujours avec finesse et rire biensûr je me marre toujours avec toi 🙂 Par contre, plus je lis des articles sur les pays et plus je voyage, plus je me rend compte que l’écologie et la protection de l’environnement n’est pas une priorité partout. Même en Floride j’ai trouvé ça fou cette surconsommation du plastique et de la climatisation excessive. Ok nous la France on est pas au top du top niveau mais comparé à d’autres on s’en sort pas si mal que ça !!! Dur parfois de lier le voyage et l’écologie, ca va pas forcément toujours ensemble. Enfin soit, ce pays devient moins un mystère pour moi grâce à toi 🙂 des bisous !!!

    • Merci beaucoup Laeti pour ce gentil retour ! 🙂 Tu vas voir avec les articles suivants, Oman sera encore moins un mystère ! Et je pense que ça va même vous donner envie d’aller jouer du drône là-bas !
      Malheureusement oui, l’écologie n’est pas encore au top niveau dans beaucoup de pays du monde. C’est aussi à nous de montrer l’exemple pour initier une nouvelle dynamique, en espérant que les autres suivront…

  • Ah Oman, j’en rêve depuis longtemps. C’est le côté budget qui me fait peur et vu que je partirais seul, ce que tu dis concernant le GPS m’effraie un peu. Peut-être que je vais suivre votre exemple et faire appel à un guide.
    Merci pour cet article qui montre l’envers du décor (c’est mieux pour se préparer ^^)
    Hâte de lire la suite 🙂

    • Ceux qui sont partis seuls ont effectivement pris un guide ou se sont ralliés à un autre groupe, plus pour ne pas se perdre que par danger relatif à la violence, tu l’auras compris… On te recommande de choisir l’option guide, effectivement. Tu te sentiras plus détendu. Et franchement, fonce !! Je suis sûre que tu adorerais ce pays connaissant ton goût pour le Moyen-Orient authentique ! 🙂

  • Bonjour ,
    vous avez un blog riche , plein des articles et des belles photos ;
    Je pouvais connaître bien ces destinations que vous avez déjà visité;
    Oman est un pays magnifique;
    L’Iran est aussi un pays magnifique ; visitez certainement ce pays et ses attractions touristiques.

    • Bonjour,
      Merci beaucoup pour votre retour ! Nous voulions visiter l’Iran à la place d’Oman mais malheureusement, Flo étant amené à voyager aux Etats-Unis pour le travail, avoir un tampon de l’Iran sur le passeport lui complique grandement la tâche ! (et coûte de l’argent pour voyager tranquillement)
      Mais nous ne désespérons pas de venir voir ce pays qui s’annonce splendide un jour !

  • Oman se développe de plus en plus pour devenir un centre de tourisme pour les visiteurs. Venir à un endroit complètement étranger – où les caractéristiques de la culture régionale, les coutumes et les différences dans la culture culinaire ou les modes de vie et de comportement des populations locales vous rendront certainement surpris et intéressé. Merci pour votre partage. J’adore beaucoup !

    • Effectivement, tout est différent de ce que l’on connait par notre culture. Nous avons été dépaysés durant tout notre séjour !
      Merci pour votre retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.