A la lumière du petit matin – Agnès Martin-Lugand

A-la-lumiere-du-petit-matin-chronique

Cette auteur, je n’arrête pas d’en entendre parler depuis 2 ans. Pourtant, je n’ai rien lu d’elle jusqu’à aujourd’hui. Il y a toujours autre chose à lire, vois-tu (le drame de la pile à lire qui déborde)… Mais quand j’ai vu passer la proposition de service de presse des éditions Michel Lafon, pour A la lumière du petit matin, le petit dernier, je n’ai pas hésité longtemps avant de m’inscrire pour le recevoir ! Je m’en félicite aujourd’hui !

avis-A-la-lumiere-du-petit-matin-agnes-martin-lugand

De quoi parle A la lumière du petit matin ?

À l’approche de la quarantaine, Hortense se partage entre son métier de professeur de danse et sa liaison avec un homme marié. Elle se dit heureuse, pourtant elle devient spectatrice de sa vie et est peu à peu gagnée par un indicible vague à l’âme qu’elle refuse d’affronter. Jusqu’au jour où le destin la fait trébucher… Mais ce coup du sort n’est-il pas l’occasion de raviver la flamme intérieure qu’elle avait laissée s’éteindre ?

Mon avis sur A la lumière du petit matin ?

On dit souvent que l’on a tendance à apprécier réellement des romans lorsque l’on peut s’identifier aux personnages, partiellement ou totalement. Ici, c’est vraiment très étrange. Je n’ai que peu de choses en commun avec Hortense mais je la comprends, l’identification fonctionne malgré tout. Comme si d’infimes parties de son histoire faisaient écho à quelques morceaux de la mienne.

Le début du roman est un peu longuet à se mettre en place. Mais d’un autre côté, on ne peut pas le reprocher à l’auteur : il faut bien planter le décor et créer une ambiance un peu pesante, que l’on ne peut pas dépeindre en un claquement de doigts. La vie parisienne imagée ici ne donne pas franchement envie. On sent les personnages comme écrasés sous le poids de leur destin et surtout de ses contraintes. C’est même à se demander si l’on continue ou si l’on arrête cette lecture qui ne nous met pas franchement le cœur dans une ambiance de cotillons !

Et puis, tout s’emballe. Comme bien souvent dans la vie réelle, un grain de sable change de place et une tempête se crée sous l’impulsion du mouvement des grains de sable alentours, déplacés également. Notre attention est captée, on ne peut pas décrocher des décisions et des actions qui les suivent irrémédiablement. On se met à admirer la lumière que dégage à présent Hortense, au petit matin ou pas d’ailleurs, elle qui était si sombre, si terne, si classique.

Même si le récit est prévisible (Agnès Martin-Lugand ne penche pas pour la littérature fantastique), il n’en reste pas moins plaisant à (re)découvrir, dans l’existence de notre héroïne. Des centaines de milliers de femmes ont connu cette situation-là mais l’intérêt réside dans le fait que chaque histoire est unique et possède sa manière propre d’être contée.

Le roman fait la part belle à l’amitié, à l’importance de s’écouter soi-même, de se respecter, et d’avoir le courage de donner vie à ses rêves les plus fous, sans garantie de réussite néanmoins.

 

Au final ? Cette lecture illumine-t-elle nos matinées ?

La plume simple, sensible, authentique de l’auteur fait mouche sur le lecteur. Elle nous embarque avec elle et ses personnages rapidement, et il devient difficile de les quitter à chaque fois qu’il est temps de poser le livre. D’ailleurs à la fin, on ne le pose plus, sauf en cas d’extrême urgence vitale ! (gare aux nuits blanches ; un œil fatigué en vaut un demi !)

Ma note : 19 / 20

 

Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette si douce lecture qui a mis de la lumière dans un début de mois d’avril bien gris et terne !

Clique ici pour acheter « A la lumière du petit matin » !

Tags from the story
, ,

Vos petits mots

  • Oh bordel je vais kiffer !!!! Je le met direct dans mon panier Amazon!!! tu fais ch*** !!!! franchement tu es entrain de bousiller mon budget … a moins que tu acceptes de me le vendre? mdr mais je sais que les livres qu’on aime on a pas envie de s’en séparer hihi mais tiens moi quand même au courant!!! et surtouuuuuuuuuut lis  » LE GRAND MARIN  » vraiment il est génial et j’ai le sentiment qu’on a les mêmes goûts littéraires. J’aimerais beaucoup avoir ton avis sur cette fabuleuse histoire!

    • Ahaha ! J’accepte de te le vendre ! Je ne garde dans ma bibliothèque riquiqui que les coups de cœur qui font écho à quelque chose de ma vie ! Tout le reste, je remets sur le marché car les livres sont faits pour être lus et manipulés !
      Tu piques ma curiosité, je vais aller jeter un œil au livre duquel tu parles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.