Les lettres de Rose – Clarisse Sabard

chronique-lettres-rose-clarisse-sabard

J’adore les romans épistolaires. Jusqu’à présent je n’ai jamais été déçue par ces derniers. C’est donc avec bonheur que je me suis plongée dans Les lettres de Rose, encensé par les critiques.

avis-lettres-rose-clarisse-sabard

De quoi parle Les lettres de Rose ?

Lola a été adoptée à l’âge de trois mois. De nos jours, à presque 30 ans, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire. Mais sa vie va basculer lorsqu’elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange testament : une maison et son histoire dans le petit village d’Aubéry, à travers des lettres lui apprenant ses origines. Elle découvre ainsi la vie de son arrière grand-mère Louise, de sa grand mère Rose et de sa mère Nadège, ainsi que les dérangeantes circonstances de sa naissance. Mais tous les habitants ne voient pas d’un bon œil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu’elle ne le voudrait. Réveiller les secrets du passé lui permettra-t-elle d’avancer vers son avenir ?

Mon avis sur Les lettres de Rose ?

Voilà une saga familiale comme on les aime ! On traverse les générations par les femmes de la famille Gestin.Des femmes fortes, dotées d’un caractère bien trempé, passionnées, mais aussi faillibles, comme on peut tous l’être. Chaque génération a commis des erreurs, gardé des secrets acides et transmet ses regrets, en cherchant à les combattre, à les camoufler.

On traverse également les époques historiques, par une alternance d’une incroyable fluidité, qui jouent bien leur rôle de trouble-fêtes ! La première guerre mondiale, les années folles, notre époque contemporaine, à leur manière façonnent toutes nos protagonistes. On se rend compte aussi de l’évolution de la condition de la femme : malgré leurs ressemblances, Lola, notre héroïne contemporaine jouit de libertés et de préoccupations bien loin de celles de son arrière-grand-mère au même âge… Ça nous invite à nous interroger sur notre propre ascendance, tiens !

Lola a presque 30 ans. J’en ai 33. Forcément, ça aide à s’identifier au personnage. Mais je pense sincèrement que chaque femme quel que soit son âge pourra se projeter dans la quête de la jeune femme, pour la bonne et simple raison que tout le monde a une mère, une grand-mère, et des secrets de famille (pas la peine de se mentir !). Que l’on ait bu du lait de vache de la ferme d’à côté à la campagne ou bien du lait en poudre de la supérette de l’arrondissement voisin à la ville, l’écriture moderne et dynamique de Clarisse Sabard accrochera tous les profils de lectrices.

On ne lit pas cette histoire pour y trouver de l’originalité narrative ou des apports historiques. On lit pour se faire emporter…

Au final ?

Les lettres de Rose, lauréat du Prix du Livre Romantique, écrit par une blogueuse littéraire (son blog ici) est un roman que j’ai été triste de quitter. Une lecture vraiment attachante comme un cocon douillet, malgré des ficelles parfois un peu vues et revues. On s’en moque, ça fonctionne !

Ma note : 18 / 20

 

Tags from the story
, ,

Vos petits mots

  • J’adore les Romans qu’on est triste de quitter ! L’histoire me tente bien je n’ai jamais encore lu ce genre d’histoires famillialles sur le passé ect ca me tente bien je note sur ma liste de Noël hahaha

    • Je n’en ai lu que très peu de ce genre (les sagas) et je pense qu’à haute dose je pourrais m’en lasser mais là, du coup, j’ai beaucoup aimé ! Il va avoir du boulot Papa Noël !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *