CORREZE : Nos premiers pas grâce à un Instameet !

instameet-le-saillant- correze-septembre-2017

Le samedi 9 septembre, nous avons été invités pour notre premier Instameet en dehors des frontières de notre Haute-Garonne chérie : en Corrèze !! Si nous traversons ce département, c’est vrai que l’on s’y arrête bien peu… A part pour Collonges-la-Rouge peut-être… C’est donc avec un immense plaisir que notre curiosité légendaire a accepté l’invitation de l’adorable Célia qui possède le compte féedebeauxrêves sur Instagram !

Qu’est-ce qu’un Instameet ?

Un Instameet, c’est comme son nom l’indique, une rencontre entre instagramers. Pour participer, il faut donc posséder un compte Instagram, peu importe son nombre d’abonnés tant qu’on est passionné. (D’ailleurs le nôtre est là si jamais !)
Même si les offices de tourisme participent la plupart du temps, il ne s’agit pas d’un blogtrip. Ici, pas de réelle pression de contenu. On ne nous demande pas d’article (de toute façon nous sommes les seuls blogueurs), on nous propose juste de découvrir de beaux endroits pour faire de jolies photos ! Le tout bénévolement, juste pour le plaisir ! Si c’est pas le pied, ça, franchement ?
On publie ensuite sur les réseaux sociaux, surtout Instagram, ce que l’on veut, sans contrainte.
C’est ainsi que nous allons suivre toute la journée nos guides du jour : Célia l’instagrameuse locale, Séverine du pôle tourisme de Corrèze et Karine de l’office de tourisme de Brive.

Le programme de cette journée en Corrèze

Les Pans de Travassac

Le rendez-vous est donné à 9h. Autant te dire qu’en ce samedi matin, nous avons encore fortement usé les rappels de nos réveils pour être à l’heure avec nos 2h de route !
Avant d’arriver, nous traversons de jolis villages en pierre claire et aux toits d’ardoise sombre. C’est charmant.
Ce qui l’est un peu moins c’est la météo capricieuse : il fait un froid de canard détrempé par l’humidité mais fort heureusement, les nuages font de la rétention d’eau…

Arrivés à l’accueil, on nous salue de la meilleure des façons : avec boissons chaudes et viennoiseries ! On ne semble pas nous tenir rigueur du traditionnel quart d’heure toulousain de retard, ouf.
Les badges sont distribués pour savoir qui est qui. C’est le moment où l’on découvre toujours avec le sourire le vrai visage des instagramers que l’on suit depuis longtemps ! C’est aussi le moment où l’on ouvre les comptes de nouveaux talents prometteurs et amateurs.

A 10h, il est plus que temps de partir à la découverte de ces fameux Pans de Travassac. Je (Corinne) n’ai pas la moindre idée de ce dont il s’agit. Comme à mon habitude, je n’ai rien regardé sur la toile pour me laisser l’entière surprise sur place ! Et le nom n’est pas vraiment transparent !
La seule chose que j’ai comprise c’est que nous avons le privilège de bénéficier du lieu privatisé ! Ô joie, pas besoin d’écarter de perches à selfies pour cette fois et les photographes sont tous habitués au respect du cliché d’autrui… Conditions idéales à savourer !

Admirer

Après que les messieurs présents eurent fini de comparer la taille de leurs engins (et je parle bien de leurs objectifs de reflex, hein, les libidineux du fond), nous entrons dans ce lieu impressionnant.

Nous sommes de suite mis dans l’ambiance avec le Puits de la Fayotte (j’me marre, j’me marre, où ont-ils péché ce nom ?) ! Un ponton au-dessus du vide donne le ton… Personnellement, il est 10h, je décolle à peine les cils de mes paupières, j’ai froid, je préfère m’ambiancer tranquillement en prenant plutôt en photo les dizaines de limaces dont je partage la vitesse de déplacement, plutôt que me réveiller par le vertige !

pans-travassac-jour-humide

On continue la visite par le clou du spectacle : le Filon de la Puyboëne. On évolue en contre-bas de falaises d’ardoise de plus de 100m de haut ! Aaaaaah mais je comprends mieux maintenant tous ces toits en ardoise des petits villages traversés ! En tout cas, ici, on se sent comme des fourmis ridiculement petites. Nous voici au royaume des Minimoys !  Je suis impressionnée, je traîne loin derrière tout le monde tellement j’admire et je prends de photos. C’est incroyable un endroit pareil ! D’ailleurs c’est un endroit unique en Europe nous apprend-on ! Ça, on n’a aucun mal à le croire.

dans-pans-travassac-correze-nouvelle-aquitaine

Nous nous baladons dans le bas du site puis nous pouvons monter un peu par l’arrière jusqu’à mi-hauteur des falaises. On ne saura pas te dire ce que nous avons préféré. TOUT ? Cet endroit qui mélange la beauté brute du minéral au charme délicat du végétal est à visiter absolument lors d’un passage en Corrèze !

entree-pans-travassac-correze

nature-ardoise-pans-travassac

Comprendre

Mais la visite ne s’arrête pas là, au contraire ! Après les 7 filons de Travassac (bon, on n’est quand même pas persuadés de les avoir tous vus), on continue notre visite avec le « chantier ». Il faut dire que les ardoisiers laissent leur empreinte depuis le XVIIème siècle dans ce coin de France, alors forcément, on ne peut pas repartir sans en apprendre un peu plus concernant leur travail. C’est l’un de ces ardoisiers qui nous présente son métier par les gestes ancestraux : rebillage, clivage et taille. On te laisse découvrir par toi-même en quoi ça consiste lors d’une visite !

Admirer encore

On descend un escalier impressionnant pour arriver dans ce qui semble bien être un nouveau filon. En contre-bas, dans la roche, se love une maisonnette de troll… Ah non ? D’accord, c’est en fait un ancien atelier transformé en petit musée retraçant l’histoire des ardoisiers. On l’a devinée, cette histoire, car… on n’a pas trouvé l’interrupteur !!! Ahaha ! Les boulets de l’ardoise…
En tout cas, ce petit musée est bien photogénique extérieurement ! Ça console très facilement de ne pas avoir pu en voir l’intérieur !

sortie-correze-pans-travassac

musée-ardoise-pans-travassac-correze

INFORMATIONS PRATIQUES
Tarifs : 8,20€/adulte et 5,20€/enfant
Durée de la visite : 1h30
Contacts :  05 55 85 66 33 ; lespans@ardoisieresdecorreze.com
Site internet : www.lespansdetravassac.com

La virée prestige en Corrèze

Ça, c’était la surprise même pour les organisatrices ! En sortant des Pans, on tombe nez-à-capot avec un défilé de voitures anciennes de toutes les formes et de toutes les couleurs !
C’est aussi l’occasion de sortir le parapluie instagramable à souhait puisque les nuages ont finalement été pris d’incontinence !

viree-prestige-correze-nouvelle-aquitaine

Le Saillant

Le Saillant est un lieu-dit. Il possède une particularité qui m’a perturbée dès notre arrivée : d’un côté de son pont médiéval, il y a le panneau d’entrée dans la commune d’Allassac et de l’autre côté, celui de Voutezac ! On se croirait presque dans la BD d’Astérix  Le Grand Fossé !!
Ce pont qui a rendu le lieu célèbre possède donc deux arches sur la commune d’Allassac et quatre autres sur celle de Voutezac.
L’endroit est parfait pour un pique-nique avec ses espaces verts et sa vue mais la météo toujours aussi capricieuse, la vilaine, ne nous met pas en confiance !

pont-saillant-corrèze-médiéval

Les Jardins de Colette

Le pique-nique a donc roulé en direction de notre prochaine destination ! Un vrai repas du terroir avec des produits frais proposés par le drive fermier local de Nicolas Jaubert. Miam miam ! Gargantua n’aurait pas fait mieux !

La panse prête à déborder (la sieste aussi, c’est plus compliqué à gérer), et après un petit passage (et une interview pour Célia) à la TV pour France 3, nous partons explorer ces jardins intrigants.

Tu te doutes bien que le nom de Colette n’a pas été choisi au hasard ? Avec Gertrude ça aurait nettement moins bien marché puisqu’il s’agit de 5 hectares divisés en six tableaux paysagers représentant les six régions de France où la romancière du XXème siècle, Colette, a vécu.

Dans le premier tableau, on se croirait les héros de son célèbre roman Claudine à l’école ! Nous voilà en effet dans une cour de récré géante ! Étant « maîcresse » dans la vie, je m’en donne à cœur joie ! Enfin l’occasion de me moquer de mes petits gremlin’s ! Mais, manifestement, je ne suis pas la seule à avoir des pulsions à libérer !!
(Valerian, mon complice, est aussi « maîcre » dans sa vie professionnelle… #solidaires)

jardins-colette-correze-claudine-ecole

idee-sortie-familiale-correze-jardins-colette

La suite de la visite nous plonge dans un univers mêlant jeux (en bois bien souvent), fleurs de toutes sortes, potager ludique, portraits de Colette… Le tout est agencé avec un goût certain.
Mais avant de nous engager dans le labyrinthe géant en forme de papillon, un orage aussi soudain que diluvien nous cueille. On s’abrite comme on peut avec d’autres instagramers sous le kiosque. On ne s’avoue pas vaincus : à l’arrêt de la pluie, on retente notre chance. On peut te dire une chose : il n’est pas que beau en vue de dessus, il est aussi très bien conçu et ludique. Les enfants sont  de la partie puisqu’il présente deux difficultés d’énigmes permettant de trouver son chemin : pour les enfants et pour les adultes. Tu peux compter environ 1h pour sortir de là.

insolite-correze-jardins-colette

jardins-colette-flore-correze

Nous avons adoré découvrir les Jardins de Colette et si nous avions vécu dans le coin, il y a fort à parier que l’on serait revenus siroter un petit thé en terrasse aux beaux jours avec un bon bouquin (peut-être un roman de Colette ? Tu peux maintenant nous jeter dans le Puits de la Fayotte !)…

INFORMATIONS PRATIQUES
Tu les trouveras toutes sur leur site internet (très bien fait).
Tarif indicatif adulte : 8€

Le Château de Castel Novel

Le dernier détour n’était pas prévu et s’est décidé sur un coup de tête pour terminer la journée. Pour rester dans la thématique Colette, Célia nous a proposé de nous rendre à cet endroit car il s’agissait d’une possession de son second mari (à Colette, pas à Célia !). La romancière écrivit ici plusieurs de ses ouvrages.
Aujourd’hui, il est devenu un hôtel de standing s’étendant sur 10 hectares de parc arboré. Aucun doute que les clients en recherche de calme et de verdure seront servis !
Nous nous sommes contentés de le regarder de l’extérieur et c’était déjà un ravissement en soi !

hotel-chateau-castel-novel

 

 

Merci à tous les participants inscrits sur le tableau noir et particulièrement aux organisatrices ! Nous avons passé un samedi très agréable en votre compagnie ! Une équipe limousine au top (et pleine d’humour, c’est très important pour nous) qu’on se fera un plaisir de retrouver à l’occasion d’un prochain Instameet !

tableau-participants-instameet-correze

 

Les hashtags pour suivre cette journée sur Instagram
#wwim16correze #tousgaillards #zecorreze #pansdetravassac #lesaillant #jardinsdecolette #wwim16

Localisation géographique des divers sites
Il te suffit de cliquer sur ce lien pour afficher la carte interactive.

Pour voir davantage de photos, tu peux aussi aller faire un tour sur l’album Flickr de cette journée en Corrèze !

Tu as envie de surprendre le touriste en toi en visitant la Corrèze ? Épingle cet article sur Pinterest !

idees-sorties-correze

Vos petits mots

    • Merci ! Je ne connaissais aucun des endroits proposés (à part les Jardins de Colette que j’avais vus cet été sur le compte Instagram de Célia) et je trouve qu’ils valent tous le coup ! Chacun y trouvera son compte !

    • Oui, je suis surprise du nombre de personnes qui ne connaissent pas les Instameets ! Pour les amateurs de photos c’est génial et on apprend beaucoup en discutant avec les autres aficionados ! Pour ce qui est des jardins de Colette, j’aime beaucoup le mélange entre la quiétude de l’endroit et le côté un peu décalé par le ludique. Une super sortie en famille !

  • Très chouette article, qui nous rappelle plein de bons souvenirs de cette excellente journée… Le retour en images sur toutes ces belles choses à visiter en Corrèze est top ! Il y a encore beaucoup d’autres coins à découvrir chez nous 😉 #onremetca

    • Excellente journée en votre compagnie à tous, oui, et on se doute que tout ceci n’était qu’une mise en bouche ! On remet ça quand vous voulez !

  • J’avoue que je suis jalouse de vos photos des pans de Travassac. C’est quand même plus sympa en petit comité qu’avec un groupe de 50 personnes (peut-être plus) ! Je connaissais l’existence des Instameet mais n’y ai jamais participé, ça m’intéresse grandement. Merci pour ce retour d’expérience.

    • Effectivement, on a eu une chance folle ! Mais c’était aussi un jour de mauvais temps donc même le groupe qui entrait quand nous avions terminé ne se composait que de 10 personnes max ! Si tu aimes la photo, je t’invite effectivement à te renseigner sur les instameets de ta région, c’est vraiment chouette.

  • Je suis tombé en pâmoison devant le pont (vocabulaire du 17e siècle, bonjour), j’adore ce type de vieux pont qui se reflète dans l’eau, c’est tellement joli 🙂
    Les pans de Travassac, c’est impressionnant ce chemin entre les roches.
    je note tout sur ma petite carte de France qui dégueule d’endroits que je ne pourrai jamais visiter en une seule vie ^^

    • C’est vrai que je ne l’ai pas entendue souvent cette expression ! Plus lue qu’entendue en fait ! Le pont était magnifique et dans un état impeccable. On connait bien ce problème de la carte qui déborde ! On devrait avoir plus de congés que de jours de travail !!

    • Je pense qu’on sera davantage de toulousains à s’arrêter en Corrèze maintenant ! Pour les instameets on en parlera début décembre devant un apéro (si j’ai bien tout suivi) !

  • C’est un très bel article que tu as écrit ici et mettant en valeur notre belle Corrèze.
    Que de jolis souvenirs !
    C’était un plaisir de vous accueillir tous les deux. A très bientôt pour de nouvelles aventures, ici ou ailleurs …

    • Oh merci beaucoup Célia ! Le plaisir a été totalement partagé de notre côté ! Et oui, à très bientôt, toujours avec le même plaisir, ici ou ailleurs !

  • Je me permets, en tant que Corrézienne, de laisser quelques mots: c’est bien dommage que vous en ayez vu si peu, et des coins aussi touristiques. Castel Novel, les Jardins de Colette… en effet c’était une visite plus ou moins organisée, donc vous n’avez pas eu le choix des destinations, mais à l’occasion, revenez et allez plutôt du côté de:
    – Turenne
    – Donzenac
    – Bort les Orgues et le plateau de Millevaches
    – le pays de Brive la Gaillarde
    – la Xaintrie, Argentat (si vous voulez du sauvage, vous en aurez!)
    – Curemonte

    D’ailleurs Collonges la Rouge, aussi belle soit-elle, est devenue bien trop touristique ces dernières années… je vous encourage donc vivement à découvrir tout ce que la Corrèze peut vous offrir.

    • Bonjour,
      Je vous rassure, nous avons également prévu de découvrir un jour les petits recoins de Corrèze ! Toutefois, ces lieux nous étaient totalement inconnus à nous, toulousains… Je crois que votre département dans son ensemble est vraiment méconnu (à tort) et que même les gros sites touristiques pour vos yeux locaux ne le sont pas pour les gens des départements finalement pas très loin (hormis Collonges la Rouge qu’on est beaucoup à connaître et qui reste un incontournable, plus appréciable à la basse saison) comme c’est le cas des 4 lieux présentés ici…
      Nous n’aimons pas la grosse foule mais nous ne nous voyons pas pour autant passer à côté des immanquables d’une région.
      A bientôt par conséquent pour la suite des découvertes en Corrèze !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *