Bilan blogging 2016 et résolutions 2017

Bilan blogging

La semaine dernière, je te livrais mon bilan personnel et les moments forts de mes voyages 2016. Mais cette année écoulée, c’est aussi le grand lancement de ce sanctuaire virtuel ! Ca aussi ça a révolutionné ma vie, au-delà de mes espérances. Tu as pu suivre les étapes en pointillés alors je refais le point concernant le blog !

BILAN BLOGGING

L’historique

Adorant écrire, l’idée me courait dans la folie douce depuis un moment mais je n’avais jamais le temps. Ou plutôt, je choisissais de ne jamais le prendre.
Été 2015,  je me crée un compte sur blogspot mais je n’y fais rien de plus. Ce n’est pas le moment. Je ne force rien.
Une maladie plus tard, du temps à tuer à la pelle et des envies de positivisme, je me suis lancée en janvier 2016. Avec les moyens du bord, sans aucune connaissance du monde digital ni de ses rapports codifiés. Je me suis battue sévère avec les lignes de code pour arriver à un design acceptable pour une nulle mais j’étais loin de mes idéaux ! Tant pis. On allait démarrer quand même comme ça.
Et ça a plutôt bien démarré, en dépit d’un nom de domaine en .blogspot.fr, souvent considéré comme peu crédible, le contenu semble apprécié, j’ai énormément de retours positifs et moi, je m’éclate !
En novembre, avec une communauté grandissante et des projets qui voient le jour, je craque mon slip bancaire et grâce à Webarcana, le blog change de design. Enfin mon cocon digital ressemble à mes rêves les plus fous, je peux le personnaliser et j’ai envie d’y passer le double de mon temps libre ! Mais heureusement la vraie vie me rappelle à la réalité et à la raison !

Maintenant il est temps d’être plus précise. La World Coolture c’est :

Le contenu sans stratégie marketing

J’ai choisi dès le départ de privilégier la qualité à la quantité et aux stratégies e-marketing. J’espère du coup que toi qui me lis, tu es d’accord avec ça ! Trois lignes directrices importantes :

  • un contenu documenté et avec des découvertes pour toi. Parfois aussi pour moi car il est très fréquent que je me renseigne au retour, sur des choses qui m’ont interpelée lors du voyage !
  • des visuels soignés tant dans la mise en page que dans les photos
  • de l’humour, parce que j’ai tendance à vite m’ennuyer et que pour moi, le voyage c’est tout sauf se prendre au sérieux et débiter une encyclopédie universalis.

J’ai donc fait le pari (risqué) de ne rien faire de plus que ça. Pas d’échanges d’articles, pas d’article hébergé, pas d’article sponsorisé, pas de partage compulsif de mes articles sur 36 groupes Facebook différents, pas de titre SEO racoleur (pour le référencement google), pas de commentaires lourdingues demandant de jeter un oeil à mes publications sinon le ciel te tombera sur la tête, par toutatis, etc. Et bien sûr, pas d’achats d’abonnés ni de likes ! Pour ceux qui ne comprennent pas, c’est ni plus ni moins comme si tu achetais des gens dans la rue pour qu’ils deviennent tes amis et qu’ils t’accompagnent en soirée ! Classe, non ? Non. Je ne suis pas un proxénète virtuel de liens http.

Les réseaux sociaux

Alors là, une grande découverte ! Si je maitrisais bien Facebook sur mon profil personnel, je me suis vite rendue compte que gérer deux pages et un groupe demandait des stratégies de gestion un poil plus complexes ! Je me suis donc équipée d’applications pour me faciliter la vie ! C’te feignasse…
Et puis il y a eu instagram, que j’adore, presque en passe de détrôner mon sacro-saint Facebook ! Visuel, rapide, parfois éphémère avec les stories, presque plus interactif que son grand frère Facebook qui est en train de se tirer une balle dans le pied en diminuant la visibilité des publications. C’est à ce jour le réseau social qui m’est le plus utile pour le blog, pour tisser des liens.
Enfin, voilà quelques semaines que je me lance avec Twitter. Je n’y comprends pas grand chose, ça part dans tous les sens, c’est la mort pour une bavarde comme moi avec sa limitation de caractères, mais je persévère, j’apprivoise.
Je découvre aussi Flickr pour ranger mes albums photos et pour que ceux ne possédant pas de compte Facebook puissent malgré tout voir ces autres photos. Je suis en admiration constante sur ce réseau, repère de photographes professionnels. Il y a des galeries superbes !
J’ai laissé tomber Snapchat. Je ne sais pas voyager avec un portable sans cesse entre les paysages/les gens et moi.
Enfin, Pinterest. Je m’en sers peu dans un esprit communautaire mais beaucoup plus pour moi-même, pour garder des idées en tête, comme des lieux à visiter en voyage (on clique sur la photo et on atterrit sur l’article associé). Il est encore difficile de voir comment l’utiliser dans un esprit d’échange mais je suis sûre que ce réseau va se développer à l’avenir.

Pour plus de détails, j’avais déjà fait un article sur les réseaux sociaux il y a quelques mois sur la question.

bilan blogging réseaux sociaux

Les contacts avec les autres blogueurs

Je suis très partagée sur ce sujet. J’ai fait des rencontres blogging formidables (et virtuelles) que j’espère conserver (et concrétiser) en 2017. Ces relations sont basées sur l’évolution mutuelle dans la technicité d’un blog, sur les échanges en rapport avec le voyage, sur nos doutes et nos questionnements, sur nos joies. Très enrichissant !
Et puis il y a les autres relations. Ceux qui ont pris le melon, ou ceux qui font une course aux abonnés car ils souhaitent se professionnaliser, enchaîner les voyages sponsorisés, ceux qui s’abonnent à tes comptes pour que tu t’abonnes aux leurs puis s’en vont en te laissant en plan (ils sont joueurs et aiment que je les trolle ensuite ?), ceux qui ne savent plus parler voyage simplement sans chercher à faire de l’auto-promo toutes les 5 minutes, ceux qui te font des ronds de jambes sur les profils publics mais ne te répondent jamais en privé, ou encore ceux qui te suivaient à leurs débuts, ont décollé, et depuis ne te connaissent plus. Ceux-là ne m’intéressent pas, je les fuis. La célébrité ne m’impressionne pas, je ne les admire pas. Par contre, les travailleurs abattant un boulot exceptionnel, qui me touche, connus de tous ou juste de moi, oui (Miss Texas, Stéphanie Ledoux, Mathias Malzieu, …).
De toute façon, je n’ai pas leur ambition à ces loups aux dents longues donc je ne vois pas pourquoi je me forcerais à tisser des liens.
Comme dans la réalité, il faut de tout pour faire un monde virtuel !

Bilan blogging 2016

Ce que le blogging a changé à ma façon de voyager

Le blog me force à :

  • me documenter beaucoup plus qu’avant

Si j’adore toujours autant flâner dans un pays au petit bonheur la chance mais avec quelques grands sites à voir, il est vrai qu’au retour, j’ouvre bien davantage les livres et les sites internet pour tenter de comprendre mes découvertes faites sur place et pour compléter mes connaissances. Je tiens à ce que mes articles t’apprennent des choses un peu culturelles et pas uniquement des bons plans, et je ne tiens pas non plus à faire un monologue sur mon étalage émotionnel compulsif face à tant de merveilles/arnaques… C’est bien aussi, mais pas que.
Puis je pense aussi au fait qu’un jour tu voudras peut-être épater une fille qui voyage. C’est vachement important de connaître quelques anecdotes culturelles de pays du monde plutôt que le chapelet de gros mots que j’ai pu sortir en me faisant courser par des vaches !

  • me bouger davantage le popotin

Je voyage plus. A 5min à pied de notre appart ou à 12h en avion de là. J’utilise énormément de mon temps libre à découvrir notre monde et beaucoup moins à découvrir les nouvelles séries US ! Mes capitons, eux,  ne sont pas vraiment fans de ce changement !

Ile d'Oleron

  • miser moins sur la quantité que sur la qualité en photo

Comme je sais que je vais avoir au retour des giga-méga-extra-octets de photos, de vidéos, à traiter et que malheureusement mes nuits ne sont pas extensibles, j’essaie de m’alléger le travail sur place en limitant le nombre de prises de vue et en soignant davantage mes cadrages, ma luminosité en direct. C’est la garantie de moins planter devant mon mac pour trier toutes ces données ensuite ! (J’attends avec grande impatience que Flo choisisse également cette résolution en 2017 !!)

Ile d'Oleron
Les coulisses d’un shooting avec Trotamundo !
  • aller au devant des locaux

Avant le blog, j’osais rarement le faire. Toujours cette peur de déranger, de passer pour la touriste intrusive et sans-gêne. Finalement je me suis rendue compte que le sourire est une entrée en matière internationale et qu’on pardonne toutes les maladresses à une personne à la banane franche. Alors j’y vais, j’essaie, souvent avec 2 mots du patois local dits avec un accent à faire pleurer un perroquet polyglotte… Mais je m’en tamponne le sac Queshua !
On ne peut pas connaître réellement un pays en faisant abstraction des gens qui le peuplent. Honnêtement, qui vendra le mieux cette partie du monde : les blogueurs voyage ou ceux qui y évoluent au quotidien ? Le chauvinisme, c’est comme le sourire et la passion du bon pain : international !

Ce que le blogging a changé dans ma vie personnelle

La création d’un blog, ça n’a rien d’insignifiant. Enormément de choses changent en nous mais aussi dans notre vie.
Je viens de t’expliquer ce qu’il a changé dans ma façon de voyager, je m’attaque maintenant à la partie plus intime de ma vie du quotidien.

  • Tout d’abord, l’organisation !

J’ai mis environ 6 mois à trouver mon rythme. On n’imagine pas combien un article qui prend 7 minutes à lire peut prendre de temps à rédiger ! Par exemple pour une chronique de livre je mets aujourd’hui entre 30 et 45min. Un article sur un voyage me prendra entre une et deux semaines avec la rédaction, les relectures, la documentation, le tri et le traitement des photos. Autant te dire qu’en travaillant à plein temps et avec des devoirs professionnels en plus ramenés à la maison, une vie sociale et des obligations personnelles, ça demande un minimum d’organisation hebdomadaire et donc l’impro de dernière minute n’est pas forcément ma meilleure copine !
Il faut s’imposer des tranches horaires pour la rédaction blogging à ne pas dépasser ainsi qu’un rythme de publication (un article lecture par semaine et un article en lien avec le voyage)  sinon on peut rapidement se faire phagocyter le temps libre, un peu comme avec les jeux vidéos !

  • Un gain de temps

Oui, je sais, c’est paradoxal avec ce que je te raconte juste au-dessus. Pourtant, je maintiens, parfois le blog est pour moi un gain de temps. Par exemple quand on me demande quelles sont mes meilleures lectures ou ce que j’ai pensé de tel bouquin. Hop, soit je zieute mes articles rapidos et je donne la réponse, soit j’envoie carrément les chroniques !
Je ne répète plus non plus 36 fois à notre retour de voyage les généralités sur notre destination puisque tout est expliqué et visualisé ici. En direct on peut donc se contenter des détails croustillants personnels ! En gros, j’ai l’impression qu’on fait moins chier notre entourage à blablater pendant des heures d’un paradis perdu ! De même pour ceux qui demandent des bons plans, je peux les donner très facilement  même si ma maison brûle ou si mon disque dur me lâche lâchement puisque tout est stocké en ligne !

  • Le bien à l’âme

Le blog me fait du bien à la passion de l’écriture. Ca m’apaise, c’est mon moment-bulle à moi. Un cocon où je peux libérer ma créativité (carnet de voyage, photo, écriture), et où c’est moi le chef !
Une capsule-test où je mets mon empathie à l’épreuve pour voir si je cerne bien les lecteurs en proposant un recoupement des choses qui les intéressent et qui m’intéressent aussi, à moi.
Et puis, on ne va pas se mentir, les retours nombreux et positifs me font autant de bien à l’âme qu’un bon bain moussant au chocolat ! Eh eh !

  • Les échanges constructifs

Étrangement, les échanges qui ne vont pas dans mon sens me plaisent finalement presque autant que les autres. Je sors de ma zone de confort mentale et là aussi j’apprends à penser différemment. Ou simplement à accepter la différence de point de vue.
Sache que je vais faire un saut sur chaque compte qui me laisse un commentaire, ici ou sur les réseaux sociaux (bon à part si tu me demandes de suivre ton compte après m’avoir graissé la patte d’un compliment sans originalité). Parfois je découvre de ces pépites !! Bouduuu !

Bilan blogging 2016

Mais le blog, c’est aussi un coin lecture en plus des voyages !

J’ai deux grandes passions dans la vie : les voyages et la lecture (et M. Coolture… mais je le mets entre parenthèses de peur qu’il ne passe plus ensuite les portiques de contrôle de la douane). Je sais qu’un blog demande une ligne éditoriale définie, soit l’un soit l’autre, pour être bien référencé. Oui, sauf que moi je ne sais pas choisir ! Et manifestement, je ne suis pas la seule car dans beaucoup de gares du monde, j’ai croisé énormément de backpackers pavé littéraire en main !
Alors pourquoi cloisonner ? Surtout quand on sait le temps que l’on passe en voyage à attendre ! Celui qui me dit le contraire n’est jamais allé acheter une carte Nauta (wifi) à Cuba ni attendre qu’un train de marchandises traverse la route au Brésil ! Autant rendre ces instants pénibles plus agréables !

Bilan blogging 2016

Les partenariats

Je n’ai pas de partenariats pour la partie voyages. On m’a proposé le tout premier la semaine dernière mais j’ai refusé car cela ne correspondait pas à celle que je suis ni à ma façon de voyager et encore moins à ce que je souhaite partager avec toi.
A contrario, j’en ai quelques-uns pour la partie lectures. Mais je choisis toujours moi-même ce que je souhaite lire, et ça, c’est vachement important !
Mon aventure parallèle et le véritable décollage du blog je le dois d’ailleurs à ma passion de la littérature, quand l’équipe du webzine Livresse des mots m’a acceptée comme chroniqueuse régulière en mars 2016. Je n’y croyais pas, j’ai envoyé ma candidature à la « sur un malentendu ça peut marcher » !  Voilà la dose de confiance qu’il me manquait pour oser me lancer toute seule en public ! Je continue d’ailleurs avec grand plaisir mon partenariat dans cette chouette équipe que j’apprécie beaucoup. (Les chroniques hébergées là bas sont partagées également sur ma page Facebook liée aux lectures)

Bloguer me pousse à dépasser mes limites à tous niveaux. C’est simple, je veux tout tester ! Je sens que 2017 va être parfaite pour tout ça !

ET POUR 2017 ? DES RESOLUTIONS ?

Pour 2017, on prend les mêmes et on continue ! En version encore meilleure. Enfin. J’espère !

Evoluer en montage vidéo

Si je fais de gros progrès en photo, que je commence à bien maîtriser mon compact, à faire des compositions sympas, à améliorer mon regard sur l’environnement, je reste une nullité dans le domaine de l’image animée. Il faut dire pour ma défense que l’on n’a pas été aidés par le matos : notre appareil photo tremble énormément à chaque vidéo, en dépit d’un pied un peu stabilisateur de fortune.
Pour Noël, Papa Noël nous a donc offert une caméra sportive avec grand angle, stabilisation et format vidéo facile à retravailler ! Youpi ! Yapluka se lancer, entraîner son oeil car la pratique de l’animé est totalement différente de celle de la photo ! N’est pas Antoine de Maximy qui veut !

NE PAS aller au salon des blogueurs de voyage WAT 2017

Oui, j’emploie la négation. J’ai hésité plusieurs semaines pour finalement décider que non, je n’irai pas. La tentation est grande mais je ne le sens pas, ce n’est pas le moment pour moi.
Je ne suis pas intéressée par le fait de démarcher les professionnels du tourisme pour des partenariats car les blogtrips à 100 à l’heure avec des portables greffés dans nos mains 17h par jour ne sont pas mon délire. Je l’ai dit dans le bilan de la semaine dernière, je suis adepte du slow travel, à l’antillaise, et de ce que j’en vois, ce n’est pas compatible avec le reste !
De plus, je veux continuer à être une voyageuse lambda. Celle qui paie ses sorties et ses voyages, tout comme toi qui me lis, pour continuer à te parler des bons plans ou des arnaques. Pour pouvoir avoir la totale liberté de l’honnêteté aussi ! J’y tiens vraiment.  (mais je reste ouverte aux suggestions d’activités de la part des offices de tourisme ! Je peux passer à côté de bonnes idées aussi, je ne suis pas une matrice tentaculaire de l’information touristique)
La seule chose qui m’intéresse dans ce salon, hormis rencontrer mes contacts virtuels, est tout l’aspect logistique et technique de la tenue d’un blog : l’informatique, les réseaux sociaux, le matériel technique en voyage… Mais à ce jour, je n’ai pas encore suffisamment de recul sur la question, j’ai encore besoin d’expérimenter avant d’écouter les conseils des pros pour franchir un niveau dans la difficulté. J’ai peur d’être perdue en y allant cette année.

Enfin, la dernière raison c’est ma règle d’or : ne pas sacrifier un voyage ou des découvertes à cause de la passion du blogging ! Le salon tombe pendant les vacances. Et pendant les vacances, on voyage ! Ce voyage d’avril est même prévu depuis un an. Je refuse de le sacrifier pour des chants de sirènes. Le voyage avant tout, toujours.

Développer mon projet de bibliographie du voyageur

J’ai remarqué que les voyageurs étaient souvent (et naturellement) intéressés par les livres parlant du voyage et/ou par des livres traitant du pays dans lequel ils se rendent. J’ai donc décidé de créer, dès que je le pouvais, une bibliographie du voyageur avec des ouvrages traitant du voyage en général ou alors de livres en rapport avec une destination dans laquelle je me rends. Pour ces derniers, j’en ai lu une grande majorité mais il peut arriver que je cite quelques titres qui sont reconnus et appréciés mais qui ne font pas partie de ma bibliothèque…
J’ai ainsi inauguré cette partie avec mon article sur Paris qui contient une bibliographie à la fin et puis la semaine dernière avec le très bon roman de la blogueuse Marion Swar, Hémisphères en mouvement, qui a accepté de me faire confiance pour la chronique de son ouvrage.

Bilan blogging 2016

Donner la parole aux expatriés aux 4 coins du monde

Ca m’est venu comme une envie de barbapapa, il y a quelques heures. Je lis souvent des posts de personnes souhaitant s’expatrier mais n’osant pas franchir le pas ou encore de personnes souhaitant visiter un pays mais n’osant pas à cause de leurs préjugés un peu flippants.
Alors… et si je donnais la parole, par le biais d’interviews, à des expats aux 4 coins du monde pour répondre à tes questions et aux miennes ? Un article qui se construirait par nos curiosités mêlées ?

Je suis très curieuse de connaître ton avis sur ces deux dernières résolutions, savoir si elles t’intéressent ou si je peux m’abstenir de toute cette charge de boulot conséquente supplémentaire ?
N’hésite donc pas à prendre la parole en commentaires, en message privé ou bien par pigeon voyageur (qui ne fera pas caca sur mon balcon por favor !)

Provence France
Allez, petite pause salvatrice avant d’attaquer les choses sérieuses en 2017 !!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Tags from the story
,

Vos petits mots

  • Bonjour,
    J’espère faire partie des bonnes rencontres 2016, pas des lourdingues…
    Oui, une « bibliographie du voyageur », ce serait une belle idée.
    La parole aux expatriés bien sûr aussi, d’autant que je réfléchis de mon côté à « comment passer la parole aux autres » sur mon blog. Je réfléchis mais je n’avance pas… alors si tu te lances je suivrai l’affaire avec intérêt.
    Beaux voyages !

    • Coucou, merci pour ta réponse ! Je pense qu’il ne faut pas trop réfléchir et se lancer. Ca ne sera pas au top les premières fois et c’est normal mais justement ça te permettra de corriger les erreurs que tu ne sauras pas anticiper de toute façon ! Je n’ai pas encore trop d’idée précise de la forme mais ça viendra au moment de se jeter à l’eau !
      PS : Non, tu ne fais pas partie des lourdingues, rassure-toi ! (ceux là ne me suivent plus depuis belle lurette !!)

  • Beau bilant tout en sincérité ! Et tu sais que j’aime ta franchise 🙂
    Pour nous, le salon des blogueurs voyages sera une première, un bon moyen de nous faire une vraie idée de la blogosphère autour du voyage. On en fera les conclusions après ! Après, une occasion sympa de rencontrer des personnes que l’on suit. Et l’appel du drône? On essaie de ne pas y succomber même si les images sont sublimes.
    Belle continuation pour 2017 !

    • Merci Amandine ! Vous me direz ce que vous en avez pensé alors ! Je l’ai suivi en pointillés l’an dernier via snapchat et le compte de « Technomade » donc j’ai vu un peu de quoi il était question. Comme tu le dis oui, rencontrer les personnes en vrai m’attire aussi beaucoup, c’est une occasion comme une autre mais je me demande si chacun aura vraiment le temps de discuter avec un emploi du temps qui s’annonce bien chargé ! Le drône… ah… effectivement, c’est le grand débat ! Pour l’instant ça sera non ici car 1) j’ai toujours été une quiche en pilotage aérien 2) j’ai vu un voyageur se faire confisquer le sien à la douane (Cuba) donc il y a intérêt à bien se renseigner sur les droits aériens dans chaque pays sous peine de voir disparaitre son joujou à 700€ 3) je galère déjà à ranger mes fringues dans le sac à dos alors où vais-je mettre cette araignée électronique ? Bon voyage à tous les deux, c’est bientôt, non ?

  • Rester petit c’est garder son identité et c’est tellement important pour un lecteur de savoir qu’il n’y a aucune manoeuvre commerciale cachée derrière un récit de voyage et des bons plans !
    Echanger avec les locaux est un très bon moyen pour vivre encore plus de l’intérieur un voyage, de s’immerger complètement dans l’aventure ! (« J’irai dormir chez vous » est ce qui se rapproche le + de ce que représente pour moi partir à l’aventure !
    Très bonne idée de donner la parole aux expatriés qui justement baignent dans une culture étrangère et qui auront un regard très intéressant sur la vie dans leurs différents pays d’adoption !
    Pour la bibliographie, cela donne une continuité à l’article de voyage pour ceux qui veulent aller plus loin encore !

    • Merci infiniment d’avoir pris le temps de rédiger ton commentaire très bien argumenté ! Effectivement, pour l’instant j’aime bien ma petite communauté avec laquelle les échanges sont réguliers et constructifs ! Pour le reste, je lève aussi mon pouce !

  • Bravo Corinne pour cet article ! J’aime savoir pourquoi et comment tu blogues. J’apprécie beaucoup ta philosophie du voyage et du blogging. Je pense comme toi qu’il est très important de pouvoir par exemple voyager juste à côté de chez soi, aller à la rencontre des locaux, ne pas se mettre la pression et faire (un voyage, un article, une lecture) que si on a envie de faire. J’adhère à 100% ! J’aime beaucoup ton idée de développer la bibliographie du voyageur et de donner la parole aux expatriés. Je profite de ce message pour te souhaiter une excellente année : que 2017 t’apporte joie, lectures et voyages, et toute satisfaction dans ton blog ! À bientôt !

    • Merci pour ton commentaire et tes retours sur mes projets (dont tu feras certainement partie)! Tu sais, je pense que si on se force, ça se ressent de suite dans la rédaction ou dans la présentation et au final on a perdu son propre temps autant que celui de ses lecteurs. Rien n’empêche de poser et de reprendre plus tard le travail. Que 2017 t’apporte également toutes les formes de plaisir et de bonheur collègue nipponne !

  • C’est un très beau bilan qui montre bien ta philosophie de blogueur ! Je m’y retrouve beaucoup, je crois qu’on essaie toutes les 2, à travers nos blogs, de se faire plaisir tout en gardant une certaine éthique dans ce monde virtuel impitoyable. La popularité est flatteuse, mais tellement illusoire… Restons droites dans nos bottes et continuons à écrire pour le plaisir de faire découvrir un petit bout du monde à nos lecteurs !

    Concernant les interviews d’expatriés, je cautionne, évidemment ! 😀 Avant de vivre au Texas, j’étais une très très grande voyageuse. J’ai adoré découvrir des cultures et rencontrer des gens de tous les horizons. Depuis que je vis au Texas, j’ai compris que l’expatriation permet d’approfondir une culture vraiment profondément, ce que le voyage ne permet pas vraiment, faute de temps. J’ai mis plus de 2 ans à commencer à comprendre comment fonctionne la société américaine, et même au bout de 5 ans il y a encore des choses qui m’échappent ! Donner la parole aux expatriés est, je pense, une excellente idée pour approfondir ce que le voyageur découvre.

    En tout cas, merci pour la dédicace, je suis honorée de me retrouver entre tes 2 idoles ^^ !

    • Farpaitement madame pour la philosophie du blogueur ! C’est sûr que l’expatriation est une forme de voyage totalement différente et il faut avoir les cojones de le faire ! Je fais partie du gang des chochottes à ce jour ! De rien pour la dédicace, j’aime énormément tes articles, je les trouve touchants et justes. Bon, on va la donner cette parole aux expatriés alors ! Eh eh trop contente !!!

  • Salut Corinne,

    J’ai beaucoup aimé ton bilan et je me retrouve beaucoup dans ton article. Je suis aussi bébé blogueur voyage, il date aussi de 1 an. Comme toi, j’ai découvert le monde du blogging, l’organisation, la création d’un site web, les nombreux (trop nombreux ?) réseaux sociaux, la déception face à certains blogueurs, la recherche de découverte autour de chez moi, la décision de ne pas aller au salon des voyageurs (pour les mêmes raisons que toi, je me sens pas prête pour ce salon et place aux voyages en priorité !)…
    J’ai trouvé ton article grâce au partage sur le groupe Les blogs des backpackers (comme quoi ces groupes ont du bon aussi…). J’ai mis un petit like sur ta page facebook (Gaelle Jup), au plaisir de te lire 🙂

    • Coucou ! Et joyeux bloguiversaire ! Beaucoup de points communs dis moi ! On passe tous par ces phases j’ai l’impression finalement, même si j’ai un peu de mal à comprendre le tabou qu’il y a à dévoiler les coulisses d’un blog. Des fois, on dirait que certains ont découvert la pierre philosophale à ne rien vouloir raconter de leur envers du décor ! Je lis régulièrement les articles de blogs postés sur le groupe les blogs des backpackers et j’en poste de mon côté environ 1 par mois. Au plaisir de te recroiser alors, ici ou sur facebook !

  • J’ai beaucoup aimé ton article et ton point de vue est clair et bien argumenté.
    Je ne suis pas exactement de ton avis sur tous les sujets mais tu dresses un portrait du blogging voyage trop « markété » probablement pas très loin d’une certaine réalité. Cependant, cette blogosphère permet aussi de faire de très chouettes rencontres bien réelles et je te cite « Comme dans la réalité, il faut de tout pour faire un monde virtuel ! ».

    • Merci pour ton retour ! Oui, oui, il y a des rencontres vraiment très chouettes. Heureusement d’ailleurs, sinon ce serait très triste ! Disons que ce qui m’attriste le plus c’est le « toi tu n’as pas de grande influence donc je ne te cause même pas et surtout pas en privé » alors que tu souhaites juste échanger sur la passion du voyage avant toute chose, que tu ne demandes rien. C’est vraiment dommage car à la base si on a chacun créé notre blog c’est pour échanger avec d’autres voyageurs me semble-t-il !

  • Oh et j’oubliais : si ça t’intéresse, j’ai fait beaucoup d’itw d’expatriés sur mon blog (onglet ITW et expatriés) et ça a souvent donné lieu à des échanges virtuels très sympas.

  • Je me suis abonnée à ton blog « collègue » (hu hu hu !).
    J’admire ton style, je ne t’arrive pas à la cheville mais en même temps, je voyage peu. Et je manque de confiance en moi pour avancer dans ce domaine (le style). Même si une amie proche me dit que j’ai un talent qu’il me faudrait approfondir.
    As-tu tenté Couchsurfing ? Je l’ai utilisé lors de tous mes voyages. Et effectivement, c’est un moyen de rencontrer les autochtones !

    • Eh eh merci collègue !!
      Ton blog peut être totalement lifestyle, tu publies tes sorties et voyages quand tu en fais mais surtout parler de ta vie de tous les jours, de tes réflexions (sans forcément que ça fasse voyeuriste)… Pour le style, il n’y a pas de secret, il faut se lancer. C’est comme pour le dessin et la photo. Je suis aussi pour le plaisir des ateliers d’écriture qui me forcent à penser vite, écrire vite, me lâcher, lire mes productions à voix haute. Ca m’a décomplexée totalement car je me suis rendue compte que même si ma façon d’écrire est totalement différente de celle de mes camarades, ça trouve son public aussi alors que de base je trouvais ça moyen voire ridicule. Lance toi !
      Pour ce qui est du couchsurfing, j’ai longtemps voulu, plus jeune, mais personne ne voulait tenter avec moi. J’ai déjà fait visiter ma ville à des couchsurfeurs toutefois. Maintenant je suis adepte du airbnb et je voudrais tester le talktalk bnb !

  • J’aime beaucoup ton bilan ; te lancer dans cette aventure est très bénéfique pour toi, on en ressent les bienfaits. J’admire ton éloquence et ta façon amusante de relater certaines situations. Ton idée de faire parler des expatriés est très intéressante. Le fait d’être désintéressée me plaît beaucoup, on a tendance a accorder du crédit à ce que tu dis. Bravo, je t’encourage à poursuivre dans cette voie.

    • Merci ! Je savais que cette aventure était bénéfique pour moi mais je n’en avais aucune idée réelle pour l’entourage alors merci de le préciser ! Ca rend adorable mon côté exploraseuse, c’est ça ? 😀
      On va les faire parler ces expats alors ! Pour le côté désintéressé, il ne changera pas, même si je le répète, c’est parfois compliqué de résister au chant des sirènes. Mieux vaut tout poser, respirer un coup, se rappeler qui on est avant de répondre positivement à un partenariat. Bon, pour l’instant, pas d’inquiétude, on me contacte juste pour les chroniques littéraires et là, je sais vraiment choisir ! (même si des fois, je tombe sur des navets !)

  • et bien quel article
    j ai découvert ton blog il y a peu et j aimes ce que tu y produis
    j aime aussi ton état d’esprit
    quand je lis à droite à gauche que tous les blogueurs voyage sont des vendus…. et que la blogosphère s’uniformise encore 1 exemple que non
    tu en es bien la preuve alors continue et ne changes pas
    contente d’avoir découvert ton univers en 2016 et je serai la cette année aussi

    • Merci beaucoup Tania. Ca me fait très plaisir car j’aime beaucoup aussi tes contenus. Tu as un sacré rendement, et de qualité, tout en étant une femme-orchestre incroyable sur tous les réseaux sociaux ! Mais comment fais-tu ? (tu te shootes à la feuille de coca light, hein ? 😀 )
      Tous les blogueurs voyage ne sont pas des vendus, promis, et j’en connais beaucoup d’autres qui produisent un contenu génial pour pas un kopeck. Je suis davantage ces blogs là que les gros d’ailleurs. Les gros me font rêver avec leurs images mais je ne prête pas plus crédit que ça au texte. Une erreur peut-être ?

  • WOW! Déjà un grand merci pour ton petit mots sur mon blog 🙂 ! Et puis enchantée de découvrir le tien!!! J’ai adorée te lire, beaucoup aimé ta philosophie, admirative devant ton refus de céder à la tentation des propositions qui ne te correspondent pas et tellement d’accord en ce qui concerne le côté déceptif des échanges avec certains autres blogueurs. La course aux likes, me désole tout comme ces visites intéressées de personnes qui ne prendront même pas la peine de te lire, simplement pour avoir un retour. Un blog peut apporter tellement plus que des partenariats prestigieux…

    • Merci pour ton commentaire. Je crois que tu as tout dit là ! Je partage entièrement ton avis. Mais comme je le répète pas mal, on a vite fait de tomber dans le côté obscur de la force car quasi tout est fait pour qu’on succombe et qu’on vende nos âmes aux partenaires… Le hic c’est que bien souvent, on vend aussi nos lecteurs fidèles et on récupère les requins.

  • J’aime bien ta plume sincère, très jolie découverte !
    Tu m’as fait rire en parlant de proxénète du http 😀 C’est une bien belle métaphore.
    Je suis carrément d’accord avec tout ce que tu dis en ce qui concerne les réseaux sociaux et le blogging. Je me retrouve dans tes mots.
    C’est un peu égoïste, mais je dois dire que tu m’as beaucoup inspiré avec tes résolutions. Ça m’a donné une dose de peps car c’est très important de donner vie à ses projets, j’ai même envie de dire que c’est vital. Les tiens sont géniaux, je te souhaite de les réaliser ! Je pense que ta partie sur donner les paroles à des expatriés peut être très intéressante. On se demande toujours « Comment ont-ils fait ? »
    Je serais curieuse de découvrir tes prochains articles sur le sujet !
    À bientôt !
    Sarah

    • Merci Sarah d’avoir pris le temps de donner un retour aussi complet sur mon expérience de baby blogueuse ! Je suis contente de t’avoir inspirée pour trouver de nouveaux projets. C’est important d’en avoir. Du coup je suis curieuse de voir ce que ça va donner de ton côté ! @ bientôt !

  • Salut Corinne … Ou la la !!!

    Ton blog voyage plairait à ma fille et à son compagnon … Ils ont déjà fait le Tour du Monde … et avaient à l’époque découvert aussi le joies du blogging … et c’était pour nous un moyen de les suivre au jour le jour dans leurs « aventures » 😉 …

    Et dire que j’avais toujours cru que je ne savais pas faire simple sur mon blog et que mes articles étaient à rallonge …

    Bon, y’a quand même une différence majeure entre toi et moi … c’est que tes articles sont passionnants …

    Juste une question :

    Sur Pc les raccourcis claviers permettent d’écrire des caractères spéciaux …

    Ça … par exemple … ou Š ou Ÿ … ou ® … ou © … ou …

    Si j’ai bien compris tu travailles sur Mac … Existe-t-il un équivalent ?

    c@t

    alain l.

    • Bonjour !
      Je ne vais pas mentir en disant que ce blog est né autrement que pour communiquer avec mes proches ! C’est une constante de la plupart des blogueurs voyage j’ai l’impression ! Et puis il faut toujours une bonne raison !
      Je sais que je n’ai JAMAIS su faire les choses simplement. Je suis très douée pour créer des problèmes mathématiques avec des milliers de données et de questions donc forcément, mes articles sont rarement courts !
      Pour ce qui est des raccourcis Mac, j’avoue que je n’utilise que le raccourci pour le copyright © mais j’imagine que du coup les autres raccourcis existent aussi ? Je ne suis pas une championne des programmes informatiques. Mon crédo c’est plus la communication digitale ! (qui n’est pas mon métier non plus d’ailleurs)

  • Mais quel bel article touchant et sincère ! C’est ça que j’aime sur la blogosphère, lire les mots de bloggers qui ne se prennent pas au sérieux, et qui sont passionnés avant tout par leur travail d’écriture, par leur découverte, et non pas acharnés à la course aux abonnés … J’ai un bébé blog que j’ai lancé en septembre 2016, et souvent on me demande si j’accepterais de faire de la pub, ou bien je reçois des mails bizarroïdes avec des partenariats saugrenus qui en plus ne me correspondent pas … Et pour l’instant je n’en ai accepté aucun !
    Je suis comme toi j’aime écrire, m’informer, vivre des expériences, transmettre ma passion et pourquoi pas transmettre aussi certaines expériences personnelles …
    Il me fatiguent ceux qui vivent uniquement les choses par intérêt …
    Bref, je terminerai par ceci: je suis également adepte de la technique « ça peut fonctionner sur un malentendu » Haha

    • C’est très bien dit tout ça ! Tu l’auras compris, j’aime beaucoup ta philosophie et je l’approuve à 100% !
      Pour ma part, toujours pas de proposition de partenariat à part celui dont je parle dans l’article ! Soit je suis inexistante pour Google soit je fais peur aux démarcheurs ! Au final, ça me fait moins de paperasse numérique à traiter car j’en ai déjà suffisamment ! Bonne croissance à ton bébé blog et beaucoup de plaisir à toi dans sa rédaction. Il faut que ça en reste un, de plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.