Le jour où le bus est reparti sans elle – Beka, Marko et Cosson

Le jour où le bus est reparti sans elle - Pensée positive

On connait Bamboo édition grâce à la série Les profs. Mais leur catalogue se diversifie petit à petit, notamment avec cette nouveauté magnifique de la fin de l’été 2016. Dans le craquage compulsif, je demande… la couverture verte ! Ok, et aussi un peu l’intérieur  de cette BD positive aux illustrations tout en douceur… Et ok, parce qu’aussi, un des scénaristes porte le même nom de famille que moi ! (oui, j’ai des critères de sélection très poussés)

De quoi ça parle ?

Le jour où le bus est reparti sans elle, Clémentine se retrouve coincée dans une singulière épicerie de campagne, loin de tout… mais jamais aussi près de trouver ce qu’elle cherche : des réponses à ses doutes existentiels. Les histoires zen d’Antoine, l’incroyable épicier, l’expérience de Chantal l’écrivain, le passage de Thomas le PDG-randonneur, vont irrémédiablement changer la vision de la vie qu’avait Clémentine. Comme chacun de ces personnages, la jeune femme va essayer de trouver son chemin vers le bonheur. Même si, comme tous les chemins, il emprunte parfois d’étranges détours…

Le jour où le bus est reparti sans elle - BD pensée positive

Mon avis ?

L’an dernier, j’ai traversé le même passage que Clémentine : l’impression d’avoir tout ce qu’il me fallait mais dans le même temps, l’impression de manque. Alors forcément, ce livre m’a parlé. Beaucoup.
Comme Clémentine, je me sentais nulle, j’avais ce sentiment pénible de tout rater, que le sort s’acharnait contre moi, d’être sans arrêt à courir après le temps (ce dernier point est malheureusement toujours d’actualité… et si au lieu de changer d’heure, on en rajoutait ?). Après un long travail sur moi, ça va beaucoup mieux mais cette BD arrive à point nommé pour ne pas oublier ces tout nouveaux acquis. Ca fonctionnera aussi très bien si tu pars de rien, pour initier le mouvement vers la pensée positive.
C’est bien le sujet de cette BD : un ouvrage de développement personnel, réflexif avec un enrobage narratif pour faire avaler les enseignements. Un peu du « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » avec des bulles et des vignettes, quoi.
On suit le chemin réflexif de Clémentine, ses peurs, ses doutes, ses efforts, aidée par quelques guides, des garde-fous bienveillants qui n’imposent jamais mais suggèrent. Si tu es comme moi, à te braquer dès qu’on te parle zenitude et en pensant que c’est réservé à des moines pieds nus au milieu des champs d’eucalyptus qu’ils doivent aussi fumer parfois, c’est nickel !
Antoine, l’épicier, te raconte des petits contes de sagesse tout mignons mais avec un vrai message derrière. Mon conseil : prends un post-it ou un petit carnet et note-toi les leçons tirées de ces histoires. A cela s’ajoute le témoignage de Chantal qui a choisi de prendre le risque de sa vie afin d’accéder à son bonheur personnel. Thomas, le PDG, ne révolutionne pas sa vie, mais choisit de l’embellir au quotidien.
L’un dans l’autre, chaque personne y trouve son compte et découvre des clés pour mieux vivre sa vie de français bien râleur et jamais content  soit avec des solutions radicales soit par petites touches !

Les vignettes sont incroyablement douces, raccord avec le sujet : les tons de bleu, de vert, nous apaisent. Le tracé est fin et détaillé mais pas à l’extrême. Bref, les illustrations sont soignées et ne nous agressent pas le moins du monde. Un vrai moment de détente visuelle. Il n’y a plus qu’à se laisser porter au pays des bisounours à la pistache (les verts) !

NB : Je n’ai juste rien compris à l’histoire des panneaux « interdiction de stationner » mais si c’est ton cas, éclaire ma lanterne en commentaire ! 

Le jour où le bus est reparti sans elle - BD pensée positive

Au final ?

J’ai dévoré cette BD. Puis je l’ai reprise plus calmement pour me noter les pensées positives rencontrées en chemin. Quand elle a été refermée, je me suis sentie juste bien, apaisée et sereine. Heureuse de la posséder dans ma bibliothèque afin de pouvoir la reprendre quand bon me semblait.
Je ne suis pas moine bouddhiste 3ème dan, très loin de là. Je suis plutôt ce genre de nana très speed, un peu fermée au chamanisme spirituel et à la méditation du bambou levé mais je commence à m’y intéresser, timidement, de manière adaptée à mon petit univers cartésien. Ce livre est parfait dans cette optique de « la pensée positive pour les nuls qui veulent moins l’être ».
Et tu connais la bonne nouvelle ? C’est que c’est le tome 1 ! Ca signifie que c’est une collection ! Vite vite, le tome 2 !

Ma note : 20/20 🏆

Enregistrer

Enregistrer

Tags from the story
, ,

Vos petits mots

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *