30 ANS (10 ANS DE THERAPIE) – Nora Hamzawi

30 ans 10 ans de thérapie Nora Hamzawi

De quoi ça parle ?

Obsessionnelle, parano et hypocondriaque, Nora Hamzawi partage ses petites angoisses ordinaires avec humour et autodérision.
À mi-chemin entre séances chez le psy et journal intime, elle décortique des scènes de nos vies pour mieux y trouver sa place.
Comment fait-on pour avoir l’air à l’aise en soirée ? Qui sont ces gens qui fréquentent les stations de skis ? Y a-t-il un âge pour arrêter de regarder La Boum ? Pourquoi est-ce qu’on est obligé de se tutoyer dans les magasins bios ?
Son regard sur le monde, sa perception des situations et son désarroi, amusé et sensible, révèlent l’absurdité et la folie du quotidien.

En bref, si vous vous demandez régulièrement si vous êtes normal ou à côté de la plaque, cette introspection sans filtre devrait vous aider à relativiser !

Boulimique de travail, Nora Hamzawi fait des chroniques délirantes sur France Inter et partage ses humeurs chaque semaine dans Grazia. Dans ce journal d’une trentenaire névrosée, elle reprend le meilleur de ses textes qu’elle enrichit de nombreux inédits, illustrés par Anna Wanda Gogusey. Elle se produit également sur la scène du République, où son show, « Nora Hamzawi », fait salle comble depuis deux ans.

Mon avis ?

C’est un livre qui se lit rapidement car les chapitres sont courts et indépendants même s’ils suivent un ordre chronologique.
Nora, chroniqueuse sur France Inter et pour Grazia, possède un style qui lui est propre : déjanté, direct, drôle, et avec quelques gros mots qui traînent. Rien qui me choque. Enfin je crois. J’avoue néanmoins qu’aux trois quarts du livre, je me suis un peu lassée de tous ces gros mots et surtout de toutes ces râleries ! J’essaie de voir le positif dans la plupart des situations ou dans celles qui leur succèdent et là, pour le coup, je suis retombée dans mes anciens travers de bonne râleuse française invétérée !
A mon avis il vaut mieux lire cette lecture en parallèle d’une autre, en pointillés. On la reprend de temps en temps pour ne pas avoir l’impression de lire le « cahier de doléances d’une chieuse ».

Pour ce qui est du fond, rien à redire. Il s’agit bien là des préoccupations, des intérêts ou des souvenirs de jeunes (oui, j’insiste) femmes trentenaires. J’ai même redécouvert des choses en lien avec mon enfance et mon adolescence que ma mémoire avait gentiment zappé en appuyant sur RESET (par exemple que dans la pub pour Ricoré il y avait un acteur qui ressemblait à Jérome de la série Premiers Baisers et moi aussi je me suis toujours demandé si c’était lui). Ah ! On se sent moins seule d’un coup !
Ce livre répond donc à ma question : « d’autres personnes pensent-elles (à) ça aussi? » à propos de Noël, des fêtes obligées à l’âge de 30 ans, de son bain, de sa mère, du plouf dans les WC pendant la grosse commission…
Ben oui. Manifestement.

Note : Je pense que son psy doit activement creuser sa ride du rire si ce qu’elle lui raconte est du même ordre que ce que tu découvres dans ces chapitres !

Soirée retrouvailles de collège : « Ils sont tout fiers là, avec leurs petites expressions d’adultes dégueulasses : « Au fait, je te présente Vanessa, ma moitié… » Ta moitié, tiens donc… Eh bah, j’me disais bien que t’étais pas fini toi. »


Au final ?

A mi-chemin entre Grympy Cat et Bridget Jones, j’ai beaucoup apprécié les expressions et le côté pêchu de l’auteur. A contrario, je me suis un peu lassée des râleries à répétition même si, je l’ai bien compris, il s’agit du fil rouge de ce livre.

Ma note : 14 / 20

Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.