Le Couvent des Jacobins : une visite toulousaine incontournable !

Comme j’ai pu l’expliquer dans la partie « Qui suis-je ?« , je ne suis pas une férue de tout ce qui touche à la religion. Par contre, je suis véritablement curieuse de tout ce qui se rapporte à la culture et à l’esthétisme d’un lieu. 
Je vais donc te parler de cet endroit comme une touriste athée le ferait.
Ce que je suis totalement car bien que toulousaine d’origine, je n’étais jamais entrée dans cet endroit !! Pourquoi ? Mystère !!! (oui, j’ai honte…)

Allez, viens, on pousse les immenses portes d’un des principaux sites touristiques toulousains, joyau médiéval du sud-ouest (construit entre 1230 et 1350).

Couvent des Jacobins Toulouse visite tourisme


De quoi se compose ce monument ? 

Une église

C’est l’entrée principale.
C’est aussi à titre personnel ce que j’apprécie en théorie le moins. J’insiste : en théorie !
Parce qu’ici, cette église est complètement différente de tout ce que j’ai pu connaître. 
Habituellement, le schéma architectural se compose de : nef, choeur avec autel et petites chapelles sur les côtés avec des piliers. 
Ici, il y a deux nefs, l’autel est au milieu de la bâtisse et le choeur est à l’extrémité avec une voûte soutenue par un système inédit : un pilier plus gros que les autres duquel partent 22 nervures soutenant le plafond. Il s’agit du fameux « palmier » des Jacobins !
Cet « arbre chevelu » est d’autant plus mis en valeur par le jeu des lumières distillé par les immenses fenêtres ornées de vitraux qui l’entourent.

Couvent des Jacobins palmier Toulouse visite tourisme

Mais c’est l’église tout entière qui chatoie sous les rayons du soleil à toute heure du jour grâce à des vitraux aux teintes différentes selon l’emplacement des vingt immenses fenêtres dont est pourvu le bâtiment. 

Mon conseil: Profiter autant que possible d’un jour ensoleillé pour visiter l’église afin de savourer la mosaïque de couleurs sur le « tronc du palmier » !

Sous l’autel sont conservées les reliques du dominicain Saint Thomas d’Aquin, théologien et philosophe du XIIIème siècle. 

Une salle capitulaire

Cette jolie salle illuminée par les rayons de l’après-midi et du couchant, possède des voûtes soutenues là aussi par de petits « palmiers » centraux. Les murs laissent encore entrevoir les peintures originelles des portraits de saints dominicains.
Eclairée, ni trop petite ni trop grande, rien d’étonnant à ce que cette salle ait été un lieu de débats et d’échanges à propos de tout ce qui faisait la vie communautaire. 

Couvent des Jacobins Toulouse visite tourisme

Couvent des Jacobins Toulouse visite tourisme

 

Un réfectoire

Immense salle massive et imposante (55m de long, 12m de large et 15m de haut) dans laquelle on imagine sans peine de longues tables monacales en bois !!  Là aussi la lumière entre à flots, nous inondant les pupilles de sa couleur blanche irisée de rouge après réflexion sur les murs et les tommettes. 

Mon conseil: Ne pas manquer de lever la tête afin d’admirer les arches du plafond (et dont les couleurs feraient presque penser à la peau d’un serpent tropical venimeux !! Si si, je suis sûre que tu vois de quoi je parle !)

Un clocher

Avec sa hauteur (45m), sa forme octogonale dentelée, c’est un repère principal lors des prises de vue depuis les rooftops ! C’est presque l’emblème du site. 
Tu ne peux définitivement pas quitter cet endroit sans prendre huit clichés de ce dernier ! 

Couvent des Jacobins Toulouse visite tourisme

Couvent des Jacobins Toulouse visite tourisme
C’est l’heure de l’apéro pour la gargouille-taureau !! Vite, vite !
Un cloître

Comme au musée des Augustins, l’intérieur du monument s’accompagne d’un magnifique cloître desservant les autres bâtiments, bien conservé et aux arbustes parfaitement taillés, s’articulant autour d’un puits central, camouflé par de hauts cyprès permettant au clocher des parties de cache-cache endiablées !
Déambuler sous la charpente boisée soutenue par de petites colonnes de marbre sous une lumière douce est des plus agréables aux beaux jours.
Un petit havre de paix au coeur de la ville où aucune pollution sonore de l’extérieur ne vient troubler la quiétude d’un somme sur un transat ! (je te rappelle que tu es sur un blog de coolture, il ne faudrait pas que les neurones surchauffent ! 😄)

Couvent des Jacobins Toulouse visite tourisme

Pourquoi ce lieu est-il un incontournable selon moi ? 

Déjà, pour toutes les raisons énoncées ci-dessus.
J’ai énormément apprécié le « palmier », l’architecture du cloître surplombé par un clocher tout en finesse.
La luminosité de cet endroit vaut également le détour : à la fois volontaire et douce comme un pastel. Ce n’est pas pour rien que lors de ma visite en journée je n’ai croisé que des photographes à l’objectif aussi long que ma paresse un vendredi soir. Ils ne s’y trompent pas. Et pour le touriste, c’est aussi la quasi certitude d’être dans la « place-to-be » ! 😉
Enfin, je ne m’attendais pas, avec une bâtisse extérieure aussi imposante, sobre et austère, caractéristique des monuments méridionaux ( exemple: la cathédrale d’Albi) à trouver un intérieur aussi raffiné, travaillé dans le détail. On ne le répètera jamais assez : l’habit ne fait pas le moine !! 

Couvent des Jacobins Toulouse visite tourisme

 

🎁 Les bonus du Couvent !!! 🎁

Le Couvent des Jacobins offre régulièrement des petits bonus culturels. C’est d’ailleurs l’un d’eux qui m’a donné envie de pousser la porte.
Il s’agit de l’événement annuel « Quoi de neuf sous le palmier des Jacobins ? », entièrement gratuit de 10h à minuit durant 4 jours exception faite d’un concert le samedi soir. 
Je conseille vivement de ne pas manquer cet événement qui a ravi quasiment tous mes sens avec : 
une sérénité incroyable quel que soit le bâtiment dans lequel on se trouve. Du silence ou des mots doux chuchotés à l’oreille, des visiteurs qui flânent en prenant pour une fois leur temps, des sourires qui s’étirent. A se demander s’il n’y a pas une drogue quelconque dans l’air ambiant. Rien à voir avec « la nuit des musées » toujours baignée de files d’attente improbables et d’une excitation épuisante. 
 
des animations visuelles de qualité : illuminations de certains détails, vidéo-projections poétiques dans le cloître sur le mur de l’église, improvisations de danse contemporaine sur la promenade.

Couvent des Jacobins Toulouse visite tourisme

 – des animations sonores à ravir un conduit auditif obstrué
Je t’invite à écouter les playlists très zen diffusées ces soirs-là et qui tournent depuis en boucle chez moi !!

Agnès Obel : 

(Je n’ai pas réussi à trouver l’autre artiste sur Youtube… Snif.) 

 Et puis la découverte de la soirée : l’escalabach !! 
Kesako ? C’est une immense structure en bois, qui ressemble presque à un assemblage en kapla, de 4 mètres de haut et 15 mètres de long sur lequel, après avoir hissé une balle de golf au moyen d’une poulie, on laisse descendre cette dernière le long de la structure, ce qui a pour effet de produire une mélodie de Bach !!! Jamais une composition classique n’aura été si facile à produire (pour nous, visiteurs) ! 
Un autre escalabach, plus petit, est laissé à disposition libre pour que chacun puisse, en déplaçant un peu les morceaux de bois, composer sa propre mélodie.  

Couvent des Jacobins Toulouse visite tourisme
Mon conseil: Préférer venir lors de cet événement vers 20h30 pour profiter de la lumière de fin de journée, puis du couchant tout en découvrant ensuite le lieu nocturne.

L’autre bonus est permanent : il s’agit de la boutique-cadeaux ! 
Soyons clairs : je déteste habituellement cet endroit, souvent situé à la sortie de la visite, comme un lieu de passage obligatoire, synonyme de viol financier.   
Ici elle est discrète et légèrement en retrait. Un bon point ! 
Et puis surtout : elle est trop mignonne ! Contrairement aux édifices du même style, le style des objets est fin et moderne, rien de rococo. Les bijoux, carnets et autres sacs sont certes ornés des motifs présents au sein du couvent mais il s’agit des motifs les plus « modernes » : palmier, étoiles, trèfles… Désolé pour mémé Germaine à qui il faudra trouver un autre cadeau ailleurs !  
Si mon compte en banque ne ressemblait pas au gouffre de Padirac, j’aurais très bien pu craquer personnellement ! 

Couvent des Jacobins Toulouse visite tourisme

  
  
🔎 Mon petit bonus : le jeu à la loupe !! 🔍

Je t’invite, futur visiteur (ou parent de futur visiteur de moins de 1,30m) à affuter ton oeil de taupe opérée de la cornée en retrouvant les divers détails des images ! Attention, ils se retrouvent  dans tous les bâtiments du couvent ! 

Couvent des Jacobins Toulouse visite tourisme
Les mains, la souris, les pieds, le trèfle en vitrail
Couvent des Jacobins Toulouse visite tourisme

Et pour les plus grands : 

Couvent des Jacobins Toulouse visite tourisme

Autre petit bonus, si tu préfères les images animées : 

Pour voir davantage de photos, c’est par ici : viensmater ! 
 

*****

J’espère t’avoir un peu convaincu de venir découvrir cet endroit incontournable de Toulouse. En bonne scientifique ne connaissant rien du tout à l’art, à l’histoire et encore moins à la religion, il a su me charmer. 
Tout espoir n’est donc pas perdu pour toi non plus ! 😄

Couvent des Jacobins Toulouse visite tourisme

 
 

INFORMATIONS PRATIQUES:

Adresse : Parvis des Jacobins – entrée par la rue Lakanal
05-61-22-23-82

Transports : Métro ligne A (station Capitole)
Bus-navette centre-ville
Parking Capitole
Vélib : rue Sainte-Ursule, rue Pargaminières, place de la Daurade

Pour en savoir plus : site web

Vos petits mots

  • Je suis sous le charme ! Je ne suis jamais allée à Toulouse mais si j’y vais un jour il faut absolument que je mette cette visite à mon programme car oui, tu m’as tout à fait convaincue 😉 Merci beaucoup pour ce bel article très complet et bourré de photos plus jolies les unes que les autres.

    • Merci à toi pour ce gentil commentaire ! Les Jacobins, plus qu’un édifice religieux, c’est vraiment une prouesse architecturale qui fait partie des incontournables de la ville rose ! Tu as raison de l’inscrire à ta liste. On t’attend chez nous !

  • J’y suis allée la semaine dernière dans le cadre du week(end à Toulouse #EnFranceAussi et j’ai été subjugué par ce lieu unique une vraie merveille j’y serai resté des heure la au calme de son cloître le temps parait suspendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.