Allez viens, j’t’emmène…au vent… de Navarre !

Durant les vacances de la Toussaint 2015, Mr Coolture et moi-même, finances en berne après une année de voyages, avons décidé de faire une petite escapade pas très loin de chez nous, et sans claquer de l’argent que nous n’avons de toute façon plus. Nous vivons à Toulouse, et nous avons décidé de partir à 5h de là  : en Navarre puis au Pays Basque.

Objectif non négociable : randonner dans les Bardenas (j’y reviens plus loin). C’est le but de la balade.
Durée : 5 jours et 4 nuits
Préparation : néant !! Cette fois on part en voiture et à « l’arrache » ! On a juste notre 1ère nuit fixée à Tudela, proche des Bardenas. Point.


Après un peu plus de 5h de route (on s’est arrêté pique-niquer en bord de lac côté Pyrénées espagnoles sous un superbe soleil et on a également fait des haltes dans de jolis endroits pour prendre des photos… et pour manger des « frutas de Aragon », péché mignon de mon enfance, gélatine de fruits enrobée de chocolat noir), nous arrivons à Tudela avec le soleil couchant. Nous avons traversé une petite partie du parc des Bardenas en arrivant par Saragosse, vraiment pas le plus joli coin, on s’arrête juste le temps de faire une photo avec le panneau où l’on manque de se transformer en cerfs-volants avec des vents à plus de 90km/h. Aaaaaah c’est donc pour ça ces champs d’éoliennes qui poussent un peu partout dans le coin ??? RIP brushing.

Une petite pause automnale pour manger ses chips ? 
Carnet de voyage : les frutas de Aragon et le taureau Osborne, en voie de disparition sur les routes espagnoles, appelez Brigitte !

Un brin crevés par la route, nous voilà donc à Tudela où nous prenons notre logement réservé 2 jours avant via Booking : un appartement dont plusieurs chambres sont louées et où les sanitaires/douche sont en commun ainsi que… la cuisine ! Très bonne idée car bien que très accessible niveau tarifs de logement, Tudela l’est beaucoup moins en rapport qualité-prix pour ce qui est de se remplir une panse évidée par 6h de route ! Le 1er soir, pas le choix, on mange sur la plaza central un repas pas cher mais gras frit frit frit et refrit. Le 2ème soir on fait les courses et on cuisine ! Sur 2 jours, nous avons visité Tudela, limitrophe des Bardenas, ainsi que Arguedas et bien sûr le parc national des Bardenas. Toujours sous un vent à décorner une licorne centenaire ! On a prié Saint Brushing de Zéphyr pour qu’il s’arrête mais rien n’y a fait, il a été notre compagnon le plus fidèle. 

Tudela

Petite ville avec son vieux centre joli sans plus, aux restes de civilisations arabes puis chrétiennes.

Plaza Central, la place des taureaux

Arguedas :
Tout petit village aux ruelles étroites sans grand intérêt si ce n’est la découverte due au hasard : le village troglodyte à l’abandon ! Bien sûr, le sol argileux s’érode donc les maisons sont en plus ou moins bon état mais depuis le temps que je voulais visiter quelque chose de ce type là, je suis comme une gosse à Disneyland !
Je dois quand même te dire un truc. En chuchotant. Un arrêté municipal interdisait d’entrer dans les maisons. C’est balot, je suis française, je ne comprends pas l’espagnol ! 😉  (en croisant les doigts)
On a découvert plus tard dans « le Routard » qu’il y a un hôtel qui loue des chambres troglodytes. On n’a pas trouvé où il était. Tant mieux, on n’avait de toute façon pas les moyens ! 


Les Bardenas : 

Tu vois le grand canyon ? Ben c’est presque pareil ! On a fait des photos cadrées du lieu et publiées sur Facebook sans légende. Tout le monde pensait qu’on avait traversé l’océan ou au moins quitté l’espace Schengen ! Erreur. Mais on a passé 2 jours en mode Tex Avery ! Tellement surprenant un désert pareil juste à côté de chez nous ! Et gratuit en plus ! 
La déception est venue du fait qu’on ne pouvait plus randonner sur les formations argileuses. Le tourisme de masse estival couplé aux vents et aux précipitations font s’éroder à vitesse grand V les reliefs. Si on veut pouvoir continuer à les admirer longtemps, il faut les préserver. On ne se déplace donc plus que sur les chemins balisés. Nous avons choisi de faire le tour des Bardenas blancas, les plus désertiques, elles entourent le polygone militaire où il est strictement interdit d’entrer. Savoir qu’il y a des mines dans le coin, pour une fois, nous fait nous tenir sages dans les limites de la clôture et de l’interdiction ! Bref, je te laisse t’orgasmer les mirettes : 

Depuis le sommet du seul point de vue sur lequel il nous est possible de monter (la photo est de Mr, j’étais trop occupée à lui dire d’arrêter de s’approcher du bord de falaise, que je n’avais pas de gènes d’écureuil volant pour aller le rechercher !)

Un
aperçu de la cheminée de fée du Cabezo de Castildetierra depuis un
autre point de vue. Assez étrange de voir ce truc sortir des champs de
terre, en retrait du reste de la chaîne.
J’adore cet endroit ! Ca se voit ? 🙂

Je t’invite à poursuivre l’exploration photographique sur l’album facebook, ici.

La petite vidéo qui accompagne notre balade désertique dans les Bardenas c’est par là ! J’espère que tu apprécies les instruments à vent biologiques ? 

Alors, on t’a un peu donné envie de visiter le coin ? Ou bien tu connais déjà ? 

Pour information, il y a pas mal d’autres choses à visiter ici mais nous avons voulu remonter par le Pays Basque pour le peu de jours qu’il nous restait. 
Et ça, ça sera pour le prochain article ! 

Page de garde du carnet de voyage pour cette escapade

CONSEILS en vrac 

– Prévois une semaine pour visiter les Bardenas et les petits villages aux alentours si tu as des enfants. Il y a un énorme parc animalier à 10min, des monastères, des villages fortifiés, des randos…

– La balade à vélo dans le désert doit être très sympa mais ne néglige pas le fait que le vent est vraiment très fort (je déteste de base mais celui-ci m’a presque filé des coliques en plus de m’avoir fait tomber deux fois en prenant des photos) et il est visiblement un habitué régulier du lieu.
Ne dépense pas 80€ chez le coiffeur avant les vacances, à part si ton argent s’ennuie (mais là encore, je peux te donner un RIB pour le dérider ) !

– Vide ta carte-mémoire d’appareil photo avant de partir et charge bien les batteries ! 

– Le logement à Tudela est le vrai bon plan, mais attention, les restaurants ne sont pas bons. Prévois ta gamelle.

– Evite au maximum de partir là-bas en été. Il fait une chaleur à tuer une plaque vitrocéramique. Et désert oblige, l’ombre, tu oublies ! 

Vos petits mots

    • Allez, 2017 sera la bonne ! Une semaine si tu as des enfants car il y a pas mal de choses à faire dans le coin des Bardenas, dans les villages alentours. Rien que le château d’Olite te prendra la demi-journée je pense !

  • Merci pour le partage, pour info, il est possible de louer des petits logements troglodytes (pas d’hôtel donc) sur Arguedas, de mémoire on avait payé 60€ la nuit pour une maison de deux chambres. Dépaysement garanti et clim inutile l’été ! Tout près des Bardenas, le château d’Olite mérite effectivement la 1/2 journée.

    • Ah c’est bon à savoir ça, merci ! Je n’avais pas trouvé malgré mes recherches. Tu te souviens du nom de l’organisme vers lequel se tourner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.