Sans bagage, un conte d’amour et de voyage – Clara Bensen

chronique-sans-bagage-clara-bensen-JC-Lattès

Je suis tombée sur ce roman totalement par hasard au rayon « Voyage » de mon magasin-dealer favori. Le résumé m’a emballée et je trouvais qu’il changeait des récits de voyages en solitaire de super-héros en caleçon ou en culotte (Mike Horn, Sarah Marquis…), j’ai donc naturellement eu envie d’en savoir davantage…

chronique-roman-sans-bagage

De quoi ça parle ?

Après avoir traversé une phase difficile, Clara Bensen, 25 ans, décide de s’inscrire sur un site de rencontre. Elle y fait la connaissance de Jeff, un professeur d’université débordant d’énergie et réputé pour son rejet des conventions – tout son opposé. A peine se connaissent-ils qu’ils se lancent dans une expérience de voyage unique.
La règle du jeu ? Pas de réservation d’hôtel ni de programme, juste les billets aller-retour et, surtout, AUCUN BAGAGE, rien à part les vêtements qu’ils portent.
Comment trouver le courage de sortir de sa zone de confort ? Peut-on aimer en délaissant les schémas habituels ?

Mon sens de l’orientation est déficient. Ce défaut n’a rien à voir avec un quelconque manque d’attention porté à mon environnement. Disons que ma boussole interne s’est de tout temps alignée sur le poétique plutôt que sur le pratique.

Mon avis ?

J’adore ce genre de récit de monsieur / madame-tout-le-monde à qui il arrive des aventures extraordinaires. Ça fait rêver en 16:9ème ! Ce roman avait donc tout pour me plaire. Surtout moi, l’handicapée du bagage, qui en prend toujours trop malgré toutes les techniques de la voyageuse régulière !

Le récit de leur périple en Europe de l’est m’a franchement emballée : c’est rythmé. Les débuts sont difficiles pour Clara car se détacher des objets matériels n’est pas chose aussi aisée dans la réalité que dans son imaginaire. Puis, elle apprend à vivre sans, même avec joie, si ce n’est quand le « bonheur » d’être une fille dans ce mode de vie de mec s’invite en frappant à la culotte ! (je ne te fais pas un dessin, j’ai toujours été nulle au Pictionary)
Je me suis prise au jeu en me mettant à la place de Clara et en me demandant si j’aurais pu supporter tout ça, dans les mêmes conditions ? Bien sûr, je n’ai pas de réponse à la question !

Les pays traversés m’ont donné envie !! J’ai déjà visité leur point de chute de départ : la Turquie. Il est très bien décrit et je me suis prise à rêver que je revenais dans la ville qui ne dort jamais, dans les pas de nos personnages principaux, dont je partage les ressentis. Je ne vais pas te dévoiler les autres lieux mais sache que ça se termine par le Royaume-Uni !

En bonus, j’ai adoré découvrir une planche centrale de photos  qui sont des clichés pris lors de leur fantastique voyage et qui nous permet de mieux nous représenter les personnages.

Le point noir viendra des flashbacks réguliers de notre héroïne. Elle se replonge sans cesse dans le passé pour nous permettre de comprendre, apparemment, son état d’esprit actuel, son état sentimental et sa rencontre avec Jeff. C’est une bonne idée sauf que ce passé ressurgit par intermittences que l’on a du mal à suivre de la façon dont il est abordé, de manière non chronologique et entrecoupé de moments présents. J’ai trouvé que ça trainait en longueur, que c’était mou, beaucoup trop descriptif et que ça n’apportait rien à la situation actuelle de nos protagonistes. Ces compléments d’informations aurait pu être plus brefs.

Toutes les relations amoureuses exigent de plonger avec courage au cœur de la vulnérabilité, quel que soit le type d’arrangement qui vous convienne le mieux.

Au final ?

C’est une bonne lecture, originale, que j’aurais pu lire beaucoup plus vite si j’avais eu davantage de temps libre. On voyage, on se surprend, on a un peu peur pour eux, on a des envies d’ailleurs… Exactement ce que l’on attend d’un bon livre ! Il faut juste être prêt à sauter quelques passages un peu longs !

Ma note : 14 / 20

illustration-roman-sans-bagage-Clara-Bensen
Photo tirée du livre et montrant les possessions au moment du départ de Clara et de Jeff.

Vos petits mots

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *