Monsieur lit : « Et tu trouveras le trésor qui dort en toi » – Laurent Gounelle

chronique-masculine-laurent-gounelle-roman

Je n’ai pas terminé mon long roman actuel (et pour tout te dire, je n’en suis même pas encore à la moitié !) donc ça tombe plutôt très bien que Flo ait fait un sort à sa lecture trimestrielle pour que je puisse te proposer une chronique cette semaine ! Il va donc tenter de te donner son avis sur le dernier roman de Laurent Gounelle.

et-tu-trouveras-le-tresor-qui-dort-en-toi-laurent-gounelle-chronique

De quoi ça parle ?

Tout commence le jour où Alice, une jeune femme dynamique et audacieuse, retrouve son ami d’enfance, Jérémie. Devenu prêtre de campagne, il lui confie être accablé par le faible nombre de fidèles qui le suivent. Athée et conseillère en communication, Alice se met en tête de l’aider à sa manière. Amenée par la force des choses à se plonger dans le monde de la spiritualité, du christianisme à l’hindouisme, du taoïsme au bouddhisme, Alice va découvrir une vérité universelle particulièrement troublante. Une vérité concernant l’homme et la clé de son épanouissement, passée sous silence par les religieux, perdue au fil des siècles…
Dans ce nouveau roman émouvant et captivant, Laurent Gounelle nous entraîne dans un univers passionnant à la découverte de ce qui permet à l’homme de s’élever dans une autre dimension, où ses actes sont puissants et sa joie, un état durable.

Ton avis ?

Ce roman est facile à lire car porteur d’enseignement et de développement personnel, des sujets très contemporains. Par exemple, l’auteur aborde la différence entre le paraître et l’être : il y a beaucoup de personnes qui ne sont que dans le paraître alors que l’on peut juste être soi, sans en faire davantage.

L’auteur nous amène à considérer la religion chrétienne sous un autre angle que l’aspect purement religieux. La Bible serait l’interprétation de la vie de Jésus qui n’était pas un dieu mais juste un « gourou » du développement personnel.

J’ai aimé le fait de voir la religion traitée de cette façon, selon le point de vue d’une athée et avec du recul. Cette personne trouve des explications et des enseignements de la Bible applicables à tout le monde, croyant ou non.

Le personnage du curé est remis au goût du jour. Il est moderne et dérange les clichés. On voit bien son évolution personnelle au fil de la lecture, dans ses pratiques : son travail est d’abord traditionnel, comme on le lui a enseigné, puis il évolue pour s’adapter à son époque sur les conseils de l’héroïne.
La jeune femme est attachante et ne reste pas figée dans ses représentations de la religion : elle passe du refus/déni de tout ce qui touche à ce sujet à la tolérance voire même à la lecture de la Bible !

Au final ?

Ce nouveau roman de Laurent Gounelle, sur fond de conflit entre modernité et traditionalisme au sein de l’Église, est à mettre selon moi dans toutes les mains, même celle des athées. J’ai beaucoup aimé cette lecture.
(Je confirme : il a lu ce pavé bien plus vite que tous les autres !)

Ma note : 17 / 20

Vos petits mots

  • Généralement, j’ai du mal avec les romans où la religion est trop présente, mais le côté décalé doit être intéressant… Et cette couverture, elle est tellement belle ! Merci pour ton avis, je jetterai un œil sur ce livre la prochaine fois que je le croiserai en boutique 😉

    • Je suis comme toi. Profondément athée, je fuis tous les livres en rapport avec la religion. Même le Da Vinci Code, c’est pour dire ! Mais monsieur a presque réussi à me convaincre pour celui-ci…

  • Je l’ai déjà eu en main, j’ai hésité à l’acheter bien que le résumé me plaise beaucoup. Mon objectif était de pouvoir le mettre dans les mains de personnes qui sont fondamentalement contre les religions, mais qui commencent à s’interroger sur la spiritualité. Cet article tombe à point nommé, je vais donc me l’offrir (et l’offrir, peut-être) pour cet été ! Merci Flo 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *