HAUTE GARONNE : en balade dans les villages des coteaux

villages-coteaux-haute-garonne-blog

Au printemps, j’adore prendre de la hauteur sur les coteaux pour mes balades en Haute-Garonne. Pourquoi ? Tout simplement pour ça :

panorama-Pyrénées-Lézat-sur-Lèze

Les Pyrénées encore enneigées sont sublimes sous le soleil timide des débuts de saison. On est toujours émerveillés par cet effet loupe qui nous donne l’impression de pouvoir presque les toucher (en passant par Marseille) ou tout simplement de pouvoir les atteindre en 30 minutes de route que l’on soit n’importe où au sud de Toulouse.

Alors, dès qu’il fait beau, on part vite vite viiiiiiiiite en profiter ! Tu es veinard, on t’emmène avec nous sur les coteaux cette fois !

regard-coteaux-Montaut-Haute-Garonne

Saint Sulpice sur Lèze

Le village

En voilà un que je méconnais, très certainement à tort. J’adore son petit centre-ville, très animé lors des matchs du sport local : le rugby. Je te laisse d’ailleurs découvrir l’énorme fresque à son effigie quand tu arrives de la route de Toulouse ou de celle de Capens !! Au moins ici, on donne le ton.
Mis à part ça, c’est une ancienne bastide du XIIIème siècle située à 40 km au sud de Toulouse. On retrouve bien son ancienneté dans les maisons à colombages datant du XVIIème siècle et dans les arcades où tu prendras plaisir à déambuler à l’abri de la pluie ou du soleil.
A se demander pourquoi on a perdu cette habitude d’utiliser les arcades ? Cette architecture est juste géniale pour aller d’une boutique à une autre sans gêne, de manière bien séparée de la route. Plébiscitée par les fashionistas en Italie (on a testé à Turin), je la revendique dans le non moins international Volvestre ! Voilà. C’est dit.

  • perspective-arcades-saint-sulpice-lèze-haute-garonne
colombages-saint-sulpice-lèze-Haute-Garonne
colombages-arcades-saint-sulpice-lèze-Haute-Garonne

Son église, comme dans beaucoup de villages du secteur, ressemble énormément à la Basilique Saint Sernin de Toulouse. Mis à part ça, elle est assez massive et semble avoir été rénovée récemment.

eglise-saint-sulpice-lèze-Haute-Garonne

A Saint-Sulpice, « Saint-Supplice » pour les intimes, j’ai toujours beaucoup aimé les rencontres faites. Les gens sont avenants et parlent facilement. Étrangement, surtout quand on se promène avec un appareil photo en bandoulière ! Ou quand c’est la 3ème mi-temps !
Sur la photo suivante, le monsieur ne voulait pas partir sans que j’aie fait un cliché de lui, en souriant. C’est chose faite ! Bonjour monsieur si vous vous reconnaissez !

habitants-saint-sulpice-lèze-Haute-Garonne

  • facade-volets-rouges-saint-sulpice-leze-haute-garonne
  • facade-volets-bleus-saint-sulpice-leze-haute-garonne

Le moulin de Pesquies

Trotamundo-moulin-Pesquies-Saint-Sulpice-Lèze-coteaux

Si tu cherches un endroit tranquille et photogénique, je te conseille celui-ci ! En plus, si ton allèle de la fainéantise est dominant, tu peux t’y rendre en voiture jusqu’à son pied. On a adoré y pique-niquer un dimanche midi, sous le soleil, seuls au monde, avec les Pyrénées au bout de nos doigts. L’effet loupe, toujours. Tu trouveras 2 tables de pique-nique sur place.

moulin-Pesquies-grandeur-Saint-Sulpice-Lèze-Haute-Garonne

Ce joli moulin, que tu rencontreras à la sortie de Saint-Sulpice en direction d’Auterive, surplombe le village. Il possède des ailes à entoiler qui le font tourner de temps en temps pour produire de la farine.
Je ne regrette qu’une chose : que le crépi n’ait pas complètement sauté pour laisser la briquette apparente afin de lui donner encore plus de cachet !

tracteur-moulin-saint-sulpice-lèze-haute-garonne

Décidément, où que mes yeux pas encore bigleux se portent, j’adore tout de cet endroit. Mes oreilles ne sont pas en reste et apprécient énormément le calme qui y règne après ma semaine de frénésie citadine.

  • moulin-pesquies-saint-sulpice-minimalisme-Haute-Garonne
  • moulin-pesquies-champ-saint-sulpice-lèze-haute-garonne
  • moulin-pesquies-detail-saint-sulpice-lèze-haute-garonne

Lézat-sur-Lèze

Le village

Bon, là je triche un peu par rapport au titre de l’article. Nous ne sommes plus en Haute-Garonne mais dans l’Ariège, même si c’est à la frontière. Je sais que je vais me faire huer et conspuer par mes voisins ariégeois, mais c’est MON blog, je fais ce que je veux, na !
Lézat, situé à 10 minutes de route de Saint-Sulpice, est un village bâti sur le même moule : vieux centre historique avec maisons à colombages et arcades, ainsi  qu’une église avec un clocher type Saint Sernin.

vue-sur-lezat-leze-rue-ariege
arcades-lezat-leze-ariege
clocher-lezat-leze-ariege

Je tiens à faire un petit focus sur les enseignes à l’ancienne qui nous ont fait sourire…

  • vieille-enseigne-frivole-lezat-leze-ariege
  • enseigne-faisan-lezat-leze-ariege
  • enseigne-ombre-lezat-leze-ariege

La Chapelle Saint-Antoine

Elle est située à 1km du centre-ville, sur une petite colline. Là aussi tu peux t’y rendre en voiture (je commence à te connaître). Elle ne présente pas d’intérêt extérieur particulier mais son parc miniature est joli et très calme. Tu trouveras ici encore une table de pique-nique.
Il paraît que dans sa crypte jaillit une source jamais tarie et que son eau, selon une croyance populaire, aurait la particularité de guérir le zona.

chapelle-saint-antoine-lezat-leze-ariege

Les moulins de la Garde

moulins-la-garde-lezat-leze-ariege

Ils dominent le village à 285m d’altitude, côté est, et sont d’anciens moulins pasteliers du XVIIIème siècle. Je t’avoue que je connais très mal l’histoire du pastel de ma région et il faut que je remédie assez rapidement à ça ! Pour en revenir à nos moulins (ben quoi ? Il fallait bien que je la place au moins une fois !), si tu es observateur, tu remarqueras qu’un était fait de pierre et l’autre de briques initialement pour la bonne et simple raison qu’ils n’ont pas été construits en même temps. Les pauvrets étaient à l’abandon depuis 1908, sans leurs ailes ni leurs toits, mais ils ont été rachetés en 2013 et la nouvelle propriétaire a entamé des travaux de rénovation, aujourd’hui achevés. Et ça valait sacrément le coup !

deux-moulins-garde-lezat-leze-ariege
Le revers de la médaille : il s’agit d’une propriété privée et donc il n’est pas possible de s’approcher des moulins comme de celui présenté plus haut à Saint-Sulpice.

Si nous avions eu le temps, nous aurions fait la balade de l’âne gris (on ne l’a empruntée que pendant 10min pour se retrouver face au grillage des moulins. Snif) qui semble vraiment superbe avec vue sur les Pyrénées. D’ailleurs, on en a quand même profité de ce point de vue. Pour se faire du bien à la rétine mais aussi pour faire des photos (Flo) ou pour faire le zouave (moi). Comme d’hab’, en somme.

saut-pyrénées-lezat-lèze-ariege

Là aussi si tu as la vue affûtée, tu t’apercevras qu’il y a en contrebas de jolis domaines. Surtout un, qui a attiré de suite mon attention avec son chemin bordé de cyprès sur une colline. Tu l’auras compris, je me suis crue en Toscane comme lors de notre road-trip estival en 2015 !
Je ne fais pas trop illusion sur la photo car entourée de verdure printanière mais je pense qu’en y revenant en été, il y a moyen de tromper beaucoup de monde sur les réseaux sociaux par un simple cliché !

entree-propriete-lezat-leze-ariege

Anecdotes :

  • Le chef régional de la résistance François Verdier, dont une station de métro toulousaine porte le nom, est né à Lézat-sur-Lèze !
  • Tous les mois, des parents inquiets portant leurs nourrissons souffrant des dents dans leurs bras, viennent réclamer la bienveillance de Sainte-Appolonie, pour qu’elle les soulage. Le curé effleure les gencives des bébés avec la dent de la Sainte, et les douleurs disparaissent. Des générations témoignent de l’efficacité du procédé. Et c’est là que j’interviens : je fais partie de ces bébés ! Oui oui. Ma maman me l’a confirmé lors de la préparation de cet article. Pour répondre à ta question muette : il semblerait que ça ait été efficace puisque suite à ce frottage de dent, je n’ai plus pleuré que parce que ma couche était pleine ou parce que j’avais faim, histoire de la re-remplir !
rue-christ-lezat-leze-ariege

Clermont-le-Fort

On se rapproche : on n’est plus qu’à 20km au sud de Toulouse ! C’est un petit village d’à peine plus de 500 âmes qui surplombe, non plus la Lèze, mais l’Ariège. Si tu te demandes où logent ces 500 personnes dans si peu de maisons, comme moi, sache qu’ils sont dans les hameaux voisins et non enterrés (oui, j’ai parfois des pensées spontanées assez étranges) !

C’est un de mes villages préférés pour admirer les Pyrénées quand j’ai la flemme de pousser jusqu’à mes coteaux d’origine ! Après avoir admiré le panorama sur les montagnes et la plaine depuis la table d’orientation, tu entreras dans le vif du sujet, une petite placette avec un puits et… c’est tout, en passant par une ancienne porte fortifiée et sa tour. Ce sont les derniers vestiges d’une architecture militaire dans cette région du sud.

entree-clermont-lefort-haute-garonne
table-orientation-clermont-lefort-haute-garonne

J’ai eu un petit coup de cœur pour la seconde placette : celle du bar et de l’office de tourisme. Les deux étaient malheureusement fermés lors de ma balade début avril mais cela n’a rien enlevé au charme de l’endroit : une terrasse bohème emplie de matériaux de récupération avec des citations accrochées et posées de ci de là sur des ardoises à craie, le tout agencé avec goût.

  • terrasse-clermont-lefort-haute-garonne
  • boite-livres-clermont-lefort-haute-garonne
  • plante-clermont-lefort-haute-garonne

Flo, toujours dans les bons plans, rajoute qu’il y a une petite cascade bien sympathique sur l’Ariège en contre-bas du village. Je ne peux pas te donner mon avis ni un aperçu photo car il ne m’y a pas encore emmenée. (Tu me lis Flo ? C’est bien un appel du pied !)

  • maison-oiseaux-clermont-lefort-haute-garonne
  • panorama-clermont-lefort-haute-garonne
  • coteaux-clermont-lefort-haute-garonne
  • office-tourisme-cabine-clermont-lefort-haute-garonne

Pour découvrir d’autres balades sur les coteaux de Haute-Garonne, tu peux consulter mes précédents articles :

Pour découvrir davantage de photos, tu peux aller jeter une pupille du côté de ma galerie Flickr des villages des coteaux. 

Épingle cet article sur Pinterest :

Balade dans les coteaux pour Pinterest

Vos petits mots

  • J’adore découvrir le sud ouest avec toi. Coup de cœur énorme pour cette vision des Pyrénées. J’adore ces coteaux, ces villages… absolument magnifique. J’ai souri devant l’enseigne pin up et le pèlerinage aux quenottes 🙂

    • Moi aussi j’ai souri devant cette enseigne de pin-up ! Le pire c’est que le mur derrière, c’est… l’église ! Les ariégeois…ces gens à part ! Et sinon, quenottes power ! Tout ça pour s’en faire retirer 4 de sagesse à 17 ans ! C’était bien la peine, tiens !

    • Alors là, je te comprends ! L’été et l’automne sont magnifiques dans le coin ! Si je ne pouvais pas faire ces balades printanières ça me manquerait énormément ! Mais voir les sakuras en fleurs, c’est aussi un privilège énorme ! 😉

  • Quelle belle découverte ! Je ne connais pas du tout ce coin de France a part une visite lointaine de Toulouse. J’ai complètement fondu pour les moulins, ils sont trop mignons ^^ et les villages sont comme je les aime : authentiques et chaleureux !
    Merci pour ce partage 🙂

    • Ton commentaire me ravit ! Si ça me fait toujours plaisir de faire redécouvrir notre coin de France aux sudistes, je suis encore plus enchantée quand je donne envie aux français ne connaissant pas la région ! Le sud-ouest c’est tellement plus que Toulouse et le Pays-Basque (même si je les adore, hein, mais il y a d’autres pépites méconnues et ce sont celles-là que je vise !)…

    • Moi aussi ! J’adore ce moulin alors ça doit être normal que ça ressorte sur les photos !
      Ah, nos chères Pyrénées ! Ca habille le paysage moi j’dis !

  • Dommage que vous n ayez pas vu le moulin des burs a st sulpice celui ci est en état de marche et ce week end démonstration du fonctionnement du moulin à eau voir article sur le site de st sulpice sur Facebook et merci pour vos magnifiques photos des villages!

    • Vous me faites découvrir quelque chose ! Je n’avais rien trouvé en rapport avec ce moulin lors de mes recherches avant et après la sortie photo ! Personne ne m’en avait rien dit non plus. Où est-il exactement ? Est-il accessible hors visite car malheureusement je suis déjà engagée ce week-end ?

  • merci pr cette balade
    bon tu t en doutes ce n est pas qui aurais fait la distinction entre village ariégois et haute garonne
    tu étais en avance sur l article en France Aussi sur lequel je sèches terriblement
    je ne sais pas si j aurais l occasion de m y balader un jour

    • Ahaha oui, je me doute ! Mais je t’assure qu’ici, ça ne rigole pas avec ça ! Il y a des morts (ou presque) sur les terrains de rugby pour moins que ça ! Je n’ai pas écrit cet article pour le groupe « En France aussi ». Je l’avais commencé avant d’intégrer le groupe ! Quand j’ai découvert le thème du mois de juin, ça m’a fait sourire !
      Je te souhaite de pouvoir t’y balader un jour… C’est tellement paisible…

    • Ah je suis contente qu’on connaisse ! C’est tout petit mais tout est fait avec goût. Félicitations à cette commune !

  • La Haute-Garonne ça évoque pour moi le lac d’Oô mais en dehors de ça je réalise que je n’ai jamais exploré ce département. Je connais plus 2 de ses voisins : les Hautes-Pyrénées et l’Ariège… Il faudra donc que je mette la Haute-Garonne à mon menu des vacances un de ces jours ! Du coup ton article sonne pour moi comme une piqûre de rappel pour que ce département ne tombe pas dans les oubliettes de mes idées de vacances ! En attendant, merci pour cette jolie balade découverte !

    • Ah lala le lac d’Oô ! Je l’ai fait 3 fois lors de sorties scolaires ! C’est un incontournable ! De notre côté on s’est dit que chaque année on explorerait un département de l’ancienne Midi-Pyrénées. Cette année c’est la Haute-Garonne. Et on a vraiment de quoi faire !! Bonnes découvertes à toi du coup !

  • Quelle région sublime; Il y a trop longtemps que je ne suis pas allée.
    C’est une superbe reportage que tu nous offres là,. Tes photos sont magnifiques, on a envie d’y être là tout de suite.
    Le coup des dents excellent! Ça doit être ça , ça doit être la couche…héhé

  • Pour moi aussi c’est une découverte! Ca me donne des envies de roadtrips d’un village à l’autre en prenant le temps de profiter de cette vue superbe vers les Pyrénées… Merci !

    • Avec plaisir ! Le principe est applicable partout ! Prendre le temps de se perdre dans les petits villages qui ne figurent pas dans les palmarès touristiques… Parfois on a d’excellentes surprises !

    • Oui, c’est superbe ! Bon, ne compte pas passer la demi-journée dans chaque village quand même car on a fait le tour malgré tout assez rapidement… Tes beaux-parents sont vers où ?

  • Merci pour cette balade dans les villages de Haute-Garonne qui me font regretter de ne pas y habiter, comme me le reproche régulièrement ta maman.

    • Tu habites également dans un coin magnifique ! Ne le renie pas, ce serait dommage ! Et puis rien n’empêche que tu viennes de temps en temps au pays de la briquette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *